Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Sur l'échec de Yannick JADOT

Le philosophe Bruno LATOUR qui a soutenu la candidature de JADOT explique dans MEDIAPART pour quelle raison selon lui les résultats de JADOT et MELENCHON furent si différents. LATOUR affirme : "Cette gauche dite radicale (les Insoumis) me semble être davantage dans une radicalité d'attitude, alors que l'écologie politique est radicale dans son contenu et modeste dans son attitude. L'écologie politique ne s'organise pas sous la forme d'une conquête du pouvoir et d'un renversement, qui laisse en suspens ce qui sera fait ensuite. Il s'agit de modifier tous les détails de l'existence d'un système de production installé depuis l'après-guerre, de réparer une à une des situations qui ont été saccagées, de repartir des chaussures que l'on achète, de l'ordinateur que l'on utilise. L'imaginaire révolutionnaire prétend abattre le système et le remplacer par un autre. Alors qu'il s'agit plutôt de revenir sur des multitudes de décisions concernant nos façons de nous déplacer, de nous habiller. Cela suppose d'engager un mouvement de rétrogradation, de re-sélection de nos manières de vivre qui n'a rien d'enthousiasmant, contrairement à l'imaginaire révolutionnaire. En outre, dès qu'on commence ce processus, on tombe sur d'infinies controverses souvent très techniques : Faut-il passer à la voiture électrique ? Quelles questions posent alors l'usage du lithium ? Doit-on plutôt renoncer à la voiture individuelle ? Doit-on développer ou non les éoliennes ? C'est tout le sens que l'on donne à l'Histoire qui est perturbé."

Effectivement, cette problématique est impossible à verbaliser en 30 secondes sur une chaine d'information en continu ou à faire acclamer dans un meeting par le meilleur tribun qui soit. Mieux vaut parler d'autre chose. De "planification écologique" par exemple dont personne ne sait ce que c'est, sinon qu'il rappelle DE GAULLE, le Concorde et le "plan calcul" pour les plus férus d'histoire, mais du vent pour les autres. Mais un vent si agréable à croire puisqu'il n'engage à rien... 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :