Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Réhabiliter le travail...

Je suis effondré d'entendre l'UMP vouloir réhabiliter la valeur « TRAVAIL ».

Comme si les français ne travaillaient pas. Comme si les gains de productivité auxquels nous avons assisté y compris depuis la réduction du temps de travail n'étaient que des leurres. Comme si le nombre d'accidentés du travail ne démontrait pas la constance de l'exposition aux risques professionnels, tandis que les maladies professionnelles sont outrageusement sous estimées...

Mais il ne s'agit pas là de faire un constat, il s'agit de faire de l'idéologie bien réactionnaire, comme sur le ministère de l'identité nationale. Maintenant que LE PEN a ses signatures : il faut aller pêcher ses voix dès le premier tour. N'oublions jamais qu'en HAUTE SAVOIE, toute l'UMP avait soutenu l'alliance de Charles MILLION et du F-Haine à la Région.

Il s'agit en réalité de passer sous silence les suicides professionnels du Technopole de RENAULT ou ceux d'EDF, et combien d'autres qui ne sont pas médiatisés, mais trahissent le désarroi de salariés poussés à bout par une pression de plus en plus forte pour des résultats à court terme, et dont le terme de harcèlement moral rend bien mal compte.

Il faut lire à ce sujet « SOUFFRANCE EN FRANCE » de Christophe DEJOURS pour se rendre compte combien l'éclatement des collectifs de travail du fait de la perte de vitesse des syndicats et de la multiplication des statuts dans la même entreprise (intérimaires, sous traitants, etc.) a produit de la maladie mentale.

Je suis stupéfait et ému à chaque fois du nombre de salariés qui me consultent et dont le seul discours est un appel à l'aide : « Débrouillez vous, mais je ne veux plus retourner dans la boite ! ».

Souffrance de ces hommes et de ces femmes qui ont (trop) investi dans le travail et se trouvent désemparés par la violence d'un nouveau chef, par le cynisme d'un dirigeant, ou devant l'abandon de leur équipe trop contente que la pression soit mise sur le collègue que sur eux... Et comme le collectif n'existe plus pour servir de médiateur, ou pousser le coup de gueule qui remet les choses en place avant qu'elles ne deviennent pathogènes...

Alors réhabiliter le travail, certes, mais pour le rendre digne et supportable pour tous, dans un cadre collectif régulé par des structures de représentation du personnel reconnues et efficaces.

La CFDT de HAUTE SAVOIE organise bientôt un débat sur ce thème de l'utilité des syndicats : venez y !

La prévention efficace du harcélement et de la discrimination c'est l'action de groupe et la solidarité.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :