Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

zéro logement = zéro social

Publié le 10 Février 2021 par Thierry BILLET

La politique de la nouvelle majorité municipale est de ne plus accorder le moindre permis de construire depuis le début du mandat. Manière infantile de justifier ses critiques contre la prétendue "bétonisation" d'ANNECY : "Bloquons tout, comme cela personne ne pourra nous reprocher de densifier la ville". 

Mais si on ne construit plus, on ne construit plus non plus de logements sociaux. Alors que la Ville était citée en exemple chaque année par la Fondation Abbé Pierre, avait atteint le seuil de 20% de logements sociaux et imposait 30% de logements sociaux dans tous les programmes immobiliers pour atteindre les 25% de la loi SRU, la nouvelle majorité ne construit plus et donc les logements existants vont encore se renchérir puisque l'offre va diminuer.

En ne construisant plus, la fracture sociale va encore s'aggraver en renchérissant le logement existant au détriment des plus pauvres qui devront s'exiler toujours plus loin.

L'écologie égoïste pour les bourgeois installés qui veulent garder leur qualité de vie; voilà en réalité le projet politique qui réunit Mme LARDET et M. ASTORG.

Cette écologie égoïste qui fait dire à Mme LARDET qu'il faut refuser le "tourisme de masse". Comprenez "on n'a pas besoin de pauvres nombreux autour du lac l'été, gardons le pour une clientèle huppée qui a les moyens et qui n'encombrera pas nos routes". Il faut garder à l'esprit les engagements de Mme LARDET en faveur du péage urbain : c'est la même philosophie qui est à l'oeuvre; celle de l'exclusion des pauvres en dehors de la Ville réservée à ceux qui ont les moyens d'y vivre bien.

Cette écologie égoïste est antinomique avec la solidarité. On le voit à PARIS où les VERTS et la Droite ne veulent pas des logements sociaux que souhaite Anne HIDALGO dans le 16°. 

En rédigeant cet article, je trouve une déclaration de l'adjoint au social de la Ville de PARIS, Ian BROSSAT :

«La réalité, c'est qu'on habille une hostilité aux logements sociaux en cause climatique. On peut repeindre de l'égoïsme social en vert, ça reste de l'égoïsme social», a-t-il fustigé.

Alors que Yannick JADOT appelle dans LE MONDE à augmenter les objectifs législatifs de construction de logements sociaux, les élus annéciens font l'inverse sur le terrain. Et pendant ce temps, l'étalement urbain continue de plus en plus loin. Mais ils ne sont pas les électeurs de Mme LARDET et M. ASTORG : qu'ils continuent donc de venir en voiture, ces manants qui n'ont pas les moyens d'habiter à ANNECY.