Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Dernières manoeuvres avant l'affrontement final

Publié le 3 Septembre 2007 par Thierry BILLET in Municipales 2008

Intéressant conseil municipal ce soir avec la désignation des conseillers d'agglomération par le conseil municipal d'ANNECY.

27 délégués titulaires à élire, parmi lesquels 5 conseillers de la liste de gauche.

Jean Luc RIGAUT a présenté une liste fermée de 27 noms sans M. TANGUY de la liste "divers droite" (en réalité proche de Philippe de VILLIERS) et sans Mme SAVIGNAC (suppléante de M. TARDY, qui a battu Bernard BOSSON aux Législatives).

En clair,
JLR a demandé aux adjoints UMP l'assurance qu'ils voteront pour lui
à la présidence de l'agglomération, en échange du maintien de leurs mandats représentatifs au sein et à l'extérieur du conseil municipal, et il a "sacrifié" M. TANGUY qui n'aurait pas voté pour lui, ni Mme SAVIGNAC qui ne l'aurait pas fait non plus...

JLR doit en effet affronter la concurrence de M. DELATTRE, picard de naissance comme moi, mais surtout encarté à l'UMP et maire de QUINTAL...

Les adjoints UMP ont donc lu une déclaration de soutien au Maire, tandis que les "exclus" menaient grand train contre la décision du maire ... et de ses adjoints UMP.

La schizophrénie guette donc l'UMP,
à moins que les élus UMP ne virent casaque le 13 septembre et ne votent pour M. DELATTRE au mépris de leur engagement auprès de JLR...

On peut s'attendre à tout.

A noter la présence dans la salle de M. TARDY et de quelques soutiens de l'UMP, venus soutenir les "exclus"... Un député bien peu au fait des règles d'un conseil municipal, puisqu'il leva la main pour demander la parole...

On peut donc imaginer maintenant avec une grande certitude que nous aurons bien une liste conduite par JLR aux municipales, et une liste conduite par Pierre HERISSON.

Ce dernier fait courir le bruit sans discontinuer que JLR finira par se rallier.

Nous verrons bien...

En attendant, le groupe de la gauche écologiste comme l'appelle M. HERISSON a une fois de plus, affirmé son unité sans faille au service des intérêts de la Ville.