Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

SILMAS à Serre Ponçon

Publié le 24 Juin 2010 par Thierry BILLET in Environnement

SILMAS_quadri.jpg

 

Réunion de travail du programme européen SILMAS à SERRE PONçON pour ces deux jours autour de la problématique du développement soutenable des lacs de l'arc alpin.

Je participe à une réunion centrée sur la question des conflits d'usage et des modalités de gestion de ces conflits.

L'exemple de SERRE PONçON où un syndicat mixte créé récemment gère ce lac de barrage avec EDF qui exploite le barrage fait face à des contraintes bien différentes de celles d'ANNECY.

Ici la question n'est pas la pression foncière ou la pêche entre amateurs et professionnels (il n'y a pas de pêcheurs pro, mais il est prévu d'en installer un...).

Le lac ici a un marnage de 35 mètres et l'alimentation en eau des agriculteurs de la vallée de la DURANCE dépend de l'eau qu'EDF relâche au moment opportun.

Mais le réchauffement climatique est ici aussi à l'oeuvre, l'été dernier la température du fond du lac était de 16° ! Et les poissons modifient leurs habitudes : les truites ne s'y plaisent plus et elles migrent semble t'il dans les torrents plus frais. La gestion de la pêche est donc totalement "artificielle" par un alevinage annuel : 1 million de poissons par an dans le lac !

Les pêcheurs de SERRE PONçON apportent au lac 30.000 brochetons par an, et 160.000 alevins d'ombles chevaliers sans aucun résultat pour le moment. En revanche, concernant les corégones, 4 millions ont été versés au lac pendant 5 ans, et pendant 20 ans, personne n'en a pêché et soudain, à l'occasion d'une pêche scientifique on a (re)découvert des corégones et la pêche explose : 3 en 2007, 60 en 2008 et 800 en 2009....

Si les abondantes chutes de neige et la pluie du printemps ont permis de remplir les objectifs de débit pour l'agriculture ces dernières années; rien ne permet d'assurer que cela durera les prochaines années.

Les exemples de CARINTHIE et de LOMBARDIE illustrent la diversité des situations puisque leurs lacs sont dans un état biologique incompatibles avec le respect de la directive cadre sur l'eau.

La CARINTHIE  a par exemple présenté un projet de 7,5 millions d'euros sur la lutte contre les algues vertes dans un lac avec la création de bassins de sédimentation pour piéger les polluants agricoles avant leur entrée dans le lac.

Et nos amis italiens estiment impossible le respect de la bonne qualité des eaux avant 2027 !

Tout ceci permet de montrer combien la situation à ANNECY est favorable puisque nous buvons l'eau du lac sans traitement chimique. Quelle chance nous avons !