Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Vendeur écrasé à NEW YORK...

Publié le 2 Décembre 2008 par Thierry BILLET in C'est personnel


Jean-Paul BESSET que j'aurai le plaisir de recevoir à ANNECY ce 12 décembre publie aujourd'hui sur son blog du rassemblement des écologistes ce billet.



Chien écrasé par Jean-Paul Besset 01/12/08 à 10:04


Il y a des faits divers qui éclairent l'époque mieux que tous les discours. La scène se déroule vendredi 28 novembre dans un hypermarché de Long Island, à New York. 20 000 personnes (!) attendent fébrilement l'ouverture du Wal-Mart du coin, attirées par le Black Friday, journée de soldes aux Etats-Unis. Un employé du magasin, intérimaire recruté pour l'occasion, s'avance vers l'entrée. Il a 34 ans. On ne saura pas à ce moment s'il sourit gentiment à ses frères en humanité qui font la queue de l'autre côté des portes vitrées. Ni s'il pense à sa mère, à sa femme, à ses enfants ou à une prochaine partie de pêche avec ses copains. Il ouvre les portes. C'est son job. Et il se prend de plein fouet un troupeau de bisons déchainés, la foule en furie qui se rue à l'intérieur. Séquence de barbarie brute. A cet instant, 20 000 personnes, hommes, femmes, jeunes, vieux, pauvres, riches, démocrates, républicains, noirs, wasp ou hispanos, n'ont d'autre raison d'être que de satisfaire au plus vite leur quête irrépressible d'achats. Elles lui passent sur le corps et l'écrasent comme une merde. Le jeune homme meurt piétiné. La police arrive, demande l'évacuation du magasin. La foule refuse et, emportée par sa passion, continue d'assaillir les rayons. Résumons: un travailleur, évidemment précaire, plus un secteur de la grande distribution dominateur qui, avec Wal-Mart, détient la plus grosse entreprise mondiale (6 100 super et hypermarchés disséminés sur la planète, 1,9 millions d'employés, 351 milliards de dollars de chiffre d'affaire), plus une pulsion folle de consommation aiguisée par des campagnes publicitaires massives, plus une indifférence glaciale au malheur... On tient là quelques uns des ingrédients qui forment l'ossature de temps obscurs.