Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Transwonderland, retour au Nigeria

Publié le 17 Août 2013 par Thierry BILLET

Vous souvenez vous de ces militants écologistes nigérians pendus en 1995 par un général despote pour avoir dénoncé la pollution par SHELL dans le delta du NIGER ? Ken SARO-WIWA était le leader de ce mouvement de défense de la minorité ethnique des OGONI dans un pays immense, composé de centaines d'ethnies, qu'est le NIGERIA. "TRANSWONDERLAND" est le récit du retour au pays d'une des filles de Ken SARO-WOWA, qu'il avait mis à l'abri avec son épouse en ANGLETERRE : L'oeil neuf de Noo SARO-WIWA, nigériane déracinée, sur son pays d'origine où son père est enore très connu. Entre fascination pour l'instinct de (sur)vie dans un pays miné par la corruption, la violence, et les milliardaires de la manne pétrolifère, incapable de générer un mouvement politique contre la corruption car tous trouvent normal qu'un élu récupère un maximum de pognon pour sa ville et donc d'abord pour lui et sa famille... Même la musique de Fela KUTI, décédé du SIDA en 1997, ne suffit pas à donner à ce retour un goût autre qu'amer. L'impression que la destinée de ces pays est de s'enfoncer de plus en plus... Et comme seule "alternative" les sectes musulmanes du NORD avides de sang (Boko Aram), et dont Noo ne parle pas du tout alors que le livre date de 2012. Par contre, elle détaille l'incroyable engouement religieux du Sud qu'elle connaît mieux pour la religien chrétienne et les églises pentecotistes totalement déjantées, mais invraisemblablement fréquentées et crues sur parole pour trouver du travail ou guérir sa belle-soeur... Fatalisme et religiosité crédule, le bon modèle pour le maintien de la corruption...

Ce livre est à la Bibliothèque.

 

Commenter cet article

JULIEN René 17/08/2013 21:29


Non seulement je ne retrouve pas la page , mais je ne retrouve pas mon bouquin édité au Seuil ...en 1962 .


 


Le temps ne me dure guère , et ce bon dernier demi siècle n'a décidément pas changé grand chose .

JULIEN René 17/08/2013 17:15


Dans des conditions moins dramatiques , Jose Bové , a conduit ( et tente de poursuivre ) un combat qui lui a valu le plaisir de la prison ( tiens la revoilà ).


Le fatalisme et la "crédulité" africaine ( au moins nigériane ) ont-ils beaucoup à envier à la crédulité des riches occidentaux dans un système qui nous envoie dans le mur , avec un fatalisme
gentiment alimenté par les propagandes et mises en scènes de la politique internationale ?


 


En 1974 (" l'Afrique noire est mal partie") René DUMONT fustigeait ce potentat africain qui pensait que , pour créer de la richesse , il suffisait d'imprimer des billets ( j'essaierai
de retrouver la page ) .


39 ans plus tard , le potentat en question doit bien rigoler dans sa tombe ( s'il est mort ), car il pourrait prétendre à un emploi d'expert auprès de la FED , de la banque d'Angleterre , voire
de la BCE et de quelques autres !


 


Peut être même pas , car il n'aurait sans doute pas osé en faire autant , de peur qu'on se foute à bon escient de sa "gueule de nègre" .