Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

PCB et pêcheurs du lac d'ANNECY

Publié le 30 Novembre 2008 par Thierry BILLET in Politique locale


M. Christian GUIRAUDON, président des pêcheurs amateurs du lac d'ANNECY, a donné ce matin oralement les résultats des mesures de PCB dans le sang de sept pêcheurs amateurs du lac d'ANNECY.


On ne sait rien des consommations de poissons de ces personnes volontaires, ni du type de PCB recherché, ni du protocole de mesure, ni des marges d'erreurs.


Il a donc été indiqué que la concentration de PCB dans le sang de ces personnes s'étalait de 17 à 39 picogrammes.


Une rapide comparaison avec les concentrations relevées par le WWF sur les pêcheurs du RHONE permet de constater que la présence de traces de PCB dans les sédiments du lac d'ANNECY semble n'avoir aucune influence sur la santé des pêcheurs.


En effet, vous trouverez sur le site


http://www.stopauxpcb.com/


les résultats des mesures du WWF.


Le WWF a travaillé scientifiquement en isolant trois groupes :


Groupe 1 = ceux qui mangent du poisson du RHONE au moins une fois par semaine et qui vivent au bord du RHONE


Groupe 2 = ceux qui vivent au bord du RHONE mais consomment moins d'une fois par semaine du poisson du RHONE


Groupe 3 = ceux qui n'habitent pas au bord du RHONE et n'en consomment aucun poisson.


La concentration de PCB dans le sang de ces personnes est de 16,83 picogrammes en moyenne avec un étalement des résultats de 6 à 28 picogrammes.


C'est le "bruit de fond"; c'est à dire la teneur en PCB dans le sang humain que nous devons tous présenter du fait de la pollution chimique ordinaire que notre mode de développement nous a fait subir.


Les pêcheurs qui ont un taux dans le sang compris entre 6 et 28 picogrammes sont donc dans la moyenne française.


Les personnes du groupe 2 de l'échantillon du  WWF qui consomment donc un poisson au plus par semaine ont un moyenne de 28,03 picogrammes avec une dispersion de 5 picogrammes à 50 picogrammes.


Il faut constater que le résultat maximal des pêcheurs annéciens de 37 picogrammes est bien en deçà de ce seuil et très proche de celui du maximum du groupe 1, soit 28 picogrammes.


Quant au groupe 1, qui est le groupe de référence de l'enquête des pêcheurs d'ANNECY, il atteint une concentration moyenne de 69,90 picogrammes, avec une dispersion ds résultats de 17 picogrammes à 572 picogrammes. Le sous-groupe des gens qui consomment 2 fois par semaine du poisson a une moyenne de 93,13 picogrammes.


Ainsi donc en référence à ce groupe 1, le résultat le plus mauvais des pêcheurs d'ANNECY est de 2 à 3 fois moins important que celui de l'échantillon du groupe 1 du WWF. Il conviendrait de vérifier pour cette personne si d'autres sources de pollution ne sont pas à prendre en considération dans le cadre de son activité professionnelle par exemple.


Et il est dans la moyenne du bruit de fond pour la plupart des pêcheurs d'ANNECY.


On peut souhaiter que ces résultats permettent de rassurer les pêcheurs qui consomment leur pêche. Ils sont cohérents avec les niveaux d'imprégnation par les PCB du RHONE qui sont sans commune mesure avec ceux des sédiments du lac d'ANNECY, et donc des conséquences sanitaires sans commune mesure.