Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

semaine sans pesticides

Publié le 4 Mars 2016 par Thierry BILLET

Une nouvelle fois ANNECY participe à la semaine sans pesticides. Cette année, dans le cadre de la fusion de nos communes, le service PAYSAGE BIODIVERSITE présente le film "INSECTICIDE, MON AMOUR" le 23 mars aux agents des services espaces verts des 6 communes qui pourraient fusionner. Histoire de sensibiliser ceux qui auraient encore besoin de l'être - mais toutes les communes ont déjà abandonné les traitements phytosanitaires -  et surtout d'anticiper sur les objectifs communs en matière de biodiversité que la nouvelle commune mettra en musique à partir de janvier 2017. "fleur d'or un jour, fleur d'or toujours", l'enjeu sera de maintenir la distinction d'ANNECY à l'échelle des six communes réunies, si elles en décident ainsi. Je regrette déjà de ne pas pouvoir participer à cette réunion d'échanges professionnels, je préside un comité de pilotage NATURA 2000 sur la cluse du lac au même moment...

commentaires

Chantons ROSSINI !

Publié le 3 Mars 2016 par Thierry BILLET

Nicole et moi chantons au sein du Grand ensemble vocal d'ANNECY (GEVA) la messe solennelle de ROSSINI le dimanche 3 avril à 18 heures, à Sainte Bernadette. Envoyez moi un petit courriel si vous souhaitez venir nous écouter avec un tarif en pré vente intéressant...

Chantons ROSSINI !
commentaires

Pedibus, SEYNOD s'est engagé !

Publié le 2 Mars 2016 par Thierry BILLET

 

Let's Move : l'école en marche !

Un nouveau programme européen est lancé depuis septembre 2015, il vise l'écomobilité en milieu scolaire. La ville de Seynod, partie prenante dans ce dispositif, suit avec Prioriterre les écoles de la Jonchère, du Cep, de Barral ainsi que le Collège du Semnoz.
Dans un monde ultra connecté où tout va vite, il s'agit de recréer du lien et de la solidarité entre les parents.

Objectif "Let's move"
Let's move : l'école en marche  L'objectif principal du projet est de promouvoir une mobilité sûre, active et durable à l'école.

 Il s'agit d'accompagner la communauté scolaire (parents, élèves et enseignants) à adopter de nouveaux modes de déplacements pour les trajets vers l'école.

Cette initiative à l'avantage d'être bénéfique à tous !

 
Pédibus ou carapattes : Kézako ?
Pédibus

Le Pédibus ou carapattes est un système d'accompagnement des enfants à pied à l'école, sous la conduite des parents ou accompagnateurs. Emmener les enfants de la maison à l'école avec la seule énergie de son corps, ça change la vie !

Par rapport à la voiture, il présente plusieurs avantage :
  • Sécurité
    Le pédibus diminue le trafic aux abords de l'école, moins de stationnements anarchiques et donc moins de risques d'accidents liés à l'encombrement.
    Le Pédibus permet aussi à l'enfant d'intégrer des règles de sécurité et de comportement, un apprentissage essentiel pour le rendre autonome et l'amener ensuite à se déplacer seul, à pied, en sécurité.
    Le Pédibus aide enfin à mettre en évidence les dangers sur le chemin de l'école et à trouver des solutions pour résoudre ces problèmes.
  • Santé : une meilleure hygiène de vie
    La marche à pied est un excellent exercice pour les enfants comme pour les grands, qui contribue à la prévention de nombreuses maladies liées à l'inactivité... et de plus, ça réveille !
  • Environnement
    La marche ne pollue pas, contrairement à la voiture qui consomme un maximum sur de courtes distances. Oublions la voiture pour ces petits trajets et participons à préserver les abords des groupes scolaires de la pollution... et du bruit !
  • Convivialité
    Face à des horaires scolaires contraignants, le système de pédibus ou carapattes permet de réduire, par l'entraide, la pression reposant sur les parents : en se rendant mutuellement service, les parents solidaires gagnent du temps.
    De plus, des liens se créent entre les enfants sur le chemin de l'école. Cela contribue à créer de l'animation dans la vie du quartier.

Mais aussi...
  • Economie
    Diminution des consommations d'essence. A noter : le pédibus est gratuit !
  • Responsabilité
    Cette démarche participative qui implique aussi bien la communauté éducative que les enfants, rend chacun acteur de la protection de l'environnement.
 
Déroulement du projet
Au cours du projet, prioriterre apportera un accompagnement à 4 écoles de la commune de Seynod.
  • Un travail de sensibilisation et de définition des trajets sera mis en œuvre dans chaque école.
  • Les équipes enseignantes disposeront d'un kit d'animation sur le sujet pour mener des activités en classe.
  • Un échange entre les écoles et les élèves participants au niveau européen est prévu à travers la plateforme éducative de jumelage www.etwinning.org .
 
commentaires

Cultiver le vivre ensemble

Publié le 1 Mars 2016 par Thierry BILLET

Réunion inédite chez TERACTEM avec des salarié(e)s motivé(e)s par Séverine GRARD pour s'associer aux Incroyables comestibles et envisager de participer à du jardinage autour de l'immeuble de leurs bureaux. Plus du tiers des salariés de l'entreprise réuni pour travailler sur ce projet autour de Marie PANNETIER; le projet intéresse, motive, traduit une demande sociale que le succès du film DEMAIN illustre : retrouver un lien direct avec la terre...

Et puis, simultanément, une grande surface commerciale qui contacte la Ville pour proposer de construire un jardin sur la toiture en terrasse de leur immeuble, avec un démarrage de l'installation agricole dès ce printemps.

On sent que toute la société se rend bien compte qu'elle ne peut continuer sur la voie de l'ébriété énergétique et qu'il y a une urgence vitale à relocaliser l'économie.

Le projet de ferme urbaine avance et mobilise également des dizaines de personnes autour du projet à VOVRAY.

Une quarantaine d'annéciens ont montré leur volontariat pour cultiver en pied d'immeuble des légumes et autres fleurs sur des espaces restreints mais parfaitement transformables en jardins de poche.

Ce fleurissement d'initiatives va changer la Ville en profondeur. C'est un projet politique municipal structurel; celui de la rencontre entre les habitants autour et grâce au jardin. Je garde en mémoire la première réunion de bilans de nos jardins en ville; je m'attendais à des photos de légumes, de productions rares, et tous les jardins nous ont d'abord apporté des photos d'apéros partagés...  Les jardins pour cultiver le vivre ensemble contre toutes les tentations de repli sur soi.

 

commentaires

Retour vers le futur ?

Publié le 26 Février 2016 par Thierry BILLET

"Si vous leur permettez de ne travailler que dix heures, ils seront, nous en sommes convaincus, livrés aux dangers de l'oisiveté et à tout ce qu'entraîne le désoeuvrement, notamment pour les jeunes garçons le cabaret et peut-être pour les jeunes filles le libertinage" Maxime LECOMTE Sénat 27 octobre 1891

"Il ne peut y avoir aucun doute sur la légitimité de l'intervention de l'Etat pour la réglementation des mineurs et des femmes. L'Etat a envers ces deux catégories de personnes un droit de protection; il doit l'exercer avec circonspection pour ne pas annuler le droit du mari et celui du père, mais il ne saurait non plus renoncer à en faire complètement usage. L'Etat a aussi des devoirs envers lui-même, envers les générations futures, celui notamment de préserver les forces nationales" Leroy-Beaulieu 1883

commentaires

Train du climat, la suite

Publié le 23 Février 2016 par Thierry BILLET

L'exposition Train du climat est en ligne !

RDV sur le site des Messagers : http://messagersduclimat.com/le-climat-pour-tous/

Cela fait déjà quatre mois que le Train du climat a circulé.

Nous nous sommes concentrés sur la restitution de cette expérience hors du commun qui a attiré pas moins de 23 000 visiteurs.

Evidemment, il était incontournable de rendre public ces informations d'intérêt général au vu de l'urgence climatique et des demandes nombreuses qui nous ont été faites.

Nous vous proposons donc un contenu sous la forme la plus simple mais aussi la plus exhaustive possible. Nous espérons que vous y trouverez satisfaction. Ces informations sont en accès libre et vous pouvez bien entendu les faire

​ ​

​ ​

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaiter l'utiliser pour d'autres objectifs, notamment pédagogiques.

Vous pouvez retrouver les actualités des Messagers sur les réseaux sociaux :

Youtube : Chaîne/Messagersduclimat

N'hésitez pas à nous rejoindre !

Bien à vous,

Les Messagers du climat

commentaires

Le Club Climat a le plaisir de vous inviter à sa conférence-débat: "De quelle La recherche scientifique au service de la préservation de nos lacs ?

Publié le 22 Février 2016 par Thierry BILLET

Le Club Climat a le plaisir de vous inviter à sa conférence-débat:
"De quelle manière la recherche scientifique
contribue t-elle à la préservation de nos lacs ?"
D’apparence paisible, les lacs alpins sont des milieux dynamiques, en perpétuelle évolution. Leurs sensibilités face aux changements environnementaux en font des objets d’étude intéressants pour la recherche.

Dans le cadre du cycle de conférences "les Mardis de l’éco durable", le Club Climat reçoit Guillaume Lefebvre de la station d’hydrobiologie de l’INRA (institut national de recherche agronomique de Thonon-les-Bains). Ce laboratoire effectue des suivis à long terme et des analyses de ces écosystèmes pour comprendre l’impact de ces changements. Les recherches participent à restaurer et préserver ces milieux fragiles, dont les structures écologiques ont profondément été modifiées par nos activités agricoles, industrielles et domestiques. Le développement technologique des dernières années permet aujourd’hui d’utiliser des outils scientifiques performants pour quantifier ces modifications.

 

Cette conférence aura lieu le Mardi 1er mars à 19h30, dans la salle Yvette Martinet, (15 Avenue des Îles), entrée libre et gratuite.
 
Nous vous attendons nombreux !
commentaires

Alparc, réseau alpin des espaces protégés et le loup

Publié le 20 Février 2016 par Thierry BILLET

ALPARC rappelle que cette espèce initialement autochtone dans les Alpes dispose d’un statut de protection important.

Comme ailleurs le retour naturel du loup dans les Alpes est accompagné d’une série de difficultés pour certaines catégories socio-professionnelles comme l’illustrent les évènements récents dans la région du parc national des Hohe Tauern (Région du Salzburg en Autriche). Ces problèmes méritent une considération sérieuse sans cependant autoriser la remise en cause du statut de protection du loup.
Le loup figure parmi les espèces les mieux protégés dans le cadre de la législation européenne. Le protocole „Protection de la nature et entretien des paysages“ de la Convention alpine fait également référence à la protection des espèces et à leur besoins d’habitats de taille suffisante et adaptés. Dans ce contexte sont à citer notamment les travaux de la Convention sur le réseau écologique: une stratégie permettant d’interconnecter des espaces naturels de grande valeur écologique, avec la participation du monde agricole notamment.

D’une manière générale on peut dire: pas de réintroduction active des grands prédateurs mais une garantie pour un retour naturel du loup et de l’ours dans les Alpes avec des mesures adéquates accompagnant ce retour.

Une décision du conseil du Parc national des Hohe Tauern (Régions et Etat) affirme d’ailleurs ce principe : „pas de réintroduction active mais un accueil bienveillant et des mesures de soutien pour accompagner le retour naturel du prédateur“.
Le loup fait partie de la biodiversité européenne et alpine et de notre propre histoire au sein et à l’extérieur des espaces protégés. Ces derniers cependant ne peuvent que faire office de laboratoire pour expérimenter la bonne gestion de ces espèces. Leur taille ne permet pas d’assurer à eux seuls la protection du loup ou d’autres espèces de grands prédateurs.
D’ailleurs ce n’est pas la mission des espaces protégés celle d’assurer à eux seuls les habitats des grands prédateurs. Il s’agit plutôt d’un défi pour l’ensemble de la société civile et c’est à la population alpine d’évaluer quel taux de biodiversité elle souhaite et autorise.
Il est également de la responsabilité des représentants politiques alpins d’agir en conséquence du cadre établi par les conventions internationales et européennes. Ils détiennent un rôle de médiation entre les groupes d’intérêts parfois divergents et sont les garants d’un développement durable dont inclus la protection de la biodiversité.
La société alpine semble devoir réapprendre à cohabiter avec le loup. Un certain courage politique est nécessaire sur ce front et il va bien au-delà des débats polémiques autour de la question privilégiés trop souvent par certains décideurs dans les pays alpins.
ALPARC revendique clairement les objectifs de la Convention alpine et aussi ceux du protocole „Protection de la nature“ également ratifié par l’Autriche. ALPARC défend les objectifs de la directive habitat pour la protection des espèces prioritaires et se félicite du retour naturel des grands prédateurs dans les Alpes.
ALPARC accompagne ensemble avec les espaces protégés des Alpes ce retour au niveau scientifique, par les échanges des méthodes de gestion et de monitoring mais également à travers un travail d’information et d’éducation à l’environnement.


ALPARC/ 2016_02_18

&

commentaires

Un quizz sur la réforme du droit du travail

Publié le 19 Février 2016 par Thierry BILLET

Je ne décolère pas contre la réforme du droit du travail qui va réduire les droits des salariés et notamment ceux licenciés sans cause réelle et sérieuse de manière catastrophique, sans aucune garantie de création d'emplois. Ce gouvernement creuse sa propre tombe électorale sur le dos des salariés.

Pour mieux comprendre, ce quizz :

 

commentaires

SYANE, engagement dans la transition énergétique

Publié le 15 Février 2016 par Thierry BILLET

Après avoir adopté lors de son précédent comité une délibération cadre positionnant clairement le syndicat dans une perspective de transition énergétique, le SYANE a voté ce matin le recrutement de conseillers en énergie partagés pour répondre aux demandes des collectivités adhérentes qui ont besoin de techniciens compétents pour les accompagner dans leurs projets de rénovation énergétique des bâtiments publics.

Son président, Jean-Paul AMOUDRY, a affirmé le volontarisme du syndicat qui n'est plus aujourd'hui un syndicat d'électrification ayant pour mission essentielle des travaux, mais un acteur au service des communes adhérentes dans le domaine des énergies renouvelables et du numérique.

La création d'une société d'économie mixte dédiée aux énergies renouvelables dont le principe a été voté, dotée d'un capital social de 500.000 euros dès 2016, va directement dans ce sens pour porter des projets dans l'hydroélectricité de petite capacité, la biomasse ou le photovoltaïque.

Bravo !

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 300 > >>