Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Clément NOEL

Je lis que Clément NOEL, notre champion olympique de slalom, a appris à skier dans une station qui n'existe plus dans les Vosges au-dessus de VENTRON. Vincent VLES, dans une étude consacrée aux PYRÉNÉES et au titre en forme de synthèse invite à "Anticiper le changement climatique dans les stations de ski : la science, le déni, l'autorité". L'article est transposable au mot près au massif alpin. Il "examine les rapports entre la prospective effectuée par la recherche scientifique sur l'impact attendu du changement climatique sur les stations de sports d'hiver pyrénéennes, et l'adaptation transformationnelle qu'elles ont entreprise en conséquence. Les difficultés de la science à faire entendre ses préventions, l'inertie des stations de ski à envisager leur reconversion, leur résistance claire, leur refus à expérimenter des programmes de transition de l'économie des sports d'hiver révèlent une distanciation, un fixisme, une dépendance au sentier qui apparaissent comme autant de résistances de ces territoires de montagne au changement". 

En vacances à BESSANS, je lis dans le journal de la communauté de communes de la HAUTE MAURIENNE VANOISE qu'elle lance une étude sur son enneigement en 2050. Et l'article prend soin de préciser que la situation de chaque commune sera étudiée spécifiquement. 

Le nouveau régime climatique au pays de Clochemerle, comme si chaque station pouvait s'en sortir toute seule parce qu'elle aurait 10 centimètres de neige de plus que la voisine d'ici 30 ans. Pas mieux dans les ARAVIS.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :