Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Eva JOLY et Philippe MEIRIEU en campagne

Publié le 23 Octobre 2011 par Thierry BILLET in C'est personnel

Tout d'abord en complément de l'article d'hier sur la Région SAVOIE, ce petit livre reçu ce midi du Mouvement Région SAVOIE, avec le logo d'EELV qui nous donne la traduction des noms de communes savoyardes en "francoprovençal"... Je ne vous raconte pas comment se traduit ANNECY...

Comment un parti qui a réussi à réunir 20% des savoyards aux régionales et aux européeennes peut-il se rendre ridicule avec une telle publication ringarde et ridicule ?

 

Mais revenons à l'entretien qu'a donné Eva JOLY dans LE MONDE daté du 19 octobre un entretien qui me semble l'exemple même du piège médiatique.


Deux questions sur le point de savoir ce que feront les VERTS si HOLLANDE refuse leur ultimatum sur le nucléaire.

Puis, tout le reste sur les affaires judiciaires en cours concernant SARKOZY.

Le problème, c'est que ce n'est pas le boulot d'une candidate présidentiable de donner son avis sur : "Nicolas SARKOZY est il personnellement impliqué dans les dossiers KARACHI et BETTENCOURT ?".


Eva JOLY devrait refuser de répondre à de telles questions; mais on ne se refait pas, et l'ancienne magistrate assène son point de vue...

Au passage, elle ne parle d'aucune question environnementale, alors qu'il y a tant à dire... Alain LIPIETZ se plaint que la candidate n'aborde nullement les questions de l'alimentation par exemple, pourtant l'un des noeuds gordiens de la démarche écologiste...

Elle est aujourd'hui à 3% dans les sondages; cela ne remontera pas si Eva JOLY ne parle pas plus d'écologie...


Et qu'elle arrête de poser des ultimatums... alors que Cécile DUFLOT négocie une circonscription à PARIS, Philippe MEIRIEU une circonscription à LYON, et combien d'autres ailleurs ?

Ils y renonceront si le PS ne signe pas un accord sur la sortie rapide du nucléaire ? J'attends de le voir pour le croire !

 

Il n'y a qu'à constater que l'inénarrable Jean-Vincent PLACé, bombardé sénateur en provenance directe des Radicaux de Gauche, se pare du titre de "N°2 des VERTS", alors qu'il n'a aucun titre pour cela... Et on le laisse faire des déclarations tonutruantes à la presse... après avoir qualifié Eva JOLY de "vieille éthique"... Du grand n'importe quoi.

 

L'ambiguïté est totale : posture radicale sur le programme de gouvernement et négociations en coulisses sur les circonscriptions gagnables pour les leaders du mouvement et ceux qui ont fait allégeance au camarade PLACE grand ordonnateur des négociations avec le PS. (Pas celles sur le programme, il s'en moque; les sérieuses, celles sur les places à prendre...)


Philippe MEIRIEU, par exemple, a fait campagne sur le fait que les conseillers régionaux EUROPE ECOLOGIE n'avaient (et donc n'auraient) que ce mandat, dont il disait qu'il est si important qu'il doit mobiliser toutes les énergies des élus régionaux... Et il donne lui-même l'exemple de se présenter dans une circonscription gagnable à LYON... Il est vrai qu'il annonce qu'il démissionnerait de la région si il est élu... Or, il a été élu il y a seulement 3 ans et il a en charge l'une des politiques structurelles de la Région, qui commence à peine à se mettre en place. Si il part, c'est un élu socialiste qui prendra sa place, pas un Vert...  

L'élection régionale n'aura donc été qu'un tremplin ? La prochaine étape, c'est le Ministère de l'Education ?


Exactement ce que l'on a reproché à JUPPE ne pouvant se passer d'être ministre alors qu'il avait promis de rester à BORDEAUX ou à MONTEBOURG qui n'a pas pu s'empêcher de cumuler les postes de parlementaire et de président du Conseil général alors qu'il plaidait le mandat unique et la VI° République.


Bien entendu, tout ceci se fait en proclamant haut et fort que l'on s'en remettra aux décisions du parti, que rien n'est fait, que l'on n'a surtout pas d'ambition personnelle, etc.

Toutes ces déclarations de vertu qui ne trompent que ceux qui veulent bien y croire.

Mais cela se fait par un courriel adressé d'abord aux adhérents de son courant à l'intérieur des Verts, et en prenant toutes les précautions d'humilité pour essayer de ne pas effaroucher le militant de base.

Philippe MEIRIEU a déjà tout compris...