Publié par Thierry BILLET

Laurent VIOTTO, conseiller municipal centriste d'opposition à SEYNOD, me communique ce courrier de la Préfecture de la HAUTE SAVOIE concernant la situation financière de SEYNOD.

Les emprunts toxiques dénoncés par Laurent ne sont pas la conséquence de la voracité de la Ville d'ANNECY dans le cadre de la mise en place de l'agglo; sujet de polémique préfére de Mme CAMUSSO depuis des années...

Reste que Laurent n'arrive pas à obtenir de données précises sur la situation financière de la Ville face à ces emprunts toxiques qui constituent de véritables bombes à retardement pour les finances d'une commune puisque leurs taux peuvent varier de manière exponentielle en fonction des évolutions des taux de change.

Le Préfet a donc mis en place une cellule de suivi des finances locales...

Sans aucun doute, DEXIA a prêté sans bien expliquer les risques de ces emprunts toxiques, mais si les élus n'avaient pas eu la folie des grandeurs, ils n'auraient pas eu besoin de ces emprunts.

 

La-Prefecture-met-la-dette-de-Seynod-sous-surveillance.jpg

Commenter cet article

Gobert 17/08/2012


Etonnant non ? Mais impossible d'extraire la pièce jointe… Merci.

Seynod Bleu Marine 03/07/2013


On reproduit au niveau de la ville ce qui se passe au niveau du pays. On pense qu'on peut vivre à crédit. Mais un jour, on finira bien par payer.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog