Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

« Thierry BOSSON ou Bernard BILLET ? »

Publié le 18 Février 2007 par Thierry BILLET in Politique locale

Lisant la lettre ouverte de Bernard BOSSON à Bernard ACCOYER & Pierre HERISSON concernant la candidature du SILA au patrimoine mondial de l'UNESCO en date du 12 février, je repense à cette boutade de Pierre HERISSON lors d'une réunion du SILA « Thierry BOSSON ou Bernard BILLET ? » lorsque je l'interpelais sur la Loi littoral.

Bernard BOSSON y fait valoir d'une manière véhémente ses protestations :

« Je dénonce la mascarade de la candidature au Patrimoine mondial de l'UNESCO telle qu'elle est faite aujourd'hui, candidature qui ne cherche qu'à masquer la réalité de la volonté de suppression des protections de la loi Littoral sur des espaces entiers des communes riveraines du Lac. J'alerte la population sur ce qui se passe. Je réitère qu'il n'y a qu'une chose à faire : obtenir de l'Etat qu'il rétablisse intégralement les protections de la loi Littoral autour du lac d'ANNECY. Ce n'est qu'à cette condition que le dossier de classement au Patrimoine mondial de l'UNESCO prendrait son sens »

On ne saurait mieux dire.

Il y a quelques jours, je dénonçais le « hold up » de l'UMP sur la question. Bernard BOSSON, dans son interview sur FRANCE INTER en fin de semaine, reprenait la même mise en cause directe de l'UMP.

Sur le Lac, Bernard BOSSON se place d'abord sur le registre de la fidélité familiale par rapport à l'oeuvre remarquable de son père et du Dr SERVETTAZ. Je me situe personnellement d'abord sur la question environnementale.

Mais notre combat pour le lac dépasse les clivages politiques qui peuvent exister entre nous, nous ont opposés (comme la voie des Haras), et nous opposeront sans doute encore.

Je ne pense pas trahir la pensée de Bernard BOSSON en disant que ce qui nous fait militer pour l'abrogation de la modification de la loi Littoral, c'est d'abord la question de la démocratie : que l'UMP accepte un débat loyal sur sa vision de l'avenir de la cluse du Lac au lieu de se cacher derrière un rideau de fumée où la loi serait modifiée sans que personne ne l'ait demandé...et pour que cela ne change rien à son application, comme Bernard ACCOYER eut le toupet de l'affirmer lors de notre débat sur 8 Mont Blanc.