Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Maire adjoint au développement durable et à la Ville du futur d'ANNECY

Annecy, "ville des Alpes 2012"

Publié le 30 Janvier 2012 par Thierry BILLET

IMF_LARGEUR275_WEB_CHEMIN_5503_1326359315.jpg

 

Le 2 février, ANNECY prendra le relais de la Ville d'IDRIJA en Slovénie qui était "Ville des Alpes 2011".

 

10931247.jpg

Si vous voulez participer, rendez vous à 16 heures à l'Hotel de Ville.

Le maire de cette ville dynamique de SLOVENIE qui tente de revitaliser son patrimoine artisanal local de la dentelle et de traiter la pollution résiduelle de l'activité historique d'extraction du mercure, sera bien entendu présent pour l'occasion.

http://www.cipra.org/fr/netzwerke/ville-des-alpes-de-l-annee-2


L'association "Ville des Alpes" sera représentée par son Président Hubert BULH, maire de la commune allemande de SONTHOFEN.

http://en.sonthofen.de/

 

  ANNECY sera alors officiellement "Ville des Alpes 2012".

Cette consécration internationale des engagements pris par la Ville en matière de protection de l'environnement va se traduire tout au long de l'année par une série de conférences, d'actions, d'expositions, de spectacles mettant en valeur les engagements de la Convention alpine, à l'initiative de la Conférence  internationale pour la protection des ALPES (CIPRA).

http://www.alliancealpes.org/fr


Je forme l'espoir que d'ici fin 2012 tous les annéciens aient pu être informés de cet accord international qui engage la France.

Autour des thématiques de l'eau, du climat et de la culture alpine, par exemple, le réseau EMPREINTES va interroger les jeunes annéciens sur le sens qu'ils donnent à leur "domiciliation" dans les ALPES. Un film sera réalisé qui servira à interroger les responsables sur ce thème. Le projet est intitulé "Rider, caillera ou monchu", tout un programme.

L'association culturelle TERRES d'EMPREINTE, quant à elle, va faire travailler 5 chorales annéciennes et 150 enfants pour revisiter le patrimoine choral de l'arc alpin pour un concert le 8 décembre 2012 à l'ARCADIUM.

Cette nomination d'ANNECY doit beaucoup à l'implication de la Ville dans le réseau "ALLIANCE DANS LES ALPES" que je suis attentivement.

Vous trouverez sur le site internet de la Ville tous les renseignements utiles.

Notez d'ores et déjà les "mardis du climat" qui débutent ce mardi 7 février à 19 heures salle Yvette MARTINET et qui traiteront de la thématique "ANNECY + 3°C".


 

r la

commentaires

ABBEVILLE et le Front National

Publié le 29 Janvier 2012 par Thierry BILLET

J'ai été lycéen à ABBEVILLE dans la SOMME en 1970. Libé dressait il y a quelques jours un portrait de cette ville attirée par le FN. Les photos de la gare m'ont fait remonter de la mémoire des images de l'achat furtif du journal "COMBAT", le quotidien issu de la Résistance (depuis disparu) le lundi matin avant de rentrer à l'internat, de la grève des lycéens contre la loi DEBRE sur les sursis, et tant d'autres souvenirs.

ABBEVILLE était alors dominée depuis des lustres par Max LEJEUNE, un ténor de la SFIO qui avait refusé le programme commun de gouvernement et s'était illustré pendant la guerre d'ALGERIE en faisant kidnapper en plein vol l'avion de BEN BELLA. Ville ouvrière que je découvris en 1983 en qualité d'inspecteur du travail alors que la Ville avait élu une députée communiste.

ABBEVILLE aujourd'hui décrite comme tentée par le FN par le reportage de Libé... Un taux de chômage carabiné, une ville désindustrialisée par la fermeture des industries mécaniques et textiles, une ville écartelée entre un centre reconstruit totalement après la seconde guerre mondiale et les HLM construits au Nord, sur la colline, et leurs centres commerciaux qui s'agrandissent en même temps que la pauvreté alentour.

Un moment de spleen, presque de remord d'avoir quitté ce département...

Un pincement au coeur en tous cas lorsque j'entends certains annéciens nantis se plaindre ou s'étonner que je sois toujours gai.

Mon parcours me fait savourer la chance que nous avons de vivre ici.

La part de moi qui est restée en PICARDIE me rappelle tous les jours combien le devoir de solidarité envers les plus faibles est une exigence morale que nous ne devons jamais oublier.

Lisez "Le quai de OUISTREHAM" de Florence AUBENAS si vous ne l'avez pas encore lu. Sa description de l'intérieur de la vie d'une chomeuse prend les tripes.

Et nous rappelle que le FN fait son lit de la désespérance sociale en PICARDIE et ici.

commentaires

BAYROU à ANNECY : "Made in chez nous"

Publié le 28 Janvier 2012 par Thierry BILLET

Plus de deux cent personnes (j'actualise ce samedi car il y a eu 330 participants calculés à partir du nombre de repas servis...) à la rencontre avec François BAYROU vendredi midi à SEVRIER. Je ne m'attendais pas à une telle affluence à un horaire si difficile. Beaucoup de journalistes évidemment pour suivre la campagne et un certain nombre pour s'enquérir de mon choix de soutenir le Béarnais au premier tour de la Présidentielle.

Le contact avec l'homme BAYROU est aisé, pas de garde du corps, regard franc et souriant, François BAYROU est à l'aise et attentif aux gens.

Je le remarquerai l'après-midi chez BOTANIC lorsque son PDG, Luc BLANCHET, lui présentera la politique environnementale remarquable de l'entreprise et le choix de privilégier les outillages fabriqués en FRANCE réparables et où l'on peut trouver des pièces détachées : le coeur de sa campagne:  "Made in chez nous" comme le revendique BOTANIC.

BAYROU saura immédiatement trouver les mots pour rebondir sur le témoignage de cette entreprise issue de pépiniéristes proches de la SUISSE et qui, y exportant, ont intégré les contraintes posées par GENEVE en matière environnementale pour en faire un avantage compétitif. Ils sont aujourd'hui les seules jardineries françaises à avoir totalement supprimé les phytosanitaires : et ça marche ! 62 magasins en FRANCE et une production "AB" parfaitement intégrée. Loin de prôner la déréglementation, BAYROU a insisté sur le rôle positif de contraintes qui permettent de faire avancer le progrès dans le bon sens.

Je repensais en l'accompagnant à la lettre adressée à l'amie Anne HUGUET par les VERTS pour rejeter son adhésion... parce qu'elle avait été la suppléante de Christian JEANTET (PS) aux cantonales, malgré le travail exceptionnel réalisé par Anne depuis 20 ans, notamment au sein de PRIORITERRE. Lettre d'exclusion signée par une personne que je n'ai jamais vue dans aucun combat écologiste depuis 20 ans en HAUTE SAVOIE, mais que les accords de courant ont parachutée "cheffe".


Et je me disais que BAYROU était en capacité de faire ce qu'EUROPE ECOLOGIE avait su faire... avant la fusion dramatique avec les VERTS à LYON le 13 novembre 2010, qui signa la reprise en mains par le couple Placé-Duflot et le repli sur soi.


J'ai lu dans SUD OUEST que le dit Placé avait dit :

"Thierry BILLET est un écolo-centriste qui a toujours oscillé entre LEPAGE et LALONDE. En s'alliant avec le Nouveau Centre, il nous a tourné le dos. Et s'est raccroché à EELV en devenant coopérateur."

M. PLACE ment.

Je n'ai jamais travaillé avec Corinne LEPAGE ni avec Brice LALONDE depuis 1989 où j'ai adhéré chez les VERTS.

Ce n'est pas le cas de l'ami Noël MAMERE qui fonda GENERATION ECOLOGIE avec Brice LALONDE (et BORLOO... et TAPIE...) et qui est encore chez les VERTS.

J'étais déjà Maire adjoint à ANNECY lorsque j'ai créé le groupe local EUROPE ECOLOGIE qui fut le plus important de toute l'euro région Sud Est aux Européennes.

J'étais donc déjà allié "avec le Nouveau Centre" comme le dit PLACE tout en faisant la campagne de COHN BENDIT et de MEIRIEU.

Pour récolter les voix des Hauts Savoyards, cette alliance ne dérangeait pas Philippe MEIRIEU qui ensuite, me considéra comme un vilain petit canard...  

"Un bienfait ne reste jamais impuni" a l'habitude de dire Bernard BOSSON.

En l'espèce, Philippe MEIRIEU s'est servi de ma notoriété pour faire un bon score en HAUTE SAVOIE et être crédible vis à vis de l'électorat centriste qu'il fallait conquérir, avant de nous laisser rejeter par les sectaires.

Grand bien lui en fasse, à lui et à ses soutiens : les électeurs n'ont pas la mémoire courte.

EELV va peut être subir le même sort que le NPA : promis à un bel avenir, ses querelles internes et son positionnement sectaire l'ont condamné à faire de la figuration.

commentaires

La déclaration de Berne

Publié le 27 Janvier 2012 par Thierry BILLET

 

 

Que se passe-t-il lorsqu’on tient en laisse des multinationales sans scrupules?


Le cabarettiste Lorenz Keiser a testé pour la campagne «Droit sans frontières», soutenue par la Déclaration de Berne. Les résultats sont spectaculaires.

 


Merci de vous engager pour les droits humains et l’environnement!

 

 

commentaires

Théâtre "Week-end talents locaux"

Publié le 26 Janvier 2012 par Thierry BILLET

Artissimo a le plaisir de vous proposer un nouveau
"Week-end talents locaux"
vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 février 2012

Trois jours consacrés aux histoires d'amour, avec quatre pièces interprétées par quatre compagnies amateurs originaires du bassin annécien. L'occasion de (re)découvrir :

 
WETL_Fev12-40.jpg
"La  fiancée du vent", de Raphaël Toreil par Etc. théâtre (vend. 3, 20h30)
"Love le tt ers" de A.R Gurney par la compagnie Acte 1 (sam. 4, 17heures)
"Petits crimes co njugaux" d'Éric Émmanuel Schmidt par Les souffleurs de vers (sam. 4, 20h30)
"Retour de Madison" d'Éric Assous  par la compagnie Accro-Planches (dim. 5, 14h30)
.
 
En attendant le 3e festival de théâtre amateur "Sur un plateau, Annecy", Artissimo fourmille de projets et se réjouit de vous faire partager de nouveaux moments de bonheur.

Salle Pierre Lamy, 12 rue de la République, Annecy.
Renseignements et réservations conseillées auprès d'Artissimo : 06 81 38 71 37, artissimo.asso@free.fr - http://artissimo.asso.free.fr

commentaires

Eco conception : de la réduction de l’empreinte écologique à la création de valeur

Publié le 25 Janvier 2012 par Thierry BILLET

Fabienne Grebert anime une soirée sur le thème :


 Eco conception :

comment passer de la réduction de l’empreinte écologique à la création de valeur ?


le Jeudi 2 février à 19h00 à la maison pour la PLANETE à Meythet

 

 A l’heure où la recherche de croissance reste le graal absolu, les entreprises ont parfois des difficultés à prioriser la réduction de leurs impacts environnementaux.

Mais lorsqu’il s’agit d’innover et de créer de nouvelles leviers de développement , l’éco conception constitue une démarche incontournable.

PRIORITERRE vous propose une rencontre avec le témoignage et le retour d’expériences d’entreprises impliquées à différentes étapes du cycle de vie des produits  le jeudi 2 février 2012,


La soirée sera animée par  Fabienne Grebert, Administratrice de PRIORITERRE et Directrice du bureau d'étude Correl

 

En présence de :


- Bio Apply, fournisseur de produits en matières biodégradables et compostables d’origine végétale

- RSB, spécialisé dans le recyclage de déchets d'équipements électriques et électroniques

- Maped, fabricant de fournitures scolaires et de bureau qui a intégré cette démarche dans plusieurs gammes de produits 

 

Entrée libre

Rendez-vous à 19h00 à la maison pour la PLANETE

3, rue René Dumont - 74960 MEYTHET

 

commentaires

Sortir du "fossile facile"...

Publié le 23 Janvier 2012 par Thierry BILLET

Rhône-Alpes organisait le 16 janvier un colloque sur la sobriété et l'efficacité énergétique. J'en retiens d'abord une précision sur ces deux termes que l'on confond souvent, de la part de Thierry SALOMON, de l'association NEGAWATT.

 

La sobriété énergétique se décline en trois axes : le dimensionnement de l'équipement au plus près des besoins, la prise en compte de l'utilisation de l'équipement de manière à intégrer dans le choix les coûts de fonctionnement; et enfin la possibilité de mettre en oeuvre un usage convivial, partagé, de l'équipement de manière à améliorer son utilité collective.

 

L'efficacité énergétique se conçoit sur quatre dimensions : l'écologie de la construction, c'est à dire l'intégration de  la question énergétique dés la conception de l'équipement, la capacité d'adaptation aux évolutions, le rendement énergétique des appareils, la mobilisation d'un système productif performant...

 

L'utilisation des énergies de flux (énergies renouvelables) et non de stock (énergies fossiles) est la clé de la révolution énergétique qui doit accompagner cet effort immense de sobriété et d'efficacité; étant entendu que nous sortirons réellement du nucléaire...dans 80.000 ans...

 

Sortir du "fossile facile" parce que nous y sommes contraints par le réchauffement climatique et la raréfaction de la ressource, tel est l'enjeu d'aujourd'hui.

