Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Lac d'ANNECY : Inquiétude des pêcheurs professionnels

Publié le 11 Juillet 2009 par Thierry BILLET in Environnement


L'inquiétude des pêcheurs professionnels qui rentrent bredouilles depuis plusieurs mois est maintenant sur la place publique après l'intervention en leur faveur auprès des pouvoirs publics de la FDSEA.

Pour la première fois, les pêcheurs professionnels du lac d'ANNECY ne parviennent plus à pêcher les féras qui font les délices des restaurants du bord du lac.

Cette situation inédite est pour le moment sans explication.

Les féras pêchées par les filets des pêcheurs professionnels sont trop petites et sont donc relâchées et il n'y a plus de féras d'une taille suffisante.

Les scientifiques de l'INRA qui suivent depuis des années l'évolution de la ressource halieutique du lac sont donc appelés à la rescousse, ainsi que leurs collègues scientifiques étrangers qui participent au comité de suivi halieutique piloté par la Direction départemental de l'équipement et de l'agriculture.

Alors que les pêcheurs amateurs ne se plaignent pas cette année de ne pas pêcher, peut être grâce aux sonars dont les bateaux sont équipés, les pêcheurs professionnels ne trouvent pas de poisson cette année.

Il faut donc comprendre ce qui se passe.

Les pêcheurs professionnels sont des gens responsables qui ne veulent pas d'une réduction de la taille autorisée de la pêche des poissons si la ressource halieutique est menacée dans l'avenir.

Nous ne sommes nullement en face de professionnels qui veulent continuer de pêcher même si cela liquide l'espèce, comme malheureusement on le voit sur les littoraux côtiers, avec l'appui des élus locaux qui s'en prennent aux "technocrates" européens, alors que le moratoire sur la pêche est une nécessité absolue comme pour le thon rouge...

Tel n'est nullement l'état d'esprit de nos quatre pêcheurs très inquiets pour leur survie professionnelle si cette situation perdure, et inquiets de ne pas connaître les raisons de cette situation alors que la qualité biologique de la masse d'eau continue d'être exceptionnellement bonne.

Mais qui refusent une solution de court terme qui empêcherait l'espèce de se reproduire pour les années à venir.

Les poissons n'ont ils plus suffisamment à manger ? Le réchauffement climatique et le déficit en eau de pluie et de fonte des neiges sont ils des facteurs explicatifs de cette insuffisante croissance des poissons ?

On sait la fragilité des éco systèmes et qu'une différence de quelques degrés de la température de l'eau peut conduire à des modifications notoires...

Le comité scientifique se réunit le 16 juillet et l'on attend beaucoup de cette réunion dans une ambiance de grande inquiétude.