Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Maire adjoint au développement durable et à la Ville du futur d'ANNECY

schema directeur des usage du numérique et des systèmes d'information

Publié le 31 Janvier 2017 par Thierry BILLET

Pas moins de 100 projets informatiques pour réaliser la fusion des systèmes d'information de la commune nouvelle d'ANNECY, avec un budget de 1 million d'euros par an d'investissement pour en permettre la réalisation sur 6 ans.

Cet investissement permettra à terme de réaliser des économies, mais il montre surtout l'ampleur de la tâche et l'enjeu que représente la création d'un commune de 130.000 habitants qui ne peut être la juxtaposition des organisations des communes existantes; mais qui doit intégrer tous les apports positifs du numérique pour améliorer le service rendu aux habitants et compenser l'éloignement géographique inhérent à l'extension de la taille de la nouvelle commune.

Un "challenge" passionnant, car porteur de risques de désorganisation ou de retards qu'il faudra expliquer aux citoyens et accompagner au niveau des agents. En l'attente des résultats positifs escomptés, nous entrons dans une zone d'incertitude créatrice.

 

commentaires

Voyages à vélo

Publié le 23 Janvier 2017 par Thierry BILLET

Même si personnellement, je préfère le voyage à pieds, sachez que Roule & Co organise sa soirée annuelle de films de voyages à vélo le vendredi 27 janvier à  19h, salle Eugène Verdun (centre Bonlieu - Annecy)

Comme chaque année, venez rêver et/ou pêcher des idées pour votre prochain voyage.
France, Danube, Amérique du sud, proche-orient, Tibet : des cyclistes nous présenteront leurs périples en solo, en duo ou en famille sur toute la planète.

Entrée gratuite,, pas de réservation mais nombre de place limité à 200.
Un buffet canadien sera organisé en milieu de soirée pour prendre le temps d’échanger. Amenez votre meilleure spécialité culinaire et votre kit assiette/couverts/verre. Roule & Co s’occupe de la boisson !
La soirée se terminera à 23h.

L'équipe de Roule & Co

Voyages à vélo
commentaires

Stratégie lumière

Publié le 21 Janvier 2017 par Thierry BILLET

Réunion de travail avec le SYANE pour avancer dans l'action "stratégie lumière" du GRAND ANNECY dans le cadre du "Territoire à énergie positive - TEPOS"  pour définir le planning de ce travail qui va commencer dès avril 2017 par une cartographie aérienne de nuit des émissions lumineuses publiques et privées en vue d'établir une priorisation des actions de limitation de la pollution lumineuse, de traitement des "points noirs" demandant une amélioration de la situation.

Mais aussi une véritable stratégie lumière selon la hiérarchisation des voies et la mise en oeuvre d'éclairages intelligents aux leds gages d'économies d'énergie considérables.

D'ores et déjà une "visite de nuit" de quelques sites est prévue associant élus et techniciens pour sensibiliser chacun à cette démarche et à la nécessité d'adopter une démarche d'économie dans ce domaine, et des règles d'éclairage adaptées aux usages des lieux.

Puis des groupes de travail ouverts à la société civile se mettront en place pour finaliser un document stratégique au niveau de la nouvelle agglomération, avec la réalisation d'un "pilote" en zone urbaine permettant d'illustrer les économies réalisables.

commentaires

Publié le 20 Janvier 2017 par Thierry BILLET

AIR RHONE ALPES n'a pas encore publié de bilan de l'année 2016, mais déjà des éléments d'informations précis permettent de faire le point de l'épisode de pollution aux particules fines sur le différentes aires urbaines alpines.

J'en extrais le tableau ci-dessous qui m'a surpris quant à la part du chauffage au bois mal géré en foyer ouvert. La contribution du chauffage au bois serait de l'ordre de 80%...

Le GRAND ANNECY vient d'avoir une réponse positive de la part de l'ADEME pour l'étude de la mise en oeuvre du fonds air bois pour aider les particuliers à équiper les foyers ouverts de dispositifs de combustion efficaces pour l'hiver prochain. C'est une priorité.

Mais n'attendons pas les périodes d'inversion des températures pour traiter la pollution de fond qui ne concerne pas que les particules fines et qui nécessite de se préoccuper toute l'année de tous les polluants dont certains émis majoritairement par le trafic routier.

Atmo Auvergne-Rhône- Alpes ESPACE V2016-2

Métropole de Lyon

Métropole de GRENOBLE Savoie Haute-Savoie 

Transports routiers et autres sources mobiles

26%

18%

10%

11%

Chauffage*

59%

69%

74%

82%

Industries

15%

13%

14%

6%

Autres

<1%

<1%

~2%

~1%

FIGURE 19 - PRINCIPALES SOURCES DEMISSIONS DE POLLUANTS POUR UNE JOURNEE TYPE DHIVER DANS PLUSIEURS TERRITOIRES

*Chauffage individuel au bois non performant très largement majoritaire, représente plus de 90% de la part du chauffage

commentaires

Fin du monopole d’achat subventionné de l’électricité renouvelable

Publié le 19 Janvier 2017 par Thierry BILLET

Depuis l’ouverture des mécanismes de soutien aux énergies renouvelables permise par la loi  (LTECV), il devient possible pour un producteur d’énergie renouvelable de vendre son électricité au tarif d’achat subventionné à Enercoop, seul fournisseur d’électricité 100% renouvelable et coopérative. Cette évolution importante a pris un visage concret le 1er janvier 2017 avec le passage des premières installations en obligation d’achat (OA) sous pavillon «Enercoop».
Jusqu’à ce jour, tout producteur d’électricité renouvelable devait - pour bénéficier des tarifs d’achat préférentiels - consentir à vendre sa production d’électricité à un seul opérateur : EDF. Depuis le 20 septembre 2016, Enercoop peut désormais acheter cette production aux mêmes tarifs.


«Cette bascule réglementaire est une étape symbolique majeure dans le développement des énergies renouvelables en France” affirme Emmanuel Soulias, directeur général d’Enercoop. “Si l’ouverture des marchés de l’énergie en 2007 a permis aux consommateurs de décider de l’énergie qu’ils consomment, cette nouvelle avancée ouvre aux producteurs le droit de choisir leur opérateur et de s’engager vers un modèle énergétique 100% renouvelable».
Les installations photovoltaïques Pic Bois (à Brénier Cordon, Ain) et Biocoop du Mantois (à Epône, Yvelines), réalisées en 2010, sont les premières à basculer du régime d’obligation d’achat d’EDF vers l’obligation d’achat gérée par Enercoop.


Financement citoyen et éthique
Premiers producteurs à bénéficier de l’obligation d’achat, les deux projets solaires photovoltaïques cités précédemment sont également symboliques de la transition financière et démocratique, puisqu’ils sont les premiers à avoir bénéficié de l’investissement citoyen via l’outil financier Énergie Partagée.
«À l’instar de ces deux premiers projets, de nombreuses initiatives citoyennes vont souhaiter mettre en cohérence leur projet avec leur conviction en vendant l’énergie produite à Enercoop, ce qui était économiquement irréaliste jusqu’à maintenant. De plus, beaucoup de ces porteurs de projets et d’actionnaires Énergie Partagée sont aussi consommateurs Enercoop et vont ainsi pouvoir consommer leur propre énergie” précise Erwan Boumard, directeur d’Energie Partagée.
Pour boucler leur financement, ces projets ont également fait appel à la banque éthique La Nef qui leur a accordé un prêt.
“La Nef accompagne les projets participant à la transition écologique depuis de nombreuses années,finançant tout type d’énergie renouvelable (photovoltaïque, éolien, hydro, méthanisation, biomasse,). Par le biais de partenariats commerciaux avec Enercoop et Energie Partagée, également partenaires de sens et de valeurs, la Nef a pu ajouter une dimension citoyenne aux projets écologiques qu’elle finance.” précise Ivan Chaleil, directeur de réseau Professionnels et entreprises de la Nef.


Cap vers le circuit court de l’énergie

Grâce à la levée de cette barrière, des alternatives existent désormais aux trois niveaux de la chaîne de production et de consommation des énergies renouvelables : participation citoyenne au financement des projets ; vente de l’électricité produite à l’acheteur agréé de leur choix ; choix d’un fournisseur d’électricité 100% renouvelable.
« Le circuit court de l’énergie renouvelable et citoyenne est en passe d’être bouclé. La prochaine étape consiste à augmenter la part des renouvelables dans le mix énergétique global consommé par les français. Ces évolutions peuvent nous permettre d’y parvenir. » conclut Emmanuel Soulias d’Enercoop.

 

commentaires

Solidarité NEPAL le dimanche 29 janvier 2017

Publié le 17 Janvier 2017 par Thierry BILLET

"L'année dernière je téléphonais à la mairie d'Annecy, au culot, pour être soutenue dans un projet un peu fou, de construire des maisons anti-sismiques au Népal en allant nous former au Maroc. Je tiens à vous remercier chaleureusement de nous avoir reçu avec tant d'entrain et de soutien et de nous avoir octroyé la subvention de 1500 euros. Nos recherches de fonds, notre formation, notre détermination et notre travail pendant plus de 4 mois au Népal après vous avoir rencontré nous a permis d'acommplir de petits miracles, de belles aventures que nous venons raconter lors d'une soirée témoignage , avec concert de soutien que nous organisons à Annecy à laquelle je souhaite vivement vous inviter, pour que vous puissier constater l'impact positif de vous soutien."
 

Mona La Barbera, présidente de l'association Sambhava

Conférence et concert de soutien à SAMBHAVA- NEPAL

DIMANCHE 29 JANVIER 2017 à 17H

SALLE YVETTE MARTINET 15 AVENUE DES ILES ANNECY

Participation Libre

Le 25 avril 2015 le Népal s’effondrait. Katrin KAUSCH 25 ans (Allemande) et Mona LA BARBERA 23 ans (Annécienne), se trouvaient à Katmandu comme volontaires depuis plusieurs mois lorsqu’autour d’elles 9000 personnes perdaient la vie, et des milliers de maisons étaient réduites en poussière. Vivantes, elles ont choisi de rester au Népal, pour faire leur part dans le secours d’urgence. Elles ont dès lors transformé leur chance en force collective, et grâce à une immense chaîne de solidarité qui s’est formée relayée par le JDD et de France inter, elles ont pu récolter les fonds nécessaires pour palier l’urgence dans différents villages de la région de Katmandu. C’est une grande aventure qui commençait sur les routes de l’éducation, de la reconstruction et de la formation qui est devenue l’association SAMBHAVA fondée à Annecy en juin 2015. Depuis elles partagent leur vie entre la France, où elles travaillent comme éducatrices, et le NEPAL. En 18 mois, elles ont organisé un programme de formation sur neuf mois pour permettre à 14 femmes victimes du séisme de se former à un travail pour subvenir à leurs besoins, 9 ont été embauchées. Elles ont scolarisé dans les écoles privées bilingues 27 enfants en situation d’extrême pauvreté. Après s’être formées au Maroc à la méthode de construction antisismique « super-adobe » avec le soutien de la mairie d’Annecy, elles ont organisé un chantier international de construction d’une maison pour une famille victime du séisme...

Cette aventure qui a mobilisé plusieurs dizaines de volontaires internationaux et des centaines de donateurs continue : Katrin et Mona viennent vous la raconter, en émotions et en images lors d’une conférence conviviale qui aura lieu le dimanche 29 janvier 17h à la salle Yvette Martinet à ANNECY.

À la fin : Sur place vente de produits d’artisanat Népalais crées par les femmes du programme de formation de Sambhava.

Solidarité NEPAL le dimanche 29 janvier 2017
commentaires

Vice président au Grand ANNECY

Publié le 17 Janvier 2017 par Thierry BILLET

J'ai été élu vendredi dernier Vice Président du Grand ANNECY en charge de l'environnement, c'est à dire de l'ensemble du champ "climat, air, énergie" alors que nous venons de vivre un épisode particulièrement important de pollution de l'air, qui peut se reproduire à tout moment dès lors que les conditions atmosphériques sont réunies.

Nous ne pouvons pas changer le régime météorologique.

Il faut donc que nous adaptions nos émissions de poussières fines à cette contrainte géographique. Nous n'émettons pas plus que les autres territoires, mais la géographie alpine empêche le brassage d'air qui existe ailleurs.

Rien ne sert de se lamenter : il faut agir.

Et il faut agir ici et maintenant avec des mesures efficaces qui ne concernent pas seulement les périodes de crise hivernale, mais toute l'année. Ces mesures efficaces ne sont pas toutes populaires; elles créent des contraintes et elles demandent l'adhésion des habitants pour être réellement mises en oeuvre.

Nous allons avancer aussi vite que possible sur le Fonds AIR BOIS avec l'ADEME et le Conseil départemental pour équiper un maximum de foyers ouverts de moyens d'améliorer la combustion du bois, si producteur de poussières fines lorsqu'il ne brûle pas bien.

Mais d'autres mesures doivent être appliquées, comme la fin effective des brulages par la mutualisation de broyeurs de déchets verts qu'il faut absolument réutiliser sur place dans toutes les communes du Grand ANNECY.

Et bien entendu, il nous faut trouver les mesures de régulation du trafic automobile qui permettent de réduire les émissions du diesel.

C'est l'enjeu de ce premier semestre 2017 que d'élaborer le plan d'actions qui permettra au Grand ANNECY d'affirmer sa volonté d'un air pur pour la santé de tous.

commentaires

N'oubliez pas ce dimanche...

Publié le 8 Janvier 2017 par Thierry BILLET

N'oubliez pas ce dimanche...
commentaires

nouvelle commune, boucle d'eau, et autres projets

Publié le 5 Janvier 2017 par Thierry BILLET

L'année nouvelle commence après 10 jours de marche entre MONTPELLIER et CASTRES sur la voie d'ARLES du chemin de COMPOSTELLE : une merveille au coeur de la nature du parc naturel régional du HAUT LANGUEDOC  sans presque de goudron, la hantise du marcheur.
Commencer l'année par le conseil municipal historique du 2 janvier qui a scellé la fusion de nos 6 commune dans la commune nouvelle d'ANNECY, la plus grosse fusion de communes mise en oeuvre en FRANCE, et des chantiers innombrables à mener à bien tant sur le plan technique, organisationnel que politique, avec une gouvernance "multi partidaire" et la nécessaire recherche de compromis entre toutes les tendances et toutes les anciennes communes. Il faut regretter ici les déclarations de Denis DUPERTHUY, vertement remis à sa place à juste titre par Jean BOUTRY, sur le clientélisme des élus ou leur volonté de gagner plus d'argent; alors que chacun a au contraire accepté des remises en cause de ses indemnités pour assurer une stabilité globale de la dépense et une équité entre les collègues.

Puis par le développement du projet de boucle d'eau du lac, qui permettrait de chauffer des bâtiments proches du lac avec un système de pompes à chaleur adéquat, à la fois au titre du Territoire à énergie positive (TEPOS) et d'un projet privé autour des MARQUISATS qui vient de recevoir l'appui financier de l'ADEME au titre du fonds chaleur puisque ce système constitue un réseau de chaleur pour tout un quartier.

Et le 13 janvier avec la réunion du conseil communautaire du GRAND ANNECY et l'élection du bureau qui aura à gérer la nouvelle communauté d'agglomération élargie et écrire le plan climat air énergie d'ici la fin de l'année 2017 : pas de quoi chômer !
 

commentaires