Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Sortir du "fossile facile"...

Publié le 23 Janvier 2012 par Thierry BILLET

Rhône-Alpes organisait le 16 janvier un colloque sur la sobriété et l'efficacité énergétique. J'en retiens d'abord une précision sur ces deux termes que l'on confond souvent, de la part de Thierry SALOMON, de l'association NEGAWATT.

 

La sobriété énergétique se décline en trois axes : le dimensionnement de l'équipement au plus près des besoins, la prise en compte de l'utilisation de l'équipement de manière à intégrer dans le choix les coûts de fonctionnement; et enfin la possibilité de mettre en oeuvre un usage convivial, partagé, de l'équipement de manière à améliorer son utilité collective.

 

L'efficacité énergétique se conçoit sur quatre dimensions : l'écologie de la construction, c'est à dire l'intégration de  la question énergétique dés la conception de l'équipement, la capacité d'adaptation aux évolutions, le rendement énergétique des appareils, la mobilisation d'un système productif performant...

 

L'utilisation des énergies de flux (énergies renouvelables) et non de stock (énergies fossiles) est la clé de la révolution énergétique qui doit accompagner cet effort immense de sobriété et d'efficacité; étant entendu que nous sortirons réellement du nucléaire...dans 80.000 ans...

 

Sortir du "fossile facile" parce que nous y sommes contraints par le réchauffement climatique et la raréfaction de la ressource, tel est l'enjeu d'aujourd'hui.

 

A ce propos, dans le bêtisier de la Journée, le Préfet de Région M. CARENCO a déclaré en substance : "On ne peut pas parler de la fin du pétrole. Il y aura toujours du pétrole. Car, il y a eu la fin de l'âge de pierre...et il y a encore de la pierre...".

 

Enfin, sur les Coûts comparés des scénarios énergétiques, NEGAWATT argument de manière pertinente :

  • Quel est le prix de l'inaction sur le bonheur des gens, alors que la précarité énergétique concerne 13% des ménages français ?

  • Le photovoltaïque sera à parité de coûts d'ici 2020.

  • Le coût du nucléaire va augmenter entre le surcoût des demandes de sécurisation de l'ASN et les dérapages considérables de l'EPR...

  • La réhabilitation crée des emplois qualifiés locaux en nombre bien plus élevé que n'importe quel scénario énergétique fondé sur la croissance de la consommation.

  • 48 à 60 milliards d'euros qui ne sont plus jetés par la fenêtre chaque année pour financer des importations d'énergie; ce qui favorise la résilience des territoires face aux aléas des marchés pétroliers.

Au fait, vous avez constaté que le baril de pétrole est à plus de 110 $ le baril, alors que la croissance mondiale est atone ? Alors on continue de gaspiller notre argent à l'importer pour des usages inutiles où on peut le réduire, voire le supprimer ?

 

Manifeste NEGAWATT ; réussir la transition énergétique

Actes Sud