Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Sobriété énergétique, d'abord consommer le moins possible

Publié le 31 Octobre 2021 par Thierry BILLET

Voilà que les esprits s'échauffent sur les scenarii de programmation énergétique développés par RTE en particulier sur la part qui doit rester au nucléaire. L'enjeu est d'abord de se fixer l'objectif de consommation d'électricité qui permet ensuite de déterminer les moyens de production que cela doit mobiliser. Or, c'est exactement là que le bât blesse. Comme le souligne une excellente note de la fondation TERRA NOVA du 17 octobre 2021, le recours à l'électricité va augmenter ne serait-ce que pour protéger la qualité de l'air en électrifiant les voitures par exemple. Le gouvernement table sur une augmentation des consommations d'électricité de 20% d'ici 2035 (stratégie nationale bas carbone adoptée en 2020). C'est cette hypothèse qu'a traité RTE, ce qui est logique puisque c'est l'état de la législation française. pourtant la loi de programmation pluriannuelle de l'énergie fixe une baisse de la consommation d'énergie finale de 16,5% entre 2012 et 2028; ce qui nécessite un effort majeur aux économies d'énergie. L'ADEME, Negawatt ou le CIRED tablent donc sur une baisse ou une stabilité de la consommation de l'électricité.

Dès lors, les scenarii sur les besoins d'éoliennes ou de mini centrales nucléaires (encore une fois qui acceptera une mignonne petite centrale près de chez lui ?) sont tronqués puisque l'objectif final n'est pas le même. Trois explications sont données par le gouvernement pour expliquer cette perspective d'une consommation en hausse : la réindustrialisation de l'économie, l'électrification des transports et l'électrolyse pour produire de l'hydrogène décarboné. TERRA NOVA soulève plusieurs interrogations : "si l'industrie 3.0 sera plus électrique, elle sera aussi probablement moins énergivore". L'électrification de la mobilité s'accompagne de nouveaux modèles de véhicules partagés, la diffusion d'engins légers (vélos cargos, etc.) qui contribuent à faire baisser la part de la voiture individuelle dans les déplacements. Et quid des territoires ruraux pas équipés de bornes de recharge ? Et TERRA NOVA rappelle que l'électrolyse de l'hydrogène fait également débat, notamment parce qu'elle "pourrait être conçue pour limiter le besoin d'installation de nouvelles puissances électriques supposées nécessaires pour faire face à l'intermittence de la demande et de la production électrique renouvelable."

Prenant l'exemple des sauts technologiques dans l'efficacité électrique (les LEDS dans l'éclairage pour ne donner que cet exemple de gain de 40 à 70%), TERRA NOVA conclue : "Soutenir une maitrise de la consommation de l'électricité apparaît cohérent avec les ambitions de sobriété et d'efficacité énergétique nécessaire à une ambition climat, et cela ce n'est pas contradictoire avec un effort d'électrification des usages. 

​​​​​​​Pour aller vite, si on ne fait que remplacer des SUV toujours plus lourds par les mêmes SUV électrifiés, on aura besoin de plus d'électricité. Si on réduit la voilure pour le même confort d'usage, on pourra stabiliser la consommation et électrifier. D'abord consommer moins pour vivre mieux.

 Au fait, rassurez  moi, vous êtes bien équipés de ces ampoules LEDS  "magiques" chez vous ?