Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

« Ce rassemblement aura un effet induit sur tout un tas de dossiers locaux »

Publié le 22 Janvier 2012 par Thierry BILLET

 

Dans l'ESSOR, cet entretien :
« Ce rassemblement aura un effet induit sur tout un tas de dossiers locaux »

jeudi 19.01.2012, 11:56

 
   

L'adjoint à l'environnement de la ville d'Annecy explique les raisons de son ralliement à François Bayrou.

 

Pourquoi avez-vous décidé de soutenir officiellement François Bayrou ?


"C'est sa personnalité, son honnêteté.

La politique, c’est aussi affectif. Benhamias est avec Bayrou et j’ai beaucoup bossé avec lui en 2002. En 2007, il est venu me soutenir aux législatives et j’ai fait le 10e meilleur score des Verts au niveau national. Avec Benhamias et Yann Wehrling (ndlr, ex secrétaire national des Verts), je ne suis pas en pays inconnu. Et puis il y a Bosson, sa rigueur intellectuelle, ses valeurs. Je me sens mieux avec Bosson qu’avec les Savoisiens. Aujourd’hui, qui est-ce qui est capable de faire basculer l’électorat pour que Nicolas Sarkozy ne repasse pas ? C’est Bayrou. Au premier tour de la présidentielle, il faut quelqu’un qui soit au dessus de la mêlée d’un point de vue politicien. Europe et humanisme, je m’y reconnais totalement."


Comptez-vous prendre votre carte au MoDem ?


"Non, je ne vais pas m’encarter au MoDem."


Allez-vous vous présenter aux législatives ?


"C’est possible."


Sous l’étiquette MoDem ?


"Je n’en sais rien. En politique, maintenant, je fais des contrats à durée déterminée. Il faut que Sarkozy soit battu."


Trouvez-vous cela cohérent avec votre mandat local ?


"C’est cohérent par rapport au travail qu’on fait à la mairie. Je ne suis pas suiviste par rapport à notre électorat. Mais concrètement, on y va sur des valeurs.


Pensez-vous que le retour de Bernard Bosson sur le devant de la scène locale ait joué ?


Bien sûr ! Bosson/Billet, par rapport à ce qu’on a fait ensemble sur la loi Littoral, cela doit parler à un certain nombre d’Annéciens. On est capable de se dire « on parle ensemble et en plus on fait une campagne électorale ensemble ». Après, ce sont les électeurs qui décideront. "


Vous attendiez-vous à ce qu’une telle annonce fasse autant de bruit ?


"Oui je m’y attendais un peu. Car évidemment, cela est un symbole politique par rapport à l’UMP. Si les centristes arrivent à se donner une image plus dynamique, cela rebrasse les cartes."