Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Lac d'Annecy environnement à TALLOIRES et ailleurs

Si certaines associations environnementales ne donnent plus signe de vie depuis l'élection municipale, Lac d'ANNECY Environnement dans son bulletin n°124 que je viens de recevoir, montre qu'elle n'a pas sombré dans l'inactivité ni dans l'autocensure. Notamment l'article "Espace Lac, petite plongée en eaux troubles" de Mme Renée Chapuis-Nenny à propos de la politique du nouveau maire de TALLOIRES, allié de Mme LARDET et M. ASTORG,  et remercié à ce titre d'un poste au Bureau du GRAND ANNECY.

L'article raconte comment ce nouveau maire, après avoir voté contre un bail emphytéotique administratif de 40 ans de 8 500 mètres carrés en bord de lac lorsqu'il était dans l'opposition, trouve immédiatement après son élection ce projet remarquable et l'aggrave au seul bénéfice des bénéficiaires privés du site.

Dis moi qui sont tes amis...

Le même bulletin contient une très utile mise en garde par Philippe CLÉRY sur la menace du frelon asiatique sur les colonies d'abeilles domestiques et la nécessité de combattre cet insecte invasif encore mal connu qui est un prédateur vorace des abeilles. Philippe montre là sa connaissance presque exhaustive du monde des abeilles.

Alain THOMAS nous alerte quant à lui sur la "moule quagga" en train de coloniser le lac et dont il s'agit de mesurer précisément la dispersion et l'évolution à partir d'un "point zéro" qui correspond à la période actuelle. En filtrant l'eau, ces moules se nourrissent de phytoplancton et donc réduisent la nourriture du zoo plancton, altérant ainsi la chaine alimentaire jusqu'aux poissons. 

Bruno PERRIER rappelle l'engagement des associations pour faire respecter la servitude de marchepied, par exemple sur la presqu'ile d'ANGON à TALLOIRE : le Tribunal administratif est saisi suite au refus du Préfet d'accueillir leur demande. Et Bruno rend l'hommage qu'il mérite à Pierre VIGUIÉ décédé du COVID en 2020, porteur du projet "Terres du lac" dont les terrains achetés pour y maintenir l'activité agricole sont transférés à ASTERS. J'avais souligné lors de son décès la dette que les écologistes avaient à l'égard de Pierre en HAUTE SAVOIE.  

Olivier LABASSE enfin se penche sur le trafic routier à VEYRIER en utilisant la définition de l'induction de trafic, qui est l'augmentation du trafic due à la création d'une nouvelle infrastructure de transport. La pertinence du propos laisse donc à désirer puisque justement il n'y a pas eu de nouvelle infrastructure ni sur la rive EST ni sur la rive OUEST du lac et par conséquent la congestion actuelle n'est pas due à l'induction de trafic; mais à l'augmentation de la population et à l'attractivité des vallées de THONES. 

En tous cas bravo à cette association de tenir haut la nécessaire indépendance du mouvement associatif à l'égard du pouvoir politique quel qu'il soit. 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :