Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

C'est pas moi, c'est l'autre !

Publié le 15 Juin 2021 par Thierry BILLET

C'est pas moi, c'est l'autre !

Quand Mme LARDET, présidente de l'agglomération met en cause une décision de M. ASTORG, maire. En oubliant de rappeler qu'elle est membre de la majorité municipale de ce maire qui est membre de sa majorité communautaire, il y a de quoi perdre son latin, non ? 

commentaires

Les électorats du F-HAINE

Publié le 12 Juin 2021 par Thierry BILLET

J'ai déjà dit tout le bien que je pensais du site "THE CONVERSATION" de vulgarisation de la connaissance par des universitaires soucieux de combattre la désinformation. Il recèle régulièrement des études académiques comme celle relative aux électorats du F-HAINE. En analysant la sociologie des communes où le vote F-HAINE est important et stable, les chercheurs montrent qu'il existe en réalité plusieurs électorats notamment selon le lieu de résidence des électeurs. L'électorat du NORD est un électorat ouvrier, modeste, en demande de protection sociale qui se sent abandonné par la gauche autrefois majoritaire. L'électorat du SUD est un électorat historiquement de droite, de classe moyenne, de retraités, qui stigmatise les "assistés" et veut du maintien de l'ordre. Pas vraiment les mêmes attentes politiques, mais une même désillusion à l'égard des politiques traditionnels. 

commentaires

Les lacs perdent leur oxygène

Publié le 11 Juin 2021 par Thierry BILLET

Infonature résume un article de la revue NATURE qui alerte sur la diminution des niveaux d'oxygène dans les lacs; ce qui impacte l'équilibre biologique et halieutique de ceux-ci. La question du "remariage" des polluants contenus dans les sédiments est particulièrement préoccupante.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature indique que les niveaux d’oxygène des lacs situés dans les zones de climat tempéré déclinent rapidement et même plus vite que les océans en raison de leur moindre surface. Ce phénomène représente un risque pour les écosystèmes et leur grande diversité d’organismes vivants.

Une équipe internationale du GLEON (Global Lake Ecological Observatory Network) a réalisé une étude sur les niveaux d’oxygènes des lacs situés dans les zones de climat tempéré. Les résultats, publiés dans la revue Nature, révèlent que les niveaux d’oxygènes dans ces lacs diminuent rapidement et même plus vite que ceux des océans. En effet, les niveaux d’oxygène des lacs étudiés ont en moyenne baissé de 5,5% depuis 1980 dans les eaux de surface et de 18,6% dans les eaux profondes, une perte 3 à 9 fois plus rapide que celle des océans. Les lacs ayant une surface bien inférieure à celle des océans, l’eau se réchauffe en effet plus rapidement.

La biodiversité des lacs est particulièrement riche. La baisse des niveaux d’oxygènes liée au réchauffement des eaux a par conséquence un impact important sur les écosystèmes. « La plupart des organismes vivants, comme les poissons, dépendent des niveaux d’oxygène de l’eau, explique l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) qui a contribué à l’étude en fournissant les données de l’Observatoire des lacs alpins (OLA). Une baisse trop importante peut mener au déclin de certaines espèces ». L’étude montre également que cette diminution des taux d’oxygène favorise les microorganismes qui, eux, évoluent plus facilement dans les milieux ou les niveaux d’oxygènes sont faibles. C’est le cas de certaines bactéries qui produisent du méthane, un gaz à effet de serre puissant. « La baisse du niveau d’oxygène impacte également les sédiments situés au fond des lacs qui retiennent la pollution. Avec la baisse de la concentration en oxygène, ces sédiments réémettent de la pollution métallique et des nutriments, comme le phosphore, qui font baisser la qualité chimique des eaux et favorisent les phénomènes d’eutrophisation », précise l’INRAE.

Les recherches ont été effectuées sur plus de 45 000 échantillons d’eau de 400 lacs des zones tempérées de la terre, principalement en Amérique du Nord et en Europe. Les plus anciens prélèvements datent de 1941 et les plus récents de 2019. Les chercheurs ont pu analyser l’oxygène dissout des eaux de surface et des eaux profondes ainsi que le profil des températures des eaux. Ils ont trouvé que depuis les années 1980, avec l’augmentation des températures de l’atmosphère, la température globale des eaux de surface des lacs a augmenté de 0,38 °C par décennie et la concentration en oxygène a diminué de 0,11 mg/l par décennie. Ils ont également remarqué que pour les eaux profondes, la température est restée relativement stable, mais l’augmentation de la température des eaux de surface a augmenté la différence de densité avec les eaux profondes, « rendant plus difficile le mélange des eaux des différentes strates des lacs et donc le renouvellement de l’oxygène des eaux profondes », souligne l’Institut. « C’est cette augmentation de la stratification thermique, en intensité et en durée, qui a conduit à une diminution des concentrations d’oxygène dans les couches profondes des lacs. »

commentaires

Mémoire en réplique devant le Conseil d'Etat

Publié le 10 Juin 2021 par Thierry BILLET

Le cabinet d'avocats choisi par l'équipe de JLR a déposé hier un mémoire en réplique d'une trentaine de pages devant le Conseil d'Etat pour remettre certaines pendules à l'heure sur le plan factuel et sur le plan juridique. Sur le plan factuel, M. ASTORG a choisi sur le terrain judiciaire de tenter de ne pas répondre à nos arguments.

Je prends un exemple concret : l'utilisation de la ZOE de fonction de Mme LARDET au cours de la campagne municipale. On la voit ainsi au volant de cette voiture vanter la mobilité électrique sur la page Facebook de sa campagne municipale. Le problème est que nous sommes persuadés que cette voiture a été achetée avec les fonds de l'Assemblée nationale (AN). Alors qu'il est  rigoureusement interdit d'utiliser les moyens de l'Assemblée pour une campagne électorale. Plutôt que de fournir la facture de la voiture pour prouver que nous aurions tort et qu'elle a acheté la voiture sur ses deniers personnels, M. ASTORG fait plaider que nous n'apportons pas la preuve d'un achat sur fonds publics... Le problème est que la déontologue de l'Assemblée m'a répondu que l'information sur l'utilisation des fonds de l'Assemblée n'était pas publique et qu'étant saisie, elle rendrait compte au Bureau de l'AN qui n'est pas obligé de rendre publique cette information. Bref, tout est fait pour que le citoyen ne puisse pas savoir ce qu'il en est; le linge sale parlementaire se lave encore en famille. JLR ne peut donc apporter matériellement la preuve de son allégation puisqu'elle est gardée secrète. Mais le simple fait que M. ASTORG ne fournisse pas cette facture sur les fonds personnels de la candidate et députée est un commencement de preuve explicite; sinon pourquoi ne pas nous clouer le bec en communiquant la facture ?

Sur l'absence de déclaration d'intérêts à la Haute autorité pour la Transparence de la vie publique, François ASTORG s'y prenait de la même manière : vous n'apportez pas la preuve de la non déclaration, faisait-il plaider. Sauf que cette fois nous avons la réponse de la HATVP qui confirme l'absence de déclaration d'intérêts d'un candidat de sa liste aujourd'hui maire adjoint. Ce qui ne manque pas de sel puisque celui-ci est du même parti que le ministre socialiste CAHUZAC dont les mensonges avaient conduit à la loi créant l'obligation de déclaration d'intérêts des élus des grandes villes en début et en fin de mandat. Parti socialiste complètement disparu des élections départementales à ANNECY, ce qui n'est sans doute pas sans lien.

Quant à l'aspect juridique, F. ASTORG faisait plaider que le mémoire d'appel de JLR devant le Conseil d'Etat (CE), fondé sur les faits évoqués devant le Tribunal administratif (TA), ne pouvait pas donner lieu à des exégèses juridiques différentes de celles développées devant celui-ci. Autrement dit, on ne pourrait que répéter devant le CE les mêmes griefs juridiques que devant le TA. Ce qui est vrai habituellement devant le CE dans son rôle de juge de cassation qui ne s'attarde pas aux faits mais sanctionne exclusivement un usage erroné du droit au regard des textes en vigueur et de sa jurisprudence. Mais en matière électorale, le CE "fonctionne" comme une cour d'appel qui a pour obligation de s'intéresser aux faits et de leur donner une qualification juridique au regard des demandes et des explications des parties.

On comprend bien par exemple que F. ASTORG n'ait  aucune envie de revenir sur la réalité des procurations non arrivées à temps (25 sur un écart de voix de 27; et 25 qui doivent être créditées en faveur de JLR selon la jurisprudence du CE - outre 3 électeurs n'ayant pas pu voter et ayant fourni des attestations en ce sens...). Mais, comme disait l'avocat travailliste Tiennot GRUMBACH "les faits sont têtus".

 

commentaires

Ramy SHAATH, solidarité !

Publié le 8 Juin 2021 par Thierry BILLET

commentaires

Brûlage au bord du lac

Publié le 8 Juin 2021 par Thierry BILLET

Etudes après études, la responsabilité du brûlage du bois dans la mauvaise  qualité de l'air est de mieux en mieux connue. A tel point que les dernières études le considèrent comme plus dangereux que le diésel, malgré cela des irresponsables continuent de faire des brûlages à l'air libre avec du bois bien humide avec les pluies que nous avons. Cette photo du 6 juin en est un exemple concret. 

J'enrage d'autant plus de cette irresponsabilité que la communication du GRAND ANNECY sur le Fonds air bois - que nous avions négociée avec l'ADEME pour 3 000 foyers ouverts - avec le petit roquet emperlé n'est pas à la hauteur de cet enjeu de santé publique (Cf ci-dessous).

Curieusement, les associations de protection de la nature n'ont pas réagi à cette publicité ridicule et démobilisatrice.

Brûlage au bord du lac
commentaires

Les grandes confusions

Publié le 7 Juin 2021 par Thierry BILLET

Philippe CORCUFF vient de signer un livre politique magistral "La grande confusion" . Comment qualifier autrement la situation politique annécienne où Mme LARDET fait alliance aux départementales avec certains Républicains contre les candidats de RÉVEILLONS ANNECY alors que ces candidats sont par ailleurs maires-adjoints de la même alliance municipale ?

Nul doute que Mme LARDET prépare déjà les nouvelles élections municipales si le Conseil d'Etat donne raison à JLR et annule les élections. Elle sait qu'il lui faudra d'autres soutiens que ceux qu'elle a sacrifiés pour s'allier avec M. ASTORG (Alain BEXON notamment). Et elle a déjà dans le viseur Monsieur TARDY qu'elle a fait chuter aux Législatives mais qui - pas rancunier - fait cause commune avec une "Lardet girl" aux cantonales. Leur seul point commun : leur haine vis à vis de JLR. Alors TARDY sur la liste LARDET aux municipales de l'automne 2021 ? Je prends les paris. 

Drôle (est-ce le bon adjectif ?) aussi de constater le soutien de M. ACCOYER au tandem EXCOFFIER - Mme MAURIS dont il ne voulait pas pour la liste des Municipales  et qui, de dépit, fit alliance avec Mme LARDET puis M.ASTORG...

Heureusement des candidats solides et constants dans leurs valeurs se présentent comme Dominique PUTHOD & Myriam LHUILLIER sur ANNECY CENTRE ou Christian ANSELME & Laure TOWNLEY sur ANNECY LE VIEUX & FILLIERE... 

Mais, pour reprendre le livre de CORCUFF, tout ceci ne donne qu'une envie pour protester contre de tels arrangements politiciens = s'abstenir.  Le sous-titre du bouquin est "Comment l'extrême-droite gagne la bataille des idées" grâce à l'abandon du terrain et de la bataille idéologique par les autres partis s'accommodant de ces petits arrangements entre faux amis. Ainsi de l'inénarrable Mme GREBER qui n'a pas de mots assez durs contre le gouvernement à la Région  mais qui gouverne à ANNECY avec Mme LARDET, députée qui soutient ce gouvernement. La grande confusion, vous dis-je.

commentaires