Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Déficit de neige & marnage du lac

Alors que le commissaire enquêteur vient de rendre son rapport sur le projet de restauration des roselières assortissant son avis favorable d'une demande de mise en oeuvre de l'étude sur le marnage sur le lac...qui est en cours et dont les résultats seront connus en fin d'année, on risque de connaître un marnage naturel conséquent cette année avec la faiblesse des chutes de neige en montagne. Le mois d'avril n'aura pas dérogé à l'hiver. Il a été en FRANCE métropolitaine le 2° mois le plus chaud après 2007 et l'un des plus secs. ( source : Univers Nature).

Le deuxième mois d’avril le plus chaud depuis 1900

Selon les chiffres publiés, hier 3 mai, par les services de Météo-France, le moi d’avril 2011 a été le deuxième mois d’avril le plus chaud depuis 1900 sur la France métropolitaine. Pour l’ensemble du mois, les températures ont été de 4,0 °C supérieures à la moyenne de référence (1). Cela place ce mois d’avril en deuxième position derrière avril 2007 (+4,3 °C). Ce sont surtout les températures de l’après-midi qui ont atteint des valeurs exceptionnelles de 5,5 °C au-dessus de la moyenne, alors que les minimales de fin de nuit se sont situées à +2,5 °C. Certaines régions, comme le sud de la France, les Alpes et la Bretagne ont battu plusieurs records de températures maximales quotidiennes.
Ces températures particulièrement élevées se sont accompagnées de forts déficits pluviométriques. D’après les données de Météo-France, avril 2011 se situe parmi les plus secs depuis 1959. Globalement les cumuls de précipitations ont représenté moins du tiers de ceux de la moyenne de référence (1). Le déficit a été bien plus prononcé sur la moitié nord de la France où de tels niveaux de sécheresse des sols superficiels n’ont jamais été enregistrés depuis 50 ans.

Le grand bénéficiaire de ces conditions météorologiques a été l’ensoleillement. D’après Météo-France : «Sur la quasi-totalité du pays à l’exception de l’extrême sud, les durées d’ensoleillement ont été plus d’une fois et demie supérieures à la moyenne de référence établie sur la période 1991-2000.».
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :