Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

COHN BENDIT remet le couvert...

Publié le 28 Février 2012 par Thierry BILLET

LIBERATION publie le courriel adressé par Dany COHN BENDIT à propos de la posture prise par les députés verts français sur le mécanisme européen de stabilité. Il en profite pour remettre le couvert sur la démarche politique des VERTS dans cette élection présidentielle.

 

Le texte ci-dessous est signé Dany Cohn-Bendit, le 24 février 2012.


Billet d'humeur "bariolée"


Je suis touché par cette avalanche d'invitations de candidats "Europe-Ecologie" me demandant d'aller les soutenir pour les législatives. Je préfère cependant annoncer la couleur afin d'éviter les éventuels malentendus.


Pour commencer, je ne peux m'empêcher de dire que l'évolution d'Europe Ecologie est franchement décevante et qu'elle n'offre aucune perspective exaltante.

 

Les positions récentes contre le mécanisme européen de stabilité (MES) permettant, pour la première fois, d'aider concrètement les pays de la zone euro qui ne peuvent plus emprunter m'ont consterné. Au lieu d'argumenter, les élus d'EE se fondent indistinctement dans le slogan "Pas de cadeau à Sarkozy" au point de ne même plus savoir ce qu'ils font. Si demain, Sarkozy copiait son idole "Angie Merkel" en décidant de fermer 5 réacteurs nucléaires, le bon ton à gauche serait de s'y opposer! C'est tout simplement aberrant!!

 

On ne s'étonnera pas ensuite de la prolifération d'idées rocambolesques pour faire front à Sarkozy telles que " l'abstention dynamique" de la gauche contre le MES! Ce concept inédit de l'hypocrisie politique est à ce point puissant qu'il a séduit notre propre candidate sourde aux analyses de "ses" économistes...En tout cas, il y aura eu la vénérable "abstention constructive" de gauche "made in France" destinée au marché intérieur de la politique française et le vote des députés de la droite pour aider les Grecs! Consternant!


Un petit mot également à propos des déclarations de mon ami Noël -Mamère- pour qui ma position sur le MES serait "allemande". Avec la même logique, on en vient à se demander si les positions d'un Français d'origine algérienne seraient finalement "françaises" ou "algériennes", d'un franco-Sénégalais plutôt "blanches" ou "noires", d'un Français descendant de Coréens ... "Déraillement", c'est le terme qui me vient à l'esprit pour qualifier ses propos. Manifestement, une certaine "liturgie verte" voudrait qu'à un moment donné ma transmutation s'opère pour redevenir allemand. En 1999, Voynet m'avait déjà offert un billet retour pour Francfort... Inutile de dire que la liturgie n'est pas ma tasse de thé! Et à la longue, je trouve lassant de devoir justifier mes "positions françaises" -notamment sur la Bosnie ou la Lybie- en Allemagne et mes soi-disant "positions allemandes" en France.

(...)

En 1945, je naissais apatride. Nous sommes en 2012 et me voici politiquement apatride. Intéressant! Au fond, c'est peut-être simplement une version de la liberté...

Honni soit qui mal y pense....