Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Dictature, vaccination et confusionnisme

Publié le 6 Août 2021 par Thierry BILLET

Il faut s'interroger sur la participation aux mêmes manifestations anti vaccination de personnes d'extrême gauche, de certains écologistes et de l'extrême-droite réunies pour dénoncer la "dictature" que nous subirions. Je ne reviendrai pas sur la qualification d'une dictature en FRANCE; l'insulte aux biélorusses, aux birmans et autres syriens est suffisante. Par contre, ce qui m'intéresse ici, c'est le mélange, la présence côte à côte d'électeurs écologistes ou de la France insoumise et de fascistes notoires au nom d'une lutte commune contre la "dictature". Autrement dit, comment les fascistes ont-ils réussi à convaincre des français de gauche que nous vivions en dictature ? Même si l'on admettait qu'ils se sont convaincus eux-mêmes d'une telle absurdité, comment ne voient-ils pas que leur présence aux mêmes manifestations qu'un PHILIPPOT ou un DUPONT-AIGNAN sert surtout à donner à ces derniers un certificat de démocrate et de défenseurs des Libertés au lieu de dénoncer le risque de dictature que fait peser l'extrême-droite dans notre pays ? Cette dénonciation de la "dictature" de MACRON banalise donc le F-HAINE en l'associant à la lutte pour la "liberté de ne pas se faire vacciner". Ainsi font-ils cède symboliquement la frontière entre le F-HAINE et les démocrates. Par cet amalgame entre égoïsme vaccinal et liberté de choix, les manifestants font sauter une nouvelle fois la digue qui doit séparer les démocrates et le F-HAINE. Ils ne s'en rendent peut-être pas compte et ne le font sans doute pas volontairement.

Mais les mêmes s'interrogeront demain pour ne pas voter MACRON contre LE PEN au 2° tour de la présidentielle si c'est le scénario qui survient. Quand on a manifesté avec les fascistes, on peut bien voter pour eux, ou au moins ne pas voter pour celui qui - au final - peut les faire perdre. 

Ce "confusionnisme" selon le mot de Philippe CORCUFF est aujourd'hui en plein développement et les fausses nouvelles répétées ad nauseam sur les effets négatifs du vaccin permettent à une frange activiste de la population de s'affranchir des gardes-fous qui permettaient jusque-là de distinguer l'extrême-droite des autres partis politiques démocratiques. En ne prenant pas clairement position sur le sujet de la vaccination, MELENCHON, mais aussi les VERTS dont les déclarations sont bien ambiguës quand elles ne sont pas délirantes comme celles de Mme RIVASI, prennent une lourde responsabilité , celle de fragiliser encore le "cordon sanitaire" qui doit nous protéger du F-HAINE. Un virus peut en cacher un autre, mais les deux sont mortels.