Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Fonds Air bois, besoin d'aide

Publié le 3 Mars 2017 par Thierry BILLET

Dans l'objectif de la création du Fonds air bois, le Grand Annecy a lancé une enquête téléphonique sur l'utilisation du chauffage au bois sur son territoire, préalable indispensable à l'agrément de notre démarche par l'ADEME, l'agence de la maîtrise de l'énergie.
 
Si vous utilisez vous même le bois comme moyen de chauffage que ce soit en chauffage principal, en chauffage d'appoint ou en chauffage d'agrément ou si vous connaissez des personnes utilisant le chauffage au bois , nous vous remercions de bien vouloir nous transmettre leurs coordonnées : Nom Prénom numéro de telephone et commune afin qu'elles puissent être contactées pour répondre à l'enquête en cours.
 
Transmission des coordonnées par courriel à : plan-climat@grandannecy.fr 
commentaires

Commission environnement du GRAND ANNECY

Publié le 2 Mars 2017 par Thierry BILLET

Première réunion ce mercredi soir de la commission ENVIRONNEMENT du GRAND ANNECY avec Christian ROPHILLE en charge des déchets, de Michel BEAL en charge de l'eau potable et tous les commissaires dont de nombreux élus des communautés de communes qui nous ont rejoint et qui découvraient le travail de notre commission qui va, en plus des deux sujets évoqués ci-dessus aborder la problématique "climat - air - énergie" avec l'exigence d'avoir rédigé le plan climat air énergie du GRAND ANNECY d'ici fin 2018.

Réunion extrêmement studieuse tant les sujets sont déterminants pour notre grand territoire.

Qu'il s'agisse de la démarche de prévention des déchets avec le travail "territoire zéro déchet zéro gaspillage" déjà bien engagé. Utilisons partout des gobelets consignés mis à disposition par l'agglomération pour ne donner que cet exemple. Mais aussi développons l'économie circulaire avec la réunion du 11 mai à RUMILLY toute la journée sur ce thème : les déchets des uns sont des ressources pour d'autres.

Ou de l'eau potable pour laquelle le déficit hydrique historique que nous vivons et risquons de vivre ce printemps constitue un réel défit, et qu'il nous faut harmoniser les règles de tarification, de relève des compteurs, de gestion des fuites sur tout le nouveau périmètre.

Sans oublier l'ensemble de la politique climat, avec l'enjeu complémentaire, mais nullement contradictoire de la protection de l'air. En ce sens, la commission s'est vite accordée sur la nécessité d'un plan d'actions concrètes accompagné de moyens d'évaluation pertinents et de moyens financiers adaptés. Nous disposons pour ce faire d'une base de travail très riche constituée des propositions du Comité d'orientation pour la qualité de l'air, dont les travaux ont été repris par le Club air climat du GRAND ANNECY.

Il ne reste plus qu'à travailler !

commentaires

Usine de méthanisation des boues, le SILA met en oeuvre la transition énergétique

Publié le 1 Mars 2017 par Thierry BILLET

La mise en service de l'usine de méthanisation des boues des stations d'épuration SILOE à CRAN GEVRIER et des Poiriers à POISY est un progrès notable qu'il faut mettre en avant et faire connaître. En effet, outre l'abandon de 600 rotations de camions qui amenaient les boues de SILOE à l'usine d'incinération de CHAVANOD pour les brûler, ce qui était un non sens absolu, la méthanisation permet la production de biogaz directement injectable pour la circulation de camions qui ne pollueront pas l'air que nous respirons.

Le GRAND ANNECY met en complément la dernière main à la création d'une station de livraison du biogaz aux entreprises de transport pour développer ce "circuit court" d'alimentation en carburant produit localement.

Ainsi notre territoire avance t'il de manière pertinente vers une autonomie énergétique, ici avec en plus un temps de retour sur investissement de seulement 6 ans; ce qui est exceptionnel. Un investissement favorable à l'environnement et rapidement amorti, l'exemple type de la solution intelligente au service de notre cadre de vie.

Usine de méthanisation des boues, le SILA met en oeuvre la transition énergétique
commentaires

Réseaux de chaleur, des potentialités énormes

Publié le 28 Février 2017 par Thierry BILLET

Les travaux engagés par l'agglomération dans le cadre de la convention "territoire à énergie positive" confirment la pertinence de deux études aspects complémentaires :

  • les potentialités d'une boucle d'eau sur l'ensemble du territoire de la ville "historique" d'ANNECY
  • les perspectives offertes par les réseaux de chaleur, notamment en utilisant la chaleur fatale des grosses unités de production industrielles de l'agglomération

Dans les deux cas, les premiers éléments recueillis par les bureaux d'études sont particulièrement intéressants tant sur la capacité de production de ces réseaux que sur les coûts de revient de l'énergie renouvelable produite;

L'intérêt majeur des réseaux de chaleur aujourd'hui, outre la diminution drastique de nos émissions de CO2, est qu'ils assurent un prix de vente de l'énergie stable sur toute la période d'amortissement des installations dans le cadre de contrats à long terme d'au moins 20 ans. C'est une sécurité manifeste dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique.

De plus, les réseaux de chaleur sont justement pour les raisons évoquées ci-dessus particulièrement aidés par l'ADEME tant le cercle vertueux qu'ils induisent, comme le montre l'exemple actuel du réseau de chaleur de NOVEL ou celui de SEYNOD quand son efficacité énergétique sera améliorée avec la rénovation de l'usine d'incinération SYNERGIE actuellement en cours.

Il convient maintenant d'entrer dans des phases d'études de faisabilité localisées en sensibilisant notamment les industriels à la valorisation de leur chaleur fatale, ce qui sera fait lors de la prochaine réunion du club climat entreprises le 16 mars.

commentaires

A l'air libre, le film

Publié le 23 Février 2017 par Thierry BILLET

A l'air libre, le film

En collaboration avec le cinéma LA TURBINE, le 17 mars, le Syndicat des avocats de France (SAF) et l'observatoire international des prisons (OIP) organisent la projection de "à l'air libre", un film sur une expérience de réinsertion exemplaire de détenus. Ce sera l'occasion de discuter avec des praticiens du droit pénal et des militants engagés pour les droits des détenus de la situation des prisons en France.

commentaires

TUMBACH, du bon usage des infractions à l'environnement

Publié le 22 Février 2017 par Thierry BILLET

TUMBACH, alias TRIGENIUM, installé sur la zone industrielle de VOVRAY à ANNECY, a parfaitement compris comment gérer le manque des moyens des services de l'Etat pour continuer à violer la réglementation sur les installations classées pour la protection de l'environnement.

Multirécidiviste du dépassement du volume de bois stocké sur son site de VOVRAY, TUMBACH invente à chaque fois un nouveau prétexte pour obtenir un délai pour faire baisser le stock, puis laisser dépasser le seuil (la hauteur de la clôture) le temps que l'inspecteur de la DREAL revienne contrôler. Au jeu du chat et de la souris, la souris TUMBACH se moque de l'Etat. La dernière visite a eu lieu le 6 décembre 2016, la mise en demeure du 8 février 2017, encore deux mois gagnés entre les deux. En attendant le prochain contrôle...

Mieux avec la mise en demeure du 25 février 2016 qui fixait un délai de 3 mois pour que TUMBACH réalise un plan d'actions destiné à la mise en conformité des effluents liquides de l'établissement et sous 6 mois la mise en conformité des effluents liquides. Un an après toujours rien ! TUMBACH a laissé filer les délais et l'Etat n'est pas intervenu au terme du délai de la mise en demeure, attendant une année pour un nouveau contrôle. Pourquoi TUMBACH se gênerait-il puisqu'on lui demande seulement le 8 février 2017 de consigner 20 000 euros pour l'établissement du plan d'actions... Même pas pour réaliser les travaux alors que le délai de 6 mois est dépassé depuis...6 mois déjà pour assurer la sécurité des eaux de surface dans un secteur déjà lourdement pollué par les industries qui existaient sur la zone de VOVRAY ! Et on est reparti pour un tour en attendant la prochaine pollution de l'ISERNON que les contribuables annéciens devront prendre en charge.

commentaires

Qualité de l'air au conseil départemental

Publié le 21 Février 2017 par Thierry BILLET

Plus de trois heures de réunion ce lundi après-midi entre toutes les parties prenantes de la qualité de l'air avec une participation studieuse de presque tous les conseillers départementaux à l'initiative de Christian MONTEIL, président du conseil départemental. Cette durée inhabituelle et la forte participation des élus départementaux et régionaux, mais aussi des communautés d'agglomération illustre que la question de la qualité de l'air est clairement aujourd'hui dans les préoccupations des élus.

Ce premier point est positif et doit maintenant déboucher sur des actions concrètes qui concernent tous les secteurs d'émission des polluants qu'il s'agisse du diesel, des feux de bois, des émissions industrielles, etc. De ce point de vue, l'initiative des établissements PERROTTON qui ont monté un dossier novateur "AIR INDUSTRIE" est à saluer.

Le département va abonder ses aides au fonds air bois, et la Région devrait suivre; ce qui est positif. Même si la question principale soulevée par de nombreux participants est encore de savoir comment convaincre nos concitoyens que la pollution aux poussières fines est effectivement due en pollution hivernale, de manière prépondérante à ce mode de chauffage.

Si les atteintes à la santé publique ne sont plus discutées, les approximations de langage sur les morts supplémentaires ou les espérances de vie réduites n'aident pas à discerner, polluant par polluant, les voies de pénétration dans l'organisme et les mesures les plus efficaces tout au long de l'année.

N'en reste pas moins que se dégagent deux priorités : la décarbonation de la mobilité et l'arrêt des brulages tout au long de l'année. Ce seront les deux axes du prochain plan local de la qualité de l'air de l'agglomération du GRAND ANNECY.

commentaires

Formation du Dr WATT à ANNECY

Publié le 16 Février 2017 par Thierry BILLET

En tant que fournisseur d’électricité 100% renouvelable depuis 10 ans, Enercoop développe son offre et propose des formations d’économies d’énergie.

En tant qu’acteur de la transition énergétique Enercoop propose une électricité 100% renouvelable mais aussi des solutions en faveur de la sobriété et de l’efficacité énergétique.

Découvrez prochainement à  ANNECY les formations en économie d’énergie « les formations Dr Watt » qui permettent à chacun de :

  • comprendre ses usages de l’électricité,

  • de mesurer ses consommations

  • et de bénéficier de conseils personnalisés.

Le Dr Watt n’a qu’un objectif vous permettre de réduire votre consommation d’électricité et votre facture.

En savoir plus et vous inscrire : https://rhone-alpes.enercoop.fr/content/dr-watt

Formation du Dr WATT à ANNECY
commentaires

conférence "bâtiments solaires et bioclimatiques"

Publié le 12 Février 2017 par Thierry BILLET

 
Dans le cadre des "Amphis pour Tous", Christophe MENEZO, Professeur des universités au Laboratoire d’Optimisation de la Conception et Ingénierie de l’Environnement, animera une conférence sur les bâtiments solaires et bioclimatiques le 16 février 2017 à 18h à la Turbine à Cran-Gevrier.
L’habitat doit être un lieu capable de protéger l’homme des intempéries en y maintenant un microclimat confortable et sain. Depuis l’ère industrielle, des moyens actifs mais énergivores ont été développés afin de contrôler les ambiances intérieures des bâtiments construits suivant le même standard quel que soit le pays, quel que soit le climat.
Pourtant, au cours des siècles passés et selon les zones climatiques, l’homme a su concevoir et façonner son habitat, voire les villes, afin de se protéger du froid ou du chaud. En s’appuyant sur les phénomènes physiques mis en jeu afin de capter ou se protéger, stocker ou dissiper la chaleur, sont abordés les différents moyens qui ont été développés par l’homme depuis plus de 17 000 ans afin de chauffer ou rafraîchir son habitat.
Nous verrons comment des conceptions simples mais efficaces peuvent être de nos jours source d’innovations pour maintenir des ambiances intérieures confortables tout en répondant aux enjeux de la sobriété énergétique des bâtiments.
Lieu: CCSTI La Turbine, Place Chorus, 74960 Cran-Gevrier.
Date: le jeudi 16 février à 18h.
Initiés   en   2002,   les « Amphis pour Tous » sont proposés en collaboration avec l’Université Savoisienne du temps libre (USTL) en partenariat avec le CCSTI la Turbinela ville d’Albertville, et l’agglomération d’Annemasse. Ces conférences sont l’occasion pour le public de rencontrer chaque mois un chercheur de l’Université Savoie Mont Blanc, de mieux connaître l’état actuel de la recherche et d’échanger avec les scientifiques lors de rencontres privilégiées. L’Université   Savoie   Mont   Blanc, en sa qualité d’établissement pluridisciplinaire, offre au public un éventail large de thèmes de recherche faisant écho à l’actualité, dans des secteurs variés.  
Cliquez ici pour accéder au programme complet des "Amphis pour Tous"
commentaires

La vignette crit'air, kezako

Publié le 11 Février 2017 par Thierry BILLET

G

circulation_critair_full_actu.jpg
 
 

Depuis le 1er juillet 2016 le ministère de l'écologie met à disposition des collectivités locales le dispositif Crit'air. Un certificat qualité de l'air pour lutter contre la pollution et ainsi identifier et classer les véhicules en fonction de leur motorisation et de leur âge.

Le transport routier est une source importante de pollution de l’air et de dégradation du climat. Le centre des grandes agglomérations et le voisinage immédiat des axes routiers sont particulièrement touchés par la pollution liée au trafic automobile. Dans la région, les transports contribuent à plus de la moitié des émissions d’oxyde d’azote et à environ ¼ des émissions de particules. Réduire l’exposition des populations affectées par cette pollution constitue donc un enjeu de santé publique.

Comment ça marche ? 

Le certificat fera pour le moment l’objet d’une démarche volontaire pour les usagers qui le souhaitent. Le certificat sera basé sur une classification des véhicules en fonction du critère unique des émissions polluantes (oxydes d’azoteparticules). Six catégories existent  de la vignette verte (véhicule électrique) à la vignette grise pour les diesels mis en circulation entre 1997 et 2000. Le certificat qualité de l’air est un document sécurisé, qui devra être collé sur le véhicule.

tableau_classification-2.png

 

Quel est l'objectif et qui est concerné ?

Tous les véhicules routiers sont concernés : deux roues, trois roues, quadricycles, véhicules particuliers, utilitaires, poids lourds dont bus et autocars. 

Cette classification permettra aux collectivités de moduler les mesures incitatives ou restrictives qu’elles souhaitent mettre en place, en concertation avec les habitants et les acteurs économiques du territoire. 

Le certificat qualité de l’air donne le droit à des avantages pour les véhicules les moins polluants. Ainsi, l’automobiliste ayant effectué les démarches pour obtenir un certificat qualité de l’air pourra en fonction de la couleur du certificat et des règles prises par les maires :

  • bénéficier de modalités de stationnement favorables ;
  • obtenir des conditions de circulation privilégiée ;
  • circuler dans des zones à circulation restreinte (ZRC).
critair_a_quoi_sert_le_certificat_qualite_air.jpg

 

Quels effets peut-on attendre vraiment d’une telle mesure sur la qualité de l’air ?

Pour réduire les émissions de polluants atmosphériques pour le secteur des transports il y a  4 leviers possibles : la diminution du trafic, l'amélioration de la fluidité du trafic, l'optimisation de la vitesse de la circulation et enfin l'évolution du parc automobile vers des véhicules "plus propres".

On estime que cette mesure pourrait permettre de gagner jusqu'à 5% des émissions de NOX sur certains terrritoires. Cependant ce dispositif fonctionnera seulement si les communes décident, de mettre en place notamment des zones de circulation restreinte (ZCR), ce qui est possible depuis la loi de transition énergétique de 2015. Les automobilistes selon leur vignettes et les arrêtés mis en place par les maires pourront ou  non circuler dans les zones de restriction, et bénéficier de voies réservées ou de stationnement. La ville de Paris limite la circulation des véhécules les plus polluants depuis le 1 er juillet 2016 et devrait rendre obligatoire les vignettes à partir du 1er  janvier 2017.

Les seuils réglementaires et les valeurs guides recommandées par l’OMS concernant les particules en suspension et le dioxyde d’azote sont dépassés de manière récurrente dans la région. Ce dispositif constitue une solution intéressante à mettre en oeuvre conjointement avec le développement de transports alternatifs et l'aide au renouvellement des véhicules.

​Rappel  de la norme "euro
Les véhicules légers neufs mis en circulation sont testés en pollution suivant des règlements européens et internationaux. Le test consiste à suivre un cycle d’essai qui représente un « scénario » constitué d’accélérations, de décélérations et de paliers à vitesse constante sur une durée de 20 minutes. Les polluants mesurés sont les oxydes d’azote (NOx), les particules (PM), les hydrocarbures imbrûlés (HC), ainsi que le monoxyde de carbone (CO), qui sont les quatre polluants couverts par les normes Euro. Les normes Euro sont devenues de plus en plus sévères au cours du temps.
 
 
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>