Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Semaine du Développement durable - Du 29 mars au 8 avril 2017

Publié le 17 Mars 2017 par Thierry BILLET

10e édition de la Semaine du développement durable sur le thème de l'Agriculture et nature en ville du 29 mars au 8 avril 2017.

La 10e édition de la Semaine du développement durable sera aussi une 1ère, puisqu’elle sera placée sous le signe de la commune nouvelle d’Annecy. Au programme, conférences, visites de sites, projections et animations, sans oublier le village du développement durable les 31 mars et 1er avril, place François-de-Menthon.

La Semaine du développement durable 2017 s’articulera autour du thème « Agriculture et nature en ville », à travers de nombreuses animations organisées dans les 6 communes historiques.

Des projections-débats
« Le potager de mon grand-père », de Martin Esposito, à la MJC de Novel, le 29 mars à 20h, en collaboration avec les Incroyables Comestibles.
« Nouveau monde », de Yann Rochet, au Pathé d'Annecy, le 31 mars à 20h, en collaboration avec les Colibris.
« Trashed » de Candida Brady, à l'Auditorium de Seynod, le 3 avril à 20h, en collaboration avec le service Valorisation des déchets de Grand Annecy Agglomération.
« Dans les pas de Paul-Émile Victor » de Stéphane Dugast, à la Turbine de Cran-Gevrier, le 5 avril à 20h.
« Untaking Space » de Damien Delorme, à la salle d'animation de Pringy, le 7 avril à 19h30.
« Power to change » de Carl-A Fechner, au Rabelais de Meythet, le 8 avril à 20h, en collaboration avec Les centrales villageoises.

Des conférences
« La biologie des sols » d'Emmanuel Bourguignon, le 30 mars à 19h30, Salle des Eaux et Forêts d'Annecy
« S'approcher au plus près des choses » de Gion A. Caminada, le 4 avril à 19h, Salle des Eaux et Forêts d'Annecy, en collaboration avec le CAUE.
« Réactiver, stratigraphier, naturer Valencia », de Adrian T. Astaburuaga, le 6 avril à 19h, au CAUE d’Annecy, en collaboration avec l’Ecole Supérieure d’Art de l’Agglomération d’Annecy.
« L’économie sociale et solidaire : une opportunité durable pour le Grand Annecy », le 7 avril de 9h à 12h30, salle des Eaux et Forêts d’Annecy. Un moment d’échanges pour les associations coopératives et entreprises solidaires et citoyennes.

Des visites de sites (sur inscription)
Le centre de tri sélectif de Villy-le-Pelloux, le 5 avril à 13h30, 14h30 et 15h30, en collaboration avec le service de valorisation des déchets du Grand Annecy Agglomération.
L’usine de dépollution des eaux usées Siloé, le 6 avril à 14h30, à Cran Gevrier.

Une sortie nature « je découvre la nature la nuit », le 31 mars à 20h, en collaboration avec la FRAPNA, pour partir à la découverte des habitants d’un Espace Naturel Sensible, le vallon du Fier.

Une balade sur les chemins de Compostelle, du Pont Neuf jusqu’au parcours Fier et Erbe, le 2 avril à 9h

Un rallye nature, depuis le village du développement durable, place François-de-Menthon, le 1er avril de 10h à 14h.

Des animations (sur inscription) autour des Espaces Naturels Sensibles et ses habitants : amphibiens, écureuils, hérissons), le 1er avril, de 9h30 à 12h, à Taillefer - Cran Gevrier et Mare du Pré Vassy – Seynod, de 16h30 à 18h30 au Marais de Côte Merle – Meythet et de 19h à 21h à taillefer – Cran Gevrier.

Une bourse aux vélos
Durant toute la journée du 8 avril, en collaboration avec Roule&Co

Les Chlorophylles, le 8 avril de 9h30 à 18h, dans le parc Vignières-Pommaries d'Annecy-le-Vieux. Un rendez-vous autour des plantes, du jardin et de l'aménagement extérieur.

Le village du Développement Durable
Les 31 mars et 1er avril, la place François de Menthon accueillera une trentaine d'exposants sur le village du Développement Durable. Recyclage, surconsommation, récupération, biodiversité seront à l'honneur à travers des animations organisées sur ces deux jours, avec les Pourkoapas le 31 mars à 14h, le locovoilier les 31 mars et 1er avril, de 9h à 19h et avec les baladins du rire le 1er avril à 14h.

2e édition pour Tricot Graffiti
En amont de la semaine du développement durable, la Ville d'Annecy a renouvelé l'opération Tricot graffiti. Cette forme d'art urbain utilise le tricot et le crochet (ou autre technique à base de laine) pour mettre en valeur le paysage urbain et contribuer à une oeuvre grandeur nature en tissant du lien social. Les créations collectives seront installées le jeudi 24 mars dans l’après-midi dans des lieux définis répartis entre les 6 communes déléguées.

 

commentaires

L'éditorial du MONDE de ce soir !

Publié le 15 Mars 2017 par Thierry BILLET

Fillon LE Pen, même mépris de la loi...

 

Quand on a fait du cynisme une règle de conduite, il importe de s'y tenir avec constance. François Fillon en fait la démonstration jour après jour. Interrogé, avant-hier, sur les luxueux costumes qui lui ont été offerts par un ami complaisant, il répondait : " Et alors ? " Mis en examen hier, mardi 14  mars, pour détournement de fonds publics et recel d'abus de biens sociaux par les juges qui enquêtent sur l'affaire des emplois fictifs (ou présumés tels) de son épouse et de ses enfants, le candidat des Républicains à l'élection présidentielle a fait marteler un seul message par son équipe de campagne : c'est un " non-événement ".

On croit rêver ! La mise en examen d'un candidat majeur en pleine campagne présidentielle est, au contraire, un événement aussi inédit que choquant. Depuis que le chef de l'Etat est élu au suffrage universel, tous les scrutins ont été émaillés d'affaires plus ou moins fondées ou frelatées. Mais jamais au point que la justice estime le dossier assez sérieux pour poursuivre un candidat, à quarante jours du premier tour. Ce qui est affaire de justice l'est aussi de morale, personnelle et publique. Car c'est le même homme, François Fillon, qui se flattait, il y a six mois, de son " irréprochable probité " et lançait à l'adresse de ses principaux concurrents à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, cette phrase assassine qui lui revient aujourd'hui dans la figure en boomerang : " Imagine-t-on un instant le général de Gaulle mis en examen ? " Le même, encore, qui assurait le 26  janvier que seule une mise en examen par la justice pourrait le faire renoncer à sa candidature.

Il est vrai qu'en matière de tartufferie, le candidat de la droite est sérieusement concurrencé par la présidente du Front national. Marine Le Pen n'a pas de mots assez ronflants pour fustiger le " système ", dénoncer les " élites " qui se moquent du " peuple " et entonner la vieille rengaine poujadiste du " Tous pourris ! "Or " Mme Mains propres " est également mise en cause par la justice : deux de ses plus proches collaborateurs ont été mis en examen pour emplois fictifs au Parlement européen, plusieurs de ses proches le sont dans le cadre d'enquêtes ouvertes sur le financement irrégulier de toutes les campagnes électorales du FN depuis 2012, et elle-même fait l'objet d'une procédure de redressement fiscal pour avoir fortement sous-évalué son patrimoine immobilier. Seul le refus de se rendre à la convocation des juges (justifié par son immunité de parlementaire européenne) lui permet, aujourd'hui, de n'être pas mise en examen.

Voilà donc deux des principaux candidats à la présidentielle lourdement soupçonnés : l'un d'enrichissement personnel, l'autre d'accommodements multiples avec la loi. Voilà deux possibles futurs présidents de la République - et, à ce titre, gardiens des institutions et présidents du Conseil supérieur de la magistrature - qui invoquent sans vergogne le verdict des électeurs pour mieux écarter le jugement des magistrats. Voilà une campagne définitivement empoisonnée et le débat présidentiel torpillé par ces affaires. Voilà enfin, c'est inévitable, les Français confortés dans leur défiance à l'égard de la parole publique et dans leur rejet, voire leur dégoût, des responsables politiques. De cela, en tout cas, François Fillon et Marine Le Pen sont dès à présent coupables.

commentaires

Vote F HAINE et précarité sociale

Publié le 15 Mars 2017 par Thierry BILLET

Nonna MAYER, directrice de recherche au CNRS, précise dans MEDIAPART du 7 mars les résultats de deux études électorales sur la base du facteur de précarité sociale "EPICES" qui tient compte de nombreux facteurs de pauvreté monétaire, de logement, d'accès aux soins, etc.

Ce qui est déterminant est l'évolution du vote des précaires de 2012 à 2015, soit trois ans après la victoire de HOLLANDE. 24% chez les très précaires pour le F HAINE en 2012, 47% en 2015 au premier tour et 16 à 42% au second tour...

Le retournement est identique chez les ouvriers précaires qui ont voté à 52% pour HOLLANDE au premier tour et 63% au second en 2012; mais seulement 17% en 2015 pour le parti socialiste et 64% pour le F HAINE.  En trois ans, quel bilan terrible ? Pas étonnant que le PS ait été rayé de la carte aux régionales en PACA et HAUTS DE FRANCE !

Bien entendu, ces résultats sont à relativiser puisque plus de 50% des ouvriers ne vont plus voter. Mais est-ce réconfortant pour autant ? Ne plus aller voter, c'est exprimer son mécontentement et son désenchantement à l'égard de ceux pour qui on votait précédemment...

Le pire est que les ouvriers sont la seule catégorie professionnelle qui voterait majoritairement F HAINE au second tour de la présidentielle de 2017  (55% contre MACRON et 65% contre FILLON)...

En clair, le bilan du quinquennat est celui de l'incompréhension et la sanction du monde ouvrier de la politique menée par HOLLANDE et VALLS.

Benoît HAMON part de très (trop? ) loin pour rattraper le bilan de ce quinquennat catastrophique qui a vu HOLLANDE et les caciques socialistes accoucher de MACRON...

commentaires

Pan sur le bec !

Publié le 14 Mars 2017 par Thierry BILLET

Selon la formule consacrée, le Canard Enchainé mérite un "pan sur le bec" pour son article du 8 mars sur l'expérimentation d'antennes de petites dimensions "micro cells" sur un abri bus et du mobilier urbain à ANNECY.

D'une part, l'agence nationale des fréquences ANFR a communiqué abondamment sur le sujet et j'ai pu être interviewe in situ à plusieurs reprises : nous sommes loin d'une expérimentation cachée...

Et d'autre part, bien entendu, des mesures d'exposition ont été réalisées avant et pendant l'expérimentation (et non après comme l'écrit Le Canard, ce qui n'aurait évidemment aucun intérêt) puisque l'objectif est justement de limiter les niveaux d'exposition en utilisant des antennes plus petites et moins puissantes pour assurer la même qualité de service aux usagers de la téléphonie mobile. PARIS vient d'ailleurs de s'engage dans cette voie de manière volontariste.

Enfin, dommage que le Canard n'ait pas pris la précaution d'appeler la Ville pour avoir un peu plus d'informations; ce qui lui aurait évité de faire un tel impair...

Les résultats de l'étude seront évidemment présentés publiquement de manière transparente, ce qui était une condition posée par la Ville à cette expérimentation sur le mobilier urbain.

Rappelons qu'ANNECY avait confié à l'association CRIIREM une mission de validation des résultats des mesures effectuées par les organismes agréés avant que l'ANFR n'ait la responsabilité de les réaliser elle-même; ce qui était une décision exceptionnelle de transparence de la part d'une Ville.

Et que les résultats sur ANNECY pour la téléphonie mobile sont aujourd'hui dans l'espace public de l'ordre de 1 volt/mètre; c'est à dire très proche du seuil d'inocuité totale annoncé par les associations les plus "radicales" de 0,6 volt par mètre.

Par contre, encore une fois sur ce blog, je ne saurais trop vous conseiller d'éteindre vos livebox la nuit pour éviter une exposition souvent bien supérieure à celle de la téléphonie mobile dans votre logement.

commentaires

AREVA ne nettoie pas ses poubelles

Publié le 12 Mars 2017 par Thierry BILLET

commentaires

Qualité de l'air

Publié le 11 Mars 2017 par Thierry BILLET

Les réunions s'enchaînent sur la qualité de l'air pour recueillir les avis et les propositions d'actions à articuler dans un programme précis, chiffré et évaluable dans le temps. Qu'on l'appelle ensuite Plan de protection de l'atmosphère ou Plan local de la qualité de l'air est sans importance pratique; ce qui va compter c'est la cohérence des actions proposées pour répondre aux émissions des différents polluants tant sur toute l'année que sur les périodes de pics; et les budgets rendus nécessaires pour y parvenir.

Dans le maquis des sigles, des mesures et des compétences, il est difficile pour le citoyen de s'y retrouver; d'autant que certains s'emploient à embellir ou dégrader la situation sur la base de chiffres auxquels on fait dire n'importe quoi, en citant trop rarement leurs sources. Ce sujet n'est pas un sujet de polémiques, c'est un sujet de santé publique qui doit rassembler sur des mesures efficaces dont on puisse mesurer les résultats dans le temps.

Le GRAND ANNECY s'emploie en tous cas à répondre au plus vite à la demande de l'ADEME du rendu de l'étude de préfiguration du fonds AIR pour une approbation en mai 2017. Le Conseil départemental estime le "gisement" de foyers ouverts à 3.000 sur la nouvelle agglomération et il nous faut questionner 600 foyers de manière détaillée pour que le dossier soit en état d'être présenté. Nous y travaillons d'arrache pied.

 

commentaires

Facture énergétique du territoire : 2.101 euros par an et par habitant.

Publié le 10 Mars 2017 par Thierry BILLET

Si les statistiques en nombre de Gigawatts ou de tonnes équivalent carbone ont bien du mal à devenir concrètes, le passage par la valorisation a tout son sens.

La démarche TERRITOIRES A ENERGIE POSITIVE est un moyen d'y parvenir. L'actualisation des chiffres permet de mesurer les dépenses énergétiques du grand territoire de CHAMBERY METROPOLE, des BAUGES et du GRAND ANNECY.

Nous dépensons annuellement 260 millions d'euros pour le carburant, 271 millions d'euros d'électricité et 216 millions d'euros pour nous chauffer. Soit une facture énergétique de 2.101 euros par an et par habitant.

Notre production d'énergie est de 42 millions d'euros pour le bois et de 9 millions d'euros pour l'électricité.

Le déséquilibre est flagrant et il est de notre responsabilité à tous de le réduire : chaque acte de consommation que nous décidons contribue ou pas à augmenter cette facture. Plus je relocalise mes dépenses, plus je réduis ma consommation énergétique, plus je contribue au rééquilibre de l'économie locale.

commentaires

Visite nocturne éclairage public

Publié le 9 Mars 2017 par Thierry BILLET

Nous étions hier une trentaine d'élus et de techniciens du GRAND ANNECY pour effectuer une "tournée" de sensibilisation sur l'éclairage public actuellement en place. Le succès de cette initiative montre que l'éclairage public est devenu un enjeu majeur à la fois en termes d'économies d'énergie et de biodiversité nocturne.