 

A ce propos, dans le bêtisier de la Journée, le Préfet de Région M. CARENCO a déclaré en substance : "On ne peut pas parler de la fin du pétrole. Il y aura toujours du pétrole. Car, il y a eu la fin de l'âge de pierre...et il y a encore de la pierre...".

 

Enfin, sur les Coûts comparés des scénarios énergétiques, NEGAWATT argument de manière pertinente :

  • Quel est le prix de l'inaction sur le bonheur des gens, alors que la précarité énergétique concerne 13% des ménages français ?

  • Le photovoltaïque sera à parité de coûts d'ici 2020.

  • Le coût du nucléaire va augmenter entre le surcoût des demandes de sécurisation de l'ASN et les dérapages considérables de l'EPR...

  • La réhabilitation crée des emplois qualifiés locaux en nombre bien plus élevé que n'importe quel scénario énergétique fondé sur la croissance de la consommation.

  • 48 à 60 milliards d'euros qui ne sont plus jetés par la fenêtre chaque année pour financer des importations d'énergie; ce qui favorise la résilience des territoires face aux aléas des marchés pétroliers.

Au fait, vous avez constaté que le baril de pétrole est à plus de 110 $ le baril, alors que la croissance mondiale est atone ? Alors on continue de gaspiller notre argent à l'importer pour des usages inutiles où on peut le réduire, voire le supprimer ?

 

Manifeste NEGAWATT ; réussir la transition énergétique

Actes Sud

 

commentaires

« Ce rassemblement aura un effet induit sur tout un tas de dossiers locaux »

Publié le 22 Janvier 2012 par Thierry BILLET

 

Dans l'ESSOR, cet entretien :

« Ce rassemblement aura un effet induit sur tout un tas de dossiers locaux »

jeudi 19.01.2012, 11:56

 
   

L'adjoint à l'environnement de la ville d'Annecy explique les raisons de son ralliement à François Bayrou.

 

Pourquoi avez-vous décidé de soutenir officiellement François Bayrou ?


"C'est sa personnalité, son honnêteté.

La politique, c’est aussi affectif. Benhamias est avec Bayrou et j’ai beaucoup bossé avec lui en 2002. En 2007, il est venu me soutenir aux législatives et j’ai fait le 10e meilleur score des Verts au niveau national. Avec Benhamias et Yann Wehrling (ndlr, ex secrétaire national des Verts), je ne suis pas en pays inconnu. Et puis il y a Bosson, sa rigueur intellectuelle, ses valeurs. Je me sens mieux avec Bosson qu’avec les Savoisiens. Aujourd’hui, qui est-ce qui est capable de faire basculer l’électorat pour que Nicolas Sarkozy ne repasse pas ? C’est Bayrou. Au premier tour de la présidentielle, il faut quelqu’un qui soit au dessus de la mêlée d’un point de vue politicien. Europe et humanisme, je m’y reconnais totalement."


Comptez-vous prendre votre carte au MoDem ?


"Non, je ne vais pas m’encarter au MoDem."


Allez-vous vous présenter aux législatives ?


"C’est possible."


Sous l’étiquette MoDem ?


"Je n’en sais rien. En politique, maintenant, je fais des contrats à durée déterminée. Il faut que Sarkozy soit battu."


Trouvez-vous cela cohérent avec votre mandat local ?


"C’est cohérent par rapport au travail qu’on fait à la mairie. Je ne suis pas suiviste par rapport à notre électorat. Mais concrètement, on y va sur des valeurs.


Pensez-vous que le retour de Bernard Bosson sur le devant de la scène locale ait joué ?


Bien sûr ! Bosson/Billet, par rapport à ce qu’on a fait ensemble sur la loi Littoral, cela doit parler à un certain nombre d’Annéciens. On est capable de se dire « on parle ensemble et en plus on fait une campagne électorale ensemble ». Après, ce sont les électeurs qui décideront. "


Vous attendiez-vous à ce qu’une telle annonce fasse autant de bruit ?


"Oui je m’y attendais un peu. Car évidemment, cela est un symbole politique par rapport à l’UMP. Si les centristes arrivent à se donner une image plus dynamique, cela rebrasse les cartes."


 

commentaires

Les monnaies complémentaires, outils de développement durable

Publié le 21 Janvier 2012 par Thierry BILLET

"Les monnaies complémentaires outils de développement durable"

Par Charles Magnier,

directeur de PRIORITERRE

 

Les monnaies complémentaires permettent de relocaliser une grosse partie des échanges. L'effet est par ailleurs, spectaculaire sur l'empreinte écologique.

 

La suite passionnante de l'article est ci-dessous, merci Charles de ton blog bien utile !

 

http://www.prioriterre.org/blog/index.php/2012/01/16/196-les-monnaies-complementaires-outils-de-developpement-durable

commentaires

Pourquoi je soutiens François BAYROU à la présidentielle

Publié le 19 Janvier 2012 par Thierry BILLET

L'annonce de mon soutien à François BAYROU pour la présidentielle sur FRANCE INTER ce matin n'était pas programmée. Elle est maintenant publique. Les lecteurs assidus de ce blog n'en seront pas autrement surpris. Mais je vous dois  des explications plus détaillées.

En effet, ce choix a été mûrement réfléchi.


D'abord, il y a le constat d'échec de la dynamique EUROPE ECOLOGIE.


J'ai cru qu'EUROPE ECOLOGIE était l'outil qui permettrait autour de Dany COHN BENDIT de rassembler toute l'écologie politique. Cela a fonctionné remarquablement aux européennes puis aux régionales. Je me souviens très bien avoir posé personnellement et directement à Philippe MEIRIEU la question de savoir si l'alliance passée avec Jean-Luc RIGAUT aux Municipales et son appartenance au Nouveau Centre le gênait dans sa campagne. "Au contraire", me dit-il au cours d'une réunion interne à La Manufacture devant témoins où il me proposa même de m'embrasser...

Et je me suis engagé à fond dans ces campagnes électorales avec le résultat qu'on connaît : la parité avec le PS aux élections régionales en HAUTE SAVOIE;

Mais, après la fusion avec les VERTS en novembre 2010, la messe a été rapidement dite : le binôme Duflot/Placé a organisé l'éviction de Dany. Puis a négocié avec le PS les places qui iraient bien aux membres de leur courant.

Sur son compte tweeter, Mme DUFLOT nous dénie l'adhésion à EUROPE ECOLOGIE... Mais Philippe MEIRIEU n'a rien démenti car il sait bien, lui, que nous avions rencontré ensemble avec Claude COMET, tête de liste départementale, Jean Luc RIGAUT pour lui présenter le sens de la candidature EUROPE ECOLOGIE aux REGIONALES. Il sait bien qu'avant la fusion d'EUROPE ECOLOGIE et des VERTS à LYON le 13 novembre 2010, je lui avais fait part de mes craintes et qu'il m'avait rassuré...

La candidature d'Eva JOLY vient symboliser ce plantage politique : ce n'est pas la personne d'Eva JOLY qui est en cause; c'est le parti politique qui organise sa campagne qui en porte collectivement la responsabilité. Je l'ai dit sur FRANCE INTER, Eva JOLY ne devrait parler que de l'urgence climatique et de la nécessaire frugalité de consommation des plus riches...

J'assumerais de faire 2% sur ce programme. Je l'ai déjà assumé avec Dominique VOYNET ou avec Noël MAMERE qui fit mieux notamment grâce à notre travail à CHAMONIX contre le retour des camions au MONT BLANC. Noël a gardé le souvenir de soirées mémorables sur la route blanche...

Mais pas 2% pour que les médias ne relaient que des jours fériés pour les juifs et les musulmans !

J'arrête là, il y aurait trop à dire : par exemple sur l'attitude du groupe des VERTS à la région qui a pour obsession d'ennuyer le PS plutôt que de le convaincre.


Ensuite, il y a les hommes : Jean-Luc BENNAHMIAS et Bernard BOSSON.

 

J'ai rencontré dans 40 ans de vie militante quelquefois des vilains personnages dans mon camp, et des gens merveilleux qui ne partageaint pas mes idées. 


Jean-Luc BENNAHMIAS a été secrétaire national des VERTS, il a été le directeur de campagne présidentielle de Dominique VOYNET. Nous avons souvent travaillé ensemble. Lorsqu'il a quitté les VERTS pour entrer au MODEM, nous sommes restés en contact très amical. Il était venu me soutenir aux législatives de 2007... Jean-Luc pensait que les VERTS étaient irréformables et que l'on ne pouvait plus rien attendre de cette forme organisationnelle. Je partageai ce constat, mais l'aventure EUROPE ECOLOGIE m'a emballée et je m'y suis engagé avec détermination et force. Le projet d'une coopérative d'action politique et d'un positionnement central dans la vie politique française étaient une véritable révolution pour sortir des guerres picrocholines de chapelles... C'est un homme de parole, de franc parler en qui je porte ma confiance.


Bernard BOSSON est un autre personnage.

Nous nous sommes sérieusement opposés par exemple sur la voie des haