Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

SOLAR DECATHLON

Publié le 18 Juillet 2014 par Thierry BILLET

J'emprunte à Anne HUGUET, directrice de prioriterre, l'article du blog de prioriterre sur le "solar decathlon" dont je pensais qu'il était une épreuve sportive sponsorisée par la marque d'articles de sports... Et bien pas du tout...

"Je reviens des journées nationales des Espaces Info Energie qui se déroulaient cette année dans le cadre du « Solar Décathlon » à Versailles début juillet. J’ai découvert cet événement international que je ne connaissais pas et qui m’a bluffée !

Le concept est le suivant : 20 équipes pluridisciplinaires internationales imaginent les logements de demain. Elles ont 10 jours chrono pour bâtir sur le site en grandeur nature leur prototype en état de fonctionnement. Chaque bâtiment est équipé de sondes pour mesurer les performances réelles pendant toute la durée du « Solar Décathlon ». Les équipes font visiter au public leur bâtiment et expliquent leur démarche. Un jury d’experts analyse les projets (de la conception jusqu’au démontage) selon 10 critères. Il décernera ses prix le 19 juillet.

Quelques exemples ont retenu mon attention :

L’équipe Chilienne a choisi de traiter la question des tremblements de terre et a conçu un module de vie pour 4 personnes, en bois, monté en 24 heures chrono à l’aide de deux clés simples, pour un coût de 4000 €. L’idée : loger en urgence des familles dans un habitat performant et résistant destiné à durer et auquel on peut venir ensuite ajouter des modules supplémentaires.

L’équipe Française a choisi de traiter le thème de l’autonomie alimentaire avec des serres maraîchères sur le toit du logement.

L’équipe Allemande a cherché à répondre à la problématique de la densité urbaine en ajoutant des modules de logements sur les toits des immeubles existants et en assurant, grâce à ces modules, une production d’énergie suffisante pour que l’immeuble entier soit à énergie positive.

L’équipe Hollandaise, nostalgique des maisons de brique mitoyennes des zones pavillonnaires de son enfance a choisi de proposer une rénovation thermique performante tout en gardant l’esthétique extérieure des maisons.

L’équipe Thaïlandaise a travaillé sur les risques d’inondations et imaginé un habitat sur pilotis avec tous les équipements au premier étage et la possibilité d’une autonomie totale de vie pendant 3 jours sans secours.

Et tant d’autres exemples révélateurs de l’ingéniosité humaine face aux enjeux qui nous attendent. De quoi conforter mon optimisme réaliste !

Si vous voulez en savoir plus sur les 20 projets en compétition et connaître le gagnant, rdv sur www.solardecathlon2014.fr"

commentaires

Il est libre, Max

Publié le 17 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Hervé CRISTIANI est mort hier...

commentaires

Parc national des Ecrins, chasse au loup !

Publié le 16 Juillet 2014 par Thierry BILLET

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT dénonce la chasse aux loups en plein coeur du parc naturel national des ECRINS... Protection de la biodiversité : dysfonctionnement inacceptable dans le cœur du parc national des Écrins

 

Depuis jeudi matin, suite à une attaque de loup sur un troupeau de brebis, des équipes constituées d’agents du parc national des Ecrins et d’éleveurs sillonnent le cœur de ce parc national en allumant des pétards de forte puissance pour tenter de repousser le loup en dehors du cœur dans le but de l’abattre. Vers des cœurs de parcs nationaux moins protégés ?

 

En France, le cœur des parcs nationaux constitue un des statuts les plus protecteurs pour notre patrimoine naturel. Depuis la réforme du statut de parc national de 2006, FNE a dénoncé un risque de fragilisation du niveau de protection, d’autant plus avec les coups régulièrement portés dans ces espaces normalement préservés1 .

Les démarches engagées par le parc national des Ecrins pour effaroucher les loups du cœur de ce parc constituent une nouvelle et grave entorse à la préservation de ces espaces.

FNE, la LPO et la FRAPNA dénoncent des méthodes scandaleuses dans un espace réglementairement préservé d’autant plus que cette action risque de créer un précédent puisque la pression est aussi forte dans d’autres parcs nationaux comme le Mercantour ou les Cévennes, alors que le Plan Loup prévoit le maintien de la protection intégrale dans les réserves nationales et les cœurs de parcs nationaux. FNE et la FRAPNA étudient les pistes pour un recours contentieux.

FNE, la LPO et la FRAPNA jugent aberrant qu’un parc national pousse une espèce protégée en dehors du périmètre de sa zone cœur. Le personnel du parc peut aider ponctuellement à tenir éloigné le loup d’un troupeau menacé. Mais au préalable, ce troupeau doit être protégé, c’est-à-dire bénéficier à la fois d’une présence humaine, de chiens de protection et d’un dispositif de regroupement nocturne. En cœur de parc, c’est aux éleveurs de s’adapter à sa réglementation, non l’inverse.

FNE, la LPO et la FRAPNA s’étonnent que le parc national des Écrins ait cédé face à la démagogie qui fait rage en ce moment concernant le loup que ce soit au niveau ministériel2 ou bien au niveau parlementaire, puisque certains parlementaires ont fait montre de leur méconnaissance du sujet lors des récents débats concernant le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt3 .

FNE, la LPO et la FRAPNA demandent aux différentes parties de revenir à la raison et de mettre concrètement en place prioritairement toutes les mesures de prévention des attaques de troupeaux.

1/fr/nos-dossiers/biodiversite/parcs-nationaux/
2/fr/loup-royale-desinvolture.html?cmp_id=33&news_id=13761
3http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2013-2014-extra/20141011.asp

Télécharger le communiqué en PDF

 

commentaires

Jardins familiaux

Publié le 12 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Les ancêtres de nos jardins en ville sont les jardins familiaux. Je me suis laissé dire que c'était une création de l'abbé Pierre qui avait fait pression pour créer ces lieux de jardinage ouverts exclusivement aux plus démunis pour leur assurer la nourriture en cultivant une parcelle. A ANNECY, juste derrière l'ancien abattoir, nous avons nos jardins familiaux et je me suis rendu à la rencontre des jardiniers pour travailler avec eux à l'amélioration de leur environnement. Heureuse surprise, ils n'utilisent plus de phytosanitaires : ils coûtent trop cher et ils veulent manger des produits de qualité : ils les ont donc banis. Quelques travaux de nettoyage à mettre en oeuvre rapidement et une rencontre en septembre pour les associer à la dynamique des jardins partagés que la Ville souhaite développer.

Jardins familiaux
commentaires

Magnificat de Bach...

Publié le 11 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Chanter le Magnificat de BACH avec ses vocalises sans lire la musique... Quel travail ! Venez entendre le résultat (rassurez vous, les autres choristes et les solistes la lisent...) le 19 juillet à SAINTE BERNADETTE...

Magnificat de Bach...
commentaires

Dialogue social en berne

Publié le 10 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Nicolas SARKOZY voulait supprimer les "corps intermédiaires", ces structures associatives, syndicales, qu'il considérait comme des freins à la libéralisation économique qu'il souhaitait mettre en oeuvre. François HOLLANDE s'était fait élire en proclamant la nécessité absolue du dialogue social, lui préférant l'édiction de règles législatives. En clair, si un accord est conclu, l'Etat en assure l'extension et donc l'application à toutes les entreprises de la branche concernée en s'engageant à ne pas changer un iota au texte négocié par les syndicats de salariés et de patrons. L'accord deviendrait alors sur le plan normatif plus important que la loi, alors qu'aujourd'hui la loi prime sur l'accord en matière sociale.La conférence sociale annuelle devait être le symbole éclatant de de renouveau social. Las !

L'absence de deux des trois grands syndicats ouvriers, après l'annonce du report de l'application de l'accord sur la pénibilité, contre-partie de l'allongement des durées de cotisations des salariés, illustrent un fiasco patent.

D'une part, le gouvernement sursoit à l'application d'un accord sur les retraites que la CFDT avait eu le courage de signer; ce qui nuit à la crédibilité de ce syndicat vis à vis des salariés... Et est en contradiction flagrante avec l'engagement de s'en tenir au contenu des accords négociés par les partenaires sociaux. D'autre part, l'absence de la CGT et de FO est un échec cuisant pour un gouvernement de gauche alors  que les autres syndicats présents auprès de la CFDT à la conférence ne représentent pratiquement plus rien dans les entreprises privées françaises (CFTC, CGC, UNSA). Pas de quoi susciter l'adhésion des salariés aux syndicats français alors que la syndicalisation en ALLEMAGNE est bien plus forte, ce qui ne nuit pas du tout à sa compétitivité économique, bien au contraire ! Tout ceci ne fait qu'affaiblir le dialogue social au détriment de l'efficacité du système de représentation du personnel... Triste bilan, là encore de ce gouvernement.

commentaires

Jardins de VIGNIERES

Publié le 9 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Pour communiquer entre eux et faire connaître leur jardin partagé route de Vignières, les jardiniers ont créé un blog que je vous invite à découvrir...

Quelques images de sérénité et de partage dans un monde totalement déboussolé par la violence et l'intolérance.

commentaires

Nos enfants nous accuseront

Publié le 5 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Ce remarquable documentaire sur les dangers des pesticides a été en partie tourné à BARJAC à la limite du GARD et de l'ARDECHE... Lors d'une rencontre d'élus socialistes au Conseil régional délocalisée en ARDECHE, j'ai eu le plaisir de discuter et de plaisanter avec le maire de la commune de BARJAC. Une visite de sa commune s'imposait pour découvrir le travail de cet élu inclassable, "écocologiste" comme il se définit lui-même, car issu du parti communiste et qui vous tient un discours appelant à la limitation de la consommation de la viande. Un village superbe, parfaitement mis en valeur et accueillant.