Cette visite m'a permis de mesurer l'impact des éclairages privés sur l'ambiance nocturne : nos zones industrielles et commerciales sont éclairées comme en plein jour alors qu'il n'y a plus de salarié ni de clients. Cette débauche d'énergie est parfaitement inutile. Il faut sensibiliser les entreprises aux nuisances générées et aux dépenses inutiles que ces équipements surdimensionnés génèrent.

Comme nos encore trop nombreuses boules fluo qui éclairent le ciel plus que le sol par exemple à l'IMPERIAL sur le parking : il y a urgence à arrêter ces éclairages et à remplacer ceux qui sont réellement utiles par des éclairages efficaces.

Mais nous avons pu aussi constater l'efficacité de mesures déjà prises par exemple sur le rond point de POISY près de LEROY MERLIN ou sur la suppression partielle de l'éclairage public sur la rocade qui demande à être généralisée pour améliorer encore la sécurité des usagers.

commentaires

Fonds Air bois, besoin d'aide

Publié le 3 Mars 2017 par Thierry BILLET

Dans l'objectif de la création du Fonds air bois, le Grand Annecy a lancé une enquête téléphonique sur l'utilisation du chauffage au bois sur son territoire, préalable indispensable à l'agrément de notre démarche par l'ADEME, l'agence de la maîtrise de l'énergie.
 
Si vous utilisez vous même le bois comme moyen de chauffage que ce soit en chauffage principal, en chauffage d'appoint ou en chauffage d'agrément ou si vous connaissez des personnes utilisant le chauffage au bois , nous vous remercions de bien vouloir nous transmettre leurs coordonnées : Nom Prénom numéro de telephone et commune afin qu'elles puissent être contactées pour répondre à l'enquête en cours.
 
Transmission des coordonnées par courriel à : plan-climat@grandannecy.fr 
commentaires

Commission environnement du GRAND ANNECY

Publié le 2 Mars 2017 par Thierry BILLET

Première réunion ce mercredi soir de la commission ENVIRONNEMENT du GRAND ANNECY avec Christian ROPHILLE en charge des déchets, de Michel BEAL en charge de l'eau potable et tous les commissaires dont de nombreux élus des communautés de communes qui nous ont rejoint et qui découvraient le travail de notre commission qui va, en plus des deux sujets évoqués ci-dessus aborder la problématique "climat - air - énergie" avec l'exigence d'avoir rédigé le plan climat air énergie du GRAND ANNECY d'ici fin 2018.

Réunion extrêmement studieuse tant les sujets sont déterminants pour notre grand territoire.

Qu'il s'agisse de la démarche de prévention des déchets avec le travail "territoire zéro déchet zéro gaspillage" déjà bien engagé. Utilisons partout des gobelets consignés mis à disposition par l'agglomération pour ne donner que cet exemple. Mais aussi développons l'économie circulaire avec la réunion du 11 mai à RUMILLY toute la journée sur ce thème : les déchets des uns sont des ressources pour d'autres.

Ou de l'eau potable pour laquelle le déficit hydrique historique que nous vivons et risquons de vivre ce printemps constitue un réel défit, et qu'il nous faut harmoniser les règles de tarification, de relève des compteurs, de gestion des fuites sur tout le nouveau périmètre.

Sans oublier l'ensemble de la politique climat, avec l'enjeu complémentaire, mais nullement contradictoire de la protection de l'air. En ce sens, la commission s'est vite accordée sur la nécessité d'un plan d'actions concrètes accompagné de moyens d'évaluation pertinents et de moyens financiers adaptés. Nous disposons pour ce faire d'une base de travail très riche constituée des propositions du Comité d'orientation pour la qualité de l'air, dont les travaux ont été repris par le Club air climat du GRAND ANNECY.

Il ne reste plus qu'à travailler !

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>