Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Déchets : Pour la redevance à la place de la taxe

Publié le 23 Mars 2010 par Thierry BILLET in Politique locale


Le choix de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères à la place de la redevance est un choix curieux.

Transposé à d'autres services comme la fourniture d'électricité ou le téléphone mobile, il équivaudrait à payer sa consommation en fonction de la taille de son logement ,de son nombre d'habitants, de sa valeur locative, bref de la valeur de sa taxe foncière.

Cette idée apparaîtrait saugrenue.

Alors pourquoi l'accepte t'on en matière de déchets ? Cela reste pour moi une interrogation majeure.

En matière de déchets, pourquoi ne paie t'on pas en fonction de ce que chaque famille produit mais en fonction de critères qui ne sont pas en corrélation avec les déchets confiés par la famille à la collectivité territoriale ? Cela a un effet direct : les gens ne sont pas incités à réduire leurs déchets puisqu'ils paient pareil selon qu'ils font des efforts ou qu'ils n'en font pas. Il est donc même étonnant que le tri sélectif se développe si fort puisque les citoyens ne reçoivent aucune "contre partie" à leurs effort de tri : ils paient toujours aussi cher...  C'est donc à une adhésion "culturelle" au tri que l'on doit la réduction des volumes incinérés.

Mais pour revenir à la tarification, l'agglo d'ANNECY veut mettre en place la redevance "DIB", c'est à dire "déchets industriels banals" pour les commerçants, les artisans, les collectivités, qui actuellement bénéficient de la collecte par la C2A, mais qui ne paient rien (ex : les lycées, les collèges, etc.) ou qui paient une taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

Ils bénéficient donc d'un service de qualité qui leur permet de mettre à la benne des kilos de déchets non triés le plus souvent, pour un coût défiant toute concurrence.

Pour donner un exemple, une entreprise de malbouffe située dans un endroit particulièrement central d'ANNECY paie environ 2.000 euros pour remplir les poubelles du centre ville de tonnes d'emballages graisseux et se voir collecter bien plus sur l'année sans que l'on puisse en déterminer le tonnage puisque personne ne le vérifie... De quoi inciter à poursuivre la gaspillage, non ?

Il est donc essentiel que l'agglomération finalise la mise en place de la redevance DIB au 1er janvier 2011 pour que les gros producteurs de déchets paient le juste prix : celui qui leur permettra de prendre conscience qu'ils ont intérêt à réfléchir à leur production de déchets et à les réduire.

Aujourd'hui c'est quasiment gratuit, le meilleur moyen de les inciter à gaspiller... puisqu'au final, c'est vous et moi qui payons puisque le coût de la collecte des déchets est refacturée à tous les habitants. Toute l'agglo paie donc pour que cette entreprise de malbouffe ne paie presque rien. Ce système irresponsable ne peut plus durer.