 

Nos enfants nous accuseront

Et mardi soir sur ARTE (quelle autre chaîne télé de la TNT est regardable ?), un documentaire de Marie Monique ROBIN sur "Les moissons du futur" rendait compte des innovations de l'éco-agronomie partout dans le monde, illustrant la stérilisation de la terre par les monocultures et les traitements phytosanitaires.

Cette montée en puissance de la question de la qualité de l'alimentation et la dénonciation des mensonges de l'agro-business et des politiciens affidés sont un des faits marquants des dernières années et une victoire idéologique des associations écologistes et des paysans attachés à la qualité de leur production.

 

commentaires

Pénibilité !

Publié le 4 Juillet 2014 par Thierry BILLET

En reportant la mise en application des accords sur la pénibilité du travail à la demande du MEDEF, VALLS prend une mesure de mépris à l'égard des salariés qui ont subi les plus mauvaises conditions de travail. Rappelons qu'en échange d'un allongement des durées de cotisations les syndicats avaient obtenu, et notamment la courageuse CFDT que l'on prenne en compte la pénibilité du travail (horaires de nuit, horaires postés, conditionsd e travail, etc.) et donc l'espérance de vie des salariés et donc la durée probable de leur retraite pour réduire la durée de leur carrière... Mesure de justice sociale si il en est. Les victimes de l'amiante n'auront pas coûté cher aux caisses de retraite !

Et bien VALLS s'assoit sur cet accord là, négocié entre les partenaires sociaux. Alors qu'il vient de refuser de reporter l'agrément du statut des intermittents...parce qu'il fallait respecter les accords nés du dialogue social. Vérité pour les intermittents, mensonge pour la pénibilité...

Ainsi va ce gouvernement qui n'a plus aucun objectif de régulation du capitalisme comme devrait le mettre en oeuvre un gouvernement social-démocrate. Les ravages de cette absence de cohérence politique sont dramatiques. Le F-HAINE ne peut que continuer d'apparaître comme le parti qui entend la colère sociale des pauvres et des précaires si le gouvernement de gauche que j'ai élu continue de renier ses engagements sociaux .

commentaires

Fusion des communes de l'agglomération

Publié le 3 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Soudain ce qui était impensable devient la nouvelle orthodoxie. Alors que certains maires de l'agglo continuent de demander des comptes sur la création de la C2A qui aurait tellement enrichi la Ville d'ANNECY au détriment des autres communes de l'agglo sur le mode tatchérien "I want my money back", un consensus semble naître sur la création d'une seule commune à la place de 4, 5 voir 13 communes de l'agglomération... Alors que le bureau de l'agglo se comporte encore en un syndicat de maires plus qu'en une communauté de projet,  Alors que les taux d'imposition fiscale sont très différents dans les communes, Alors que les situations financières des communes sont plus que disparates, le regroupement d'a minima ANNECY, ANNECY LE VIEUX, CRAN GEVRIER et SEYNOD semble envisageable pour (presque) tous. On ne peut que se féliciter de ce changement de point de vue : là où chacun voyait la priorité dans sa commune, celle-ci disparaitrait corps et biens dans une nouvelle commune. Le changement de posture est saisissant.

Reste la question du "Pour quoi faire ?". Et cela est déterminant : si le seul sujet de la fusion est de réduire le nombre de fonctionnaires municipaux, alors ce sera sans moi ! Nous n'avons pas trop de fonctionnaires municipaux aujourd'hui pour remplir les fonctions de service public que les collectivités territoriales se doivent d'assurer. Et la fusion n'entraînera pas en elle-même d'économies entre les communes fusionnées. Il faudra toujours des jardiniers, des électriciens, des cantonniers, et le même nombre puisque l'espace public à entretenir sera identique. C'est la suppression des compétences identiques pour des collectivités territoriales différentes qui peut éviter les doublons manifestes. Par exemple, pour les transports où la Région s'occupe du ferroviaire et des lycéens, le Conseil général du département et des collégiens, et les agglomérations des transports urbains. Tout ceci rend la coordination des transports improbable et les incohérences manifestes. Rien de tel dans le cas des fusions de communes. Mais surtout dans les financements croisés des mêmes investissements et des mêmes actions qui mobilisent 3 ou 4 services de même nature dans chaque institution pour financer une route ou un festival culturel... Il n'est d'aucune efficacité d'étudier plusieurs fois le même projet dans des services de la Ville, de l'agglo, du Conseil général, et enfin du Conseil régional pour le financer

La fusion communale n'a de sens que pour faire aboutir plus facilement un projet d'aménagement du territoire par l'adoption de régles d'urbanisme communes. Faisons par exemple d'abord un plan local d'urbanisme intercommunal pour travailler ensemble, définir les règles de maîtrise du foncier, et de densification urbaine.  Définissons dans le cadre de nos compétences municipales actuelles les projets fédérateurs que nous partageons et réfléchissons à la prise en charge des nouvelles compétences que la suppression des conseils généraux nous confiera à la fois à la commune et à la communauté de communes. Pour cela, associons la société civile à cette réflexion, par exemple dans le cadre de conférences de consensus entre des habitants des communes concernées.

 

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 200 > >>