Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Vitam’parc à Neydens: un projet du passé !

Publié le 20 Octobre 2009 par Thierry BILLET in Environnement


Le Conseil lémanique pour l’environnement communique :

Inauguration en grande pompe du centre commercial et de loisirs Vitam’parc à Neydens (Haute-Savoie).

Situé en rase campagne, ce nouveau centre commercial, à l’initiative de la Migros, est axé complètement sur l’accès en voiture: 1’200’000 mouvements motorisés supplémentaires prévus par année dans une région déjà sinistrée par la circulation automobile.

C’est en effet dans le secteur de St Julien que la part modale des transports publics est la plus faible de l’agglomération franco-valdo-genevoise: seul 1% des déplacements sont effectués en transports publics contre 99% à la voiture, pour ceux qui se rendent à Genève. La desserte interne doit être proche de 99.9% en voiture. A noter que sur son site www.vitam.parc.com, le centre commercial n’est en mesure d’indiquer que des accès par la route. On nous promet une desserte transports publics par la ligne D, les fins de semaines dès le changement d’horaire du 13 décembre. C’est insuffisant.

C’est le dernier avatar d’une longue série de développements en Haute-Savoie qui oublient les transports publics: l’autoroute A41 Annecy-Genève, le multisalle Pathé à Archamps, l’hôpital de Findrol, près d’Annemasse, sans parler de divers centres commerciaux...

Rappelons ces prises de positions d’élus de Haute-Savoie (Tribune de Genève du 5.5.2004) “...ne pas prendre le risque de détruire l’équilibre entre la ville et la campagne, de pousser à la densification du territoire, de porter atteinte à ce qui est aujourd’hui une zone de respiration" “... de l’autre côté de la route où Migros est censé installer son complexe, il y a 110 000 m2 qu’il craint de voir transformer, à moyen terme, en zone commerciale du type Epagny (entrée d’Annecy), une opération qui serait "catastrophique" pour St Julien”.

 Le CLE est favorable aux développements d’activités dans l’agglomération franco-valdo-genevoise, hors du canton de Genève, toutefois les générateurs de trafic importants doivent impérativement prendre en compte les transports publics avec une desserte régulière et ne pas axer leur développement sur la seule voiture.

Le CLE demande de renoncer à ces projets du passé et d’intégrer les transports publics dès le départ du projet, et de prendre en compte la problématique des crises climatique et énergétique dans l’élaboration des projets futurs de l’agglomération

  • que le département de Haute-Savoie étoffe la desserte transports publics prévue dès le 13 décembre
  •  que le centre commercial participe aux frais d’exploitation de la desserte transports publics, par exemple en lui rétrocédant le coût de la première heures de stationnement qui doit être payant, comme pour les centres commerciaux de La Praille et de Balaxert.
  • qu’une des deux branches du tram Cornavin – St Julien à l’étude soit prolongée jusqu’à Neydens (les décideurs de la région ont décidé d’y renoncer)

Alain ROUILLER Président du CLE - Conseil lémanique pour l’environnement Conseiller en mobilité à l’ATE-Suisse 18, rue de Montbrillant CH-1201 Genève Tél ++4122 777.1002 | Courriel : cle.li@mac.com ou Alain.Rouiller@ate.ch Internet: http://www.cle.li | Cybercarnet http://alainrouiller.blog.tdg.ch/