Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Comment ne pas être écologiste ?

Je me demande régulièrement pour quelle(s) raison(s) l'écologie m'a attiré au point d'en faire l'engagement de toute ma vie. Je ne suis pas un naturaliste, je ne suis pas un biologiste. Les arbres ne me parlent pas. Je ne connais pas les noms des animaux ni leur mode de vie. Je ne trouve pas les champignons et je n'ai pas envie de les chercher. Je mange de la viande avec plaisir. Pour autant le sort des écosystèmes est mon moteur politique.

J'enrage devant les marées noires d'hier et d'aujourd'hui, les accidents nucléaires à répétition, le massacre des zones humides. Je me réjouis à chaque nouvelle passe à poissons réouverte, à chaque nouvelle éolienne, au moratoire sur la pêche de la baleine, ... Pour autant, mon émotion, celle qui fonde l'engagement,  est globale, sans doute fondée sur l'idée que je suis redevable à cet écosystème-là.

Que ma qualité d'être humain, tout en haut de la chaîne de l'évolution, me donne (nous donne...) une responsabilité première, incontournable, imprescriptible de le sauvegarder en suivant Hans JONAS et "le principe responsabilité" : Agis de façon que les effets de ton action soient compatibles avec la permanence d’une vie authentiquement humaine sur terre.

Dès lors, si l'on accepte cette responsabilité, comment ne pas être écologiste ? Et quelle vie frappée du sceau de l'égoïsme ou du cynisme pourrait être fondée sur un principe d'irresponsabilité à l'égard de l'avenir de la planète ?

L'ami Yves PACCALET, en forme de provocation de la part d'un humaniste, avait publié "L'humanité disparaîtra, bon débarras" mais toute sa vie aura été consacrée à protéger la planète. Le principe d'irresponsabilité nécessite au contraire d'Yves de se cacher derrière les boites d'allumettes que sont l'incompétence, la mauvaise foi, le double langage, les vains refuges des hymnes au progrès... petit exercice : écoutez les candidats aux Présidentielles et classez les entre les deux catégories... L'irresponsabilité a encore de beaux jours devant elle. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :