Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Monnaies locales, soutenir l'économie réelle

Publié le 6 Février 2015 par Thierry BILLET

Si il faut retenir un chiffre dans l'excellent exposé de Frédéric BOSQUE, ce mardi 3 février sur les monnaies locales complémentaires, c'est 98%. 98% de la monnaie en circulation sur le plan mondial sert à la spéculation financière. 2% servent à l'économie réelle. Une fois que l'on a intégré cet élément, on comprend l'enjeu que représente la monnaie dans une stratégie de relocalisation de l'économie et pour quelle raison les politiques monétaires actuelles sont impuissantes à relancer l'économie réelle. Même quand la Banque centrale européenne abaisse ses taux directeurs à quasiment zéro ou qu'elle rachète de la dette des Etats ou des entreprises, l'effet est quasi nul car l'essentiel de la monnaie sert à boursicoter.

Le principe de la monnaie local est simple.

D'abord, je place sur un compte épargne d'une banque éthique un certain montant d'euros. Le premier effet est immédiat : ce dépôt permet à cette banque de prêter à des entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire. Votre argent sort de la sphère spéculative et est utile socialement. Donc sans attendre une monnaie locale annécienne, courez ouvrir un compte NEF au Crédit coopératif si vous voulez être révolutionnaire à bon compte.

Ensuite, en contre partie de ce dépôt, la banque émet de la monnaie locale (par exemple le SOL Annecy) qui va nous servir à effectuer des achats chez des commerçants, des artisans ou des agriculteurs qui vont accepter de prendre cette monnaie locale, non spéculative, pour des échanges locaux réels. Le restaurant va acheter des produits du maraicher local qui va faire faire des travaux par un artisan du coin qui va aller au restaurant créant ainsi un cercle vertueux de la monnaie locale qui va « tourner » beaucoup plus vite que ne le fait l'euro et engendrer une richesse locale plus forte car cet argent ne peut pas être épargné. Il doit donc tourner entre les acteurs économiques locaux et il tourne beaucoup plus vite que l'euro. C'est cette circulation de la monnaie locale qui développe l'économie locale.

Pour que cela fonctionne bien et ne soit pas un gadget pour quelques militants écologistes convaincus, il faut que le réseau des citoyens et des entreprises acceptant le SOL Annecy soit suffisamment important pour que chacun trouve où le dépenser. Sinon le SOL Annecy resterait coincé chez un commerçant qui ne sait pas où le dépenser localement et il devrait alors l'échanger contre des euros auprès de la banque éthique; ce qui romprait la circulation monétaire entre les acteurs du territoire. Il faut donc que la création du SOL Annecy soit dès le départ suffisamment large pour que la boucle de la circulation de la monnaie ne se trouve pas dans une impasse par manque d'échanges concrets.

Nous allons nous atteler à cette tâche au cours de cette année 2015. Si l'aventure vous intéresse, envoyez moi un courriel pour être associé très vite à ce travail convivial : th.billet@wanadoo.fr

 

 

commentaires

F HAINE, des silences avant des alliances ?

Publié le 5 Février 2015 par Thierry BILLET

Le débat interne à l'UMP sur l'attitude à adopter à la législative partielle du DOUBS et qui aboutit sur le fil à une position de "ni PS ni F-HAINE",  préfigure clairement le débat de décembre 2015 au soir du premier tour des régionales. Si Laurent WAUQUIEZ est le candidat de l'UMP aux régionales en RHONE ALPES- AUVERGNE, il proposera une alliance au F-HAINE pour gagner la Région si il en a besoin, comme l'avait fait MILLION en son temps avec le soutien de l'UMP de HAUTE SAVOIE à l'exception notable de Bernard ACCOYER. Tout comme Xavier BERTRAND en NORD- PAS DE CALAIS-PICARDIE.

Ce n'est pas pour rien que l'UDI a marqué ses distances avec M. WAUQUIEZ. Ce mercredi matin, sur France Info, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a déploré très clairement la "droitisation extrême" du député UMP de Haute-Loire Laurent Wauquiez. Il a annoncé qu'avec Laurent Wauquiez, "il y a un problème de ligne politique. Si c'est Michel Barnier qui est désigné (...) nous pourrons faire liste commune". Si c'est Laurent Wauquiez, "nous ne pourrons pas être sur la même liste".
Derrière le désaccord entre JUPPE et l'aille droitière de l'UMP, derrière l'apparence d'un renvoi dos à dos, il y a l'opportunisme d'une alliance discrète ou explicite avec l'extrême droite dans des scrutins à la proportionnelle comme les Régionales et les aspirants barons régionaux de l'UMP sont prêts à cela.

Un F-HAINE qui tire les marrons du feu de la désagrégation sociale à MONTBELIARD comme ailleurs. Mais comment convaincre leurs électeurs que ce vote est sans aucune efficacité politique ? Quand on constate à ANNECY que les 4 élus F-HAINE sont silencieux sur tous les sujets de l'ordre du jour du conseil municipal, on sait que ce n'est pas sur la qualité de leur travail de préparation du conseil municipal qu'ils sont appréciés par leurs électeurs. Ils savent que leur électorat s'en moque : il a poussé un coup de gueule et ça lui suffit.

C'est là le piège pour l'UMP de ne pas choisir au second tour : en mettant le PS et le F-HAINE dans le même panier, l'UMP crédibilise le vote extrêmiste et le banalise => il incite ainsi son propre électorat à voter pour le F-HAINE puisqu'il est aussi "normal" de voter pour l'extrême droite que pour un parti de gauche. L'UMP siphonne donc lui-même son électorat. SARKOZY s'en est lui même aperçu en proposant à l'UMP de ne pas retenir le "ni ni" cette fois. Il sait qu'au niveau électoral actuel du F-HAINE, l'UMP en le banalisant et en permettant de ce fait son élection au second tour, crée les conditions de sa propre déchéance électorale. En rompant avec le cordon sanitaire voulu par CHIRAC entre l'UMP et l'extrême droite, l'UMP donne du crédit au F-HAINE, un crédit qui lui coûtera cher aux prochaines élections.

 

commentaires

Belle unanimité au conseil municipal

Publié le 4 Février 2015 par Thierry BILLET

Les délibérations proposées au conseil municipal de Lundi sur la stratégie "climat" de la Ville d'ANNECY et sur la stratégie "Ville du futur" ont été adoptées à l'unanimité du Conseil. L'opposition de gauche et écologiste en participant à l'amélioration des deux délibérations par des remarques pertinentes et constructives a contribué à clarifier les enjeux et a choisi de s'associer à la démarche municipale "ville du futur" dans un comité de pilotage ouvert à tout le conseil municipal après une longue déclaration pleine de sens de Denis DUPERTHUY.

J'ai été très heureux de cette unanimité qui permet sur ces deux axes stratégiques et directement connectés (à quoi servirait de réfléchir à notre avenir face aux technologies du numérique si ce n'était pas pour qu'elles nous permettent de décarboner notre économie ?) d'afficher la volonté de la Ville d'être un territoire d'expérimentation et de démonstration pour améliorer la qualité de vie des annéciens et lutter contre toutes les formes de fracture numérique.

Ce travail en commun qui s'annonce tant avec l'Institut national de l'énergie solaire qu'avec des entreprises de la French tech annécienne ou des start up sur des technologies innovantes en matière d'éclairage public ou de contrôle du bâti existant seront une des clés de réussite de la Ville en ce début de siècle : prendre le virage du numérique au plan local, par une démarche profondément politique pour que notre avenir ne soit pas dicté seulement par Google ou Facebook.

Encore beaucoup de travail avant la réponse à l'appel à projets européen "smart cities and communities" le 5 mai 2015 pour lequel le Conseil à nouveau unanime a donné mandat au Maire pour concourir avec nos villes des alpes de l'année Bolzano et Idrija, mais aussi Chambéry dans la réplication des bonnes solutions développées. Vive la vie !

PS : ces trois délibérations sont bien entendu disponibles sur simple demande à karina.stamboliyska@ville-annecy.fr

 

.

 

commentaires

Campagne 2015 de Roule & Co

Publié le 3 Février 2015 par Thierry BILLET

Chers adhérents, chers amis de Roule & Co
En 2014, Roule & Co a récupéré 700 vélos qui étaient destinés à la déchetterie : 300 à remettre en état et 400 déjà démontés, recyclant ainsi 5.2 t d'acier et 360 kg d'aluminium.
En 2015, grâce à la poursuite de notre partenariat avec la C2A pour la récupération des vélos déposés en déchetteries, les vélos récupérés en copropriétés ou encore grâce aux vélos donnés par des particuliers, nous ferons encore mieux qu'en 2014 !
Pour poursuivre dans notre logique de réutilisation, et afin de faciliter l'accès pour tous au vélo, Roule & Co lance l'opération "Ce Printemps, je passe au vélo"  et ouvre son stock (encore plus de 200 vélos à réparer).
Jusqu'au 21 Mars 2015, pour toute nouvelle adhésion (ou ré-adhésion), choisissez un vélo à réparer, apprenez à la remettre en état à l'atelier avec l'aide de nos mécanos et repartez avec GRATUITEMENT(*)
Alors, qu'on se le dise, avec Roule & Co, le vélo c'est facile, c'est pas cher et ça peut rapporter gros !
 
(*) les outils sont mis à disposition des adhérents, les pièces détachées d'occasion sont à prix libre."
Campagne 2015 de Roule & Co
commentaires

Monnaie locale complémentaire

Publié le 2 Février 2015 par Thierry BILLET

Les monnaies locales complémentaires sont un moyen de se réapproprier la monnaie dont nous avons besoin pour échanger, de la sortir de la spéculation et de la contrôler pour des échanges dans l'économie réelle. Venez comprendre comment ça marche ce mardi 3 février à 19 heures 30 salle Yvette MARTINET (15 avenue des iles) avec Frédéric BOSQUE qui présentera l'expérience toulousaine. N'attendons pas des autres qu'ils changent l'économie, occupons nous en nous mêmes.

commentaires

Foisonnante vie citoyenne

Publié le 31 Janvier 2015 par Thierry BILLET

Réunion de préparation de la semaine du développement durable d'avril 2015 avec les associations annéciennes engagées dans la mise en oeuvre de solutions concrètes alternatives et solidaires. Très actifs, les Incroyables comestibles nous proposent de créer deux grainothèques  autour d'une campagne "sème ta graine", le REPAIR CAFE réparera avec vous les objets du quotidien qui ne fonctionnent plus, Le "fab lab" de l'Ecole d'Art nous expliquera ce qu'est un fab lab et aménera une imprimante 3 D avec laquelle peut-être il pourra fabriquer des pièces de rechange pour le REPAIR CAFE. l'ACCORDERIE, prioriterre, La BIO d'ICI, l'ARDSL, les services espaces verts, scolaire, santé publique, et même cette année, le service urbanisme de la VILLE apporteront leur contribution sous la forme d'ateliers participatifs. La C2A reconduira son opération de collecte et de redistibution de livres d'occasion gratuits ou de promotion des composteurs en pied d'immeuble avec des visites du centre de tri. Une annécienne animera de sa propre initiative de citoyenne un atelier créatif sur la réutilisation de cagettes de supermarché ou d'emballages de boissons. La FRAPNA et la LPO vous présenteront les animaux amis des jardins. Je ne vous parle pas des conférences qui sont déjà programmées, notamment avec Marie Monique ROBIN.

Et cette année, en plus, pour la première fois, la Ville participera à "la semaine sans pesticide"  alors que nous espérons recevoir rapidement le label "Ville sans pesticide".

commentaires

Le lac pur nous l'avons, l'air pur nous l'aurons !

Publié le 30 Janvier 2015 par Thierry BILLET

Réunion importante sur la qualité de l'air mardi soir dernier. Difficile de s'y retrouver pour un profane dans les chiffres annoncés sur les décès que l'on pourrait éviter si la qualité de l'air était conforme à la "cible" proposée par l'Organisation mondiale de la santé, "cible" qui est largement en deçà des limites qu'impose la réglementation, au regard de laquelle nous sommes très majoritairement conformes. C'est donc une alerte supplémentaire que nous communiquent les pouvoirs publics avec toutes les incertitudes liées à de telles modélisations; d'autant qu'en 2014 la qualité de l'air a été particulièrement bonne à cause de la météorologie favorable.

Reste que nous devons progresser et que des moyens sont mis en oeuvre à ce propos sans délai. Sans développer sur une campagne nécessaire de sensibilisation au covoiturage (non à l'autosolisme pour venir travailler à ANNECY !), la principale annonce de la réunion aura été le lancement d'un comité d'orientation pour la qualité de l'air, dans le cadre d'un plan local de la qualité de l'air, animé par une ONG indépendante, la CIPRA internationale, de manière à disposer des meilleures bonnes pratiques dans l'ensemble de l'arc alpin, instance de concertation présidée par un représentant de la société civile et chargée de mener une conférence de consensus permettant d'aboutir à des solutions efficaces dont la mise en oeuvre soit partagée par tous.
Au travail maintenant !.

commentaires

Avec la loi MACRON, délit d'informer sur les affaires

Publié le 29 Janvier 2015 par Thierry BILLET

commentaires

Préfet bétonneur en charge de l'environnement...

Publié le 29 Janvier 2015 par Thierry BILLET

L'article 28 de la loi MACRON autoriserait le gouvernement si il est voté à élaguer le Code de l'environnement et le code de l'urbanisme par ordonnance afin permettre de faciliter les procédures de construction dans le sens suggéré par le rapport d'un Monsieur Jean-Pierre Duport qui sera remis en mars prochain... Jean-Pierre Duport, énarque, ancien préfet de Seine-Saint-Denis, puis de Paris et ancien président de Réseau ferré de France (RFF), est l’actuel conseiller de Christophe Cuvillier, président du directoire d’Unibail-Rodamco… C'est-à-dire le premier constructeur européen de bureaux et de centres commerciaux. Donner les clés du code de l'urbanisme à un promoteur qui vend des bureaux inutiles, il fallait oser, mais VALLS et MACRON n'ont aucune limite dans le démantélement des lois protectrices. Entre le faible et le fort, c'est la loi qui protège, qui protégeait plutôt, car maintenant protéger c'est empêcher la croissance de revenir. Sinistre comédie alors que le pays s'enfonce dans le chômage de masse en application de ces mêmes principes de libéralisation accrue de l'économie qui ne fonctionnent pas. Déjà DUFLOT y avait cédé il y a peu avec sa loi ALUR qui compliquait les recours contre les permis de construire. Mais ce n'est pas assez encore ! Plutôt que de reconnaître qu'ils ne marchent pas, on invente qu'ils ne marchent pas parce qu'on n'est pas encore allé assez loin dans la dérégulation.  Cercle déflationniste et régressif sans fin que le gouvernement de gauche crédibilise.

commentaires

Café géo, le 5 février à ANNECY

Publié le 28 Janvier 2015 par Thierry BILLET

Je découvre cette initiative des "cafés géo" par une géographe suisse membre du jury de sélection des villes des alpes qui me signale son existence toute récente à ANNECY avec une soirée dès ce 5 février à BD FUGUE à BONLIEU sur le thème "entre local et global, les banlieues américaines et la financiarisation". Un moment de plus pour être plus intelligent en se couchant qu'en se levant ce 5 février...

 

commentaires
<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 60 70 80 90 100 200 > >>