Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

49-3 et unité nationale

Publié le 19 Février 2015 par Thierry BILLET

Le 49.3 comme réponse au désaccord au sein de la majorité gouvernementale et au refus de la droite de voter un texte qu'elle aurait pu voter si elle avait été dans la majorité, voilà qui synthétise la situation politique française. L'accord sur le fond n'empêche pas la droite de ne pas voter la loi pour ne pas  avoir l'air de voler au secours de MM. MACRON et VALLS. Le désaccord sur le fond entre le gouvernement et les députés hostiles marque l'absence dans cette loi de toute contrepartie sociale ou environnementale à la déréglementation favorable aux marchés. C'est en définitive ce qui frappe le plus.

Non pas l'antienne sur l'impossibilité française à réformer, car il n'existe pas d'intérêt de réformer pour réformer. Mais le sens général de cette réforme. Et d'abord le sens d'une loi fourre-tout qui marginalise la Ministre de la justice, celui du travail, comme celle de l'ecologie au bénéfice symbolique du Ministère des finances, était par sa construction même inacceptable. L'alpha et l'oméga de la politique ne peuvent se situer uniquement à BERCY.

Tout aussi inacceptable la stratégie employée pour détricoter en dehors de tout débat politique devant la représentation nationale des pans entiers de notre ordre social sur le plan environnemental et social en recourant aux ordonnances.

Et, last but not least, la violation absolue d'engagements pris devant ses électeurs par François HOLLANDE comme celui de ne pas toucher au repos dominical. Si HOLLANDE avait dit qu'il le remettrait en cause, je n'aurais pas voté pour lui en 2012. On peut comprendre certains renoncements dus à des évolutions imprévisibles ou des contraintes insurmontables. Mais là, rien de tel : c'est un renversement complet de posture sans contrainte et sans explication crédible sur l'impact économique et la création d'emplois. Juste une posture libérale et "moderne" pour déstabiliser un peu plus encore le tissu social des plus modestes contraints d'accepter de travailler le dimanche pour gagner un peu plus ou ne pas perdre leur emploi... Mères célibataires employées à temps partiel dans le commerce, comment ferez vous garder vos enfants le dimanche ? Messieurs HOLLANDE, MACRON et VALLS n'ont pas pensé à vous...