Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Charlotte JULIEN, se servir ou servir ?

L'ESSOR SAVOYARD a fait une première liste des bénéficiaires de la location d'espaces aux Forges de CRAN par le repreneur condamné Frank SUPPLISSON : les compagnes de MM. MARIAS et DIX NEUF (les "faux derches" de l'un de mes posts comme par hasard) et le frère du Maire François ASTORG lui-même qu'on avait déjà vu occuper le Haras l'été dernier. 

Mais le journal a oublié de citer Mme Charlotte JULIEN, de la société MARGA qui est également membre de " la Ronde" mais aussi et surtout conseillère déléguée à l'économie sociale et solidaire du GRAND ANNECY. Mme JULIEN est la soeur de son frère, celui qui utilisa la photocopieuse de la MJC de MEYTHET pour imprimer le tract anonyme anti-JLR. On est dans le même petit monde des trentenaires annéciens où tout est permis sur le plan moral pourvu qu'on ait le label "bio". 

Ceci nous donne un ensemble de personnes, avec M. ANDREYS et d'autres, pour qui l'élection à la Mairie a ouvert des portes qu'ils utilisent pour leurs intérêts personnels. 

Bernard BOSSON rappelait chaque fois qu'il le pouvait que les élus étaient là pour servir et pas pour se servir. Avec cette municipalité élue en trichant, toutes les bornes posées par la morale stricte de la démocratie chrétienne depuis la Libération à ANNECY ont sauté.

Il n'y a donc pas de problème pour trinquer avec le fossoyeur des 85 emplois industriels de la SCOP ALPINE ALUMINIUM puisqu'il accueille mon frère, ma compagne, mon élue, se disent François ASTORG et son premier adjoint. Il vient pourtant un moment, deux ans après leur élection, où leur loghorrée participative et coopérative ne trompe plus personne. Comme LE PEN, ils préfèrent en réalité leur frère, leurs compagnes, leur copine, leurs amis aux annéciens anonymes qui subissent leurs décisions péremptoires.

La fuite continue des fonctionnaires municipaux et leur désengagement professionnel trouvent là une de leurs raisons majeures. Comment travailler sereinement pour des élus soupçonnés de ne pas être irréprochables ? Ils étaient habitués à ce qu'aucun d'entre nous depuis des dizaines d'années ne puisse être concerné par le moindre conflit d'intérêts. Ils sont aujourd'hui confrontés à une suspicion généralisée par exemple lors de l'attribution du marché de Noël à une société créée pour l'occasion qui n'aura en rien respecté son cahier des charges. 

Au fait, Mme LARDET a retiré son post Facebook dans lequel elle cartonnait le Directeur général des services d'ANNECY. C'est pire que si elle l'avait laissé : ce retrait est une nouvelle preuve qu'elle réfléchit seulement après avoir agi.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :