Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Rythmes scolaires

Publié le 5 Décembre 2012 par Thierry BILLET in C'est personnel

Dites moi si je me trompe, mais j'ai bien l'impression que la coalition du syndicat enseignant majoritaire et de certains élus locaux est en train de faire capoter la réforme stratégique des ryhtmes scolaires annoncée par Vincent PEILLON et en particulier le retour aux 4,5 jours d'enseignement...

Quand SARKOZY a supprimé unilatéralement le samedi matin, je n'ai pas entendu les mêmes hurler que l'on allait encore diminuer le temps d'enseignement indispensable aux enfants les moins favorisés socialement pour rattraper le retard "culturel" qui les handicape toute leur vie par rapport aux enfants des classes plus fortunées sur le plan financier et sur le plan du patrimoine culturel.

Après que le Ministre ait accordé une semaine de congés de plus à la TOUSSAINT 2012 dans la perspective du retour aux 4,5 jours à la rentrée 2013 et donc de l'équilibrage de l'année scolaire, personne n'a protesté. Une semaine de plus devant la télé pour bon nombre de gamins n'a pas choqué grand monde semble-t'il.

Et maintenant que l'on entre dans la mise en oeuvre de rythmes de travail que tous approuvent, voilà l'alliance habituelle en FRANCE de tous les conservatismes de droite, de gauche et du milieu qui se reconstitue pour ne rien changer; donnant le sentiment qu'il n'y a que les décisions prises à la hussarde, par surprise, qui passent. Dès que le Ministre veut concerter et donner du temps, loin de se saisir de cette période pour avancer vers des compromis, elle est utilisée pour mettre en oeuvre une stratégie d'enlisement... C'est particulièrement vrai à l'Ecole, alors que les résultats de notre système scolaire sont loin d'être à la hauteur des enjeux et que les inégalités de trajectoire sociale ne se résorbent pas du tout ! La sociologie des étudiants des classes préparatoires le prouve année après année.

Depuis les sociologues BAUDELOT et ESTABLET dans les années 1970, rien n'a changé. Le décrochage scolaire est une plaie que l'on ne traite pas à la source.

La soirée organisée le 11 décembre par le SGEN CFDT au Théatre RENOIR à CRAN GEVRIER à 20 heures autour du thème de la refondation de l'école apportera, je l'espère, des perspectives positives.