Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Cantonale 1er tour, seconde analyse

Publié le 21 Mars 2011 par Thierry BILLET

 

Pour continuer la réflexion sur les résultats d'hier sur ANNECY, quelques éléments complémentaires.

 

Les scores de Philippe METRAL BOFFOD et de Denis DUPERTHUY me semblent explicites sur le fait que les JO n'étaient pas l'enjeu du scrutin. Sinon, ils auraient obtenu des scores excellents. Ils ont été les animateurs de la lutte anti JO au Conseil municipal et au Comité anti olympique et ils font des scores particulièrement médiocres sur ANNECY. Denis DUPERTHUY perd 8 points par rapport à Laurent DUPONT en 2004, et Philippe METRAL BOFFOD fait 126 voix sur 2 801 exprimés, soit 4,4% des voix à ANNECY. Si les anti JO avaient voulu se manifester à l'occasion de cette élection, ils avaient la possibilité de le faire de manière claire : cela n'a pas eu lieu.

 

Il me semble évident en revanche qu'il y a eu un transfert de voix du PS sur EUROPE ECOLOGIE sur ANNECY CENTRE avec une progression de 10 points entre 2004 et 2011 soit presque l'équivalent de la perte du PS sur ce canton (8 points).

 

Ce qui frappe en revanche, c'est que la HAUTE SAVOIE et ANNECY en particulier échappent à la progression globale de la gauche, et notamment du PS. Notre département est un anachronysme politique rétif aux évolutions nationales, notamment sur des élections uninominales et rurales comme celles-ci.

 

Globalement, il n'y a pas de poussée écologiste très importante en HAUTE SAVOIE par rapport à 2004 à part ANNECY et ANNECY le VIEUX où le vote "utile" est devenu le vote écologiste et non le vote socialiste.

 

Enfin, force est de constater que la présence de quatre élus écologistes dans la majorité municipale de Jean-Luc RIGAUT n'a eu aucun effet négatif sur le score d'EELV; bien au contraire...

Les électeurs savent parfaitement faire la différence entre les scrutins.

Ils ont voté  avec enthousiasme pour la liste de rassemblement centristes/écolo pour empêcher l'UMP de prendre ANNECY en 2008. C'est ce qui explique le raz de marée du premier tour des municipales.

 

Il reste à encore approfondir la politique environnementale de la Ville pour tenir compte de cet avertissement de notre électorat.

A noter qu'au plan national, EELV est en-deçà des objectifs qu'avait fixés Cécile DUFLOT (entre 9 et 12%).