Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

VIZIONNAIR, le déploiement finalisé mi 2020

Publié le 24 Décembre 2019 par Thierry BILLET

VIZIONNAIR, c'est le nom du projet du GRAND ANNECY de déployer 50 capteurs de qualité de l'air en complément de ceux d'ATMO installés à ANNECY même : 12 sont déjà installés à LA PUYA, THORENS-GLIERES, SEVRIER, DUINGT, VEYRIER, PRINGY, devant l'école VALLIN FIER à ANNECY, au SEMNOZ, etc.

La fiabilité de ces capteurs est maintenant validée comme en témoignent l'écart de mesure de NO2 sur celui du SEMNOZ à cause de la teneur plus élevée en O2 du fait de l'altitude au regard des capteurs des vallées et la conformité à la mesure de NOVEL en phase avec le résultat du capteur d'ATMO : il est essentiel de disposer de résultats indiscutables sur le plan scientifique. Nous avons franchi une première étape de validation.

La prochaine étape est d'accélérer le déploiement à compter de janvier 2020 pour mesurer l'état de la pollution d'hiver et d'été en milieu rural et péri urbain pour sensibiliser les habitants sur la question stratégique du chauffage au bois en période hivernale. Tant que les propriétaires de cheminées ouvertes ne seront pas persuadés qu'ils contribuent à la pollution en poussières fines, notre fonds air bois ne décollera pas suffisamment pour atteindre notre objectif de 3 000 cheminées équipées de dispositifs "flamme verte". Ces mesures devraient les convaincre dans l'Albanais à GRUFFY, HÉRY SUR ALBY ou ALBY et sur FILLIÈRES ou sur les rives du lac.

Les premiers résultats mettent l'accent sur l'impact des travaux de bâtiment ou de travaux publics - comme autour du chantier de déviation de PRINGY - qui vont nous conduire à développer des actions spécifiques de suivi des chantiers en lien avec BTP 74 pour la période estivale où la sécheresse rend les poussières des chantiers contributrices déterminantes de la qualité de l'air. Des capteurs seront à dédier à ce suivi avec une procédure d'alerte vers les responsables des chantiers. Ce sera une prochaine étape, maintenant que nous savons que ces capteurs développés par la start up "C NOTRE AIR" sont particulièrement fiables.

De sorte que dans la même commune, nous disposerons de capteurs l'un en proximité de l'axe routier et l'autre en zone plus éloignée sensible aux poussières des chauffages : la comparaison de leurs mesures permettra d'établir une discussion pédagogique avec les habitants.

Sans oublier les mesures à proximité des écoles pour sensibiliser les parents à la dangerosité de l'accompagnement des enfants en voiture.

Jusqu'à 300 mètres, on marche.
Jusqu'à 1 kilomètre on pédale.
Au delà on prend le bus.

D'ici mi 2020, nous disposerons de l'application qui permettra au GRAND ANNECY de mettre ces données à la connaissance des habitants et des élus en référence aux seuils des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) plus contraignantes que les normes de l'Union européenne.

Bon Noël !