Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

La tentation BAYROU

Publié le 18 Mars 2007 par Thierry BILLET in Elections 2007

J'ai été invité ce mercredi par l'ALLIANCE POUR LA PLANETE à présenter le dossier judiciaire de l'incinérateur de GILLY SUR ISERE. L'ALLIANCE lançait à cette occasion un moratoire pour la construction de nouveaux incinérateurs . Une nouvelle occasion de rencontrer des militants associatifs de la protection de la nature de niveau national, et de mesurer l'impact de la candidature de BAYROU dans la mouvance écologiste.

Tous reconnaissent la qualité et le sérieux de Dominique VOYNET et son engagement sans faille à leurs côtés pendant ses années au ministère de l'environnement. Aucune ministre n'a fait autant dans un environnement qui ne lui était pas favorable dans les arbitrages de Lionel JOSPIN. Mais plusieurs pensent que l'élection de François BAYROU serait un tel cataclysme politique qu'elle permettrait peut être enfin de sortir de la République impériale dans laquelle nous vivons depuis 1958.

Je lis sous la plume de Jacques JULLIARD dans Libération que cela nous ferait retomber dans l'ornière de la République des partis, comme si nous pouvions nous enorgueillir d'un fonctionnement démocratique exemplaire quand le Président de la République concentre autant de pouvoirs directs ou occultes, quand un ministre français ne démissionne jamais quand son ministère a failli, quand la FRANCE n'arrive pas à faire vivre trois quotidiens nationaux, quand des scandales sanitaires comme celui de l'amiante n'entraînent aucune remise en cause dans la politique de prévention des risques sanitaires, quand on attend encore une expertise sérieuse des cancers dus au nucléaire, etc.

Bref, François BAYROU apparaît comme un candidat de rupture démocratique.

Et l'UDF partage avec les VERTS ce souci de reconnaître à chaque famille politique sa place propre par l'intermédiaire de l'introduction de la proportionnelle aux élections, ce qui nous oblige les uns et les autres à passer des alliances électorales pour être représentés... Et à subir les foudres du vote utile lorsque les électeurs décident de penser d'abord au second tour avant de voter pour le premier.

Mais cette fois, c'est l'UDF qui est en passe de représenter le vote utile pour une partie de l'électorat écologiste... sur le dos des VERTS.

A charge de revanche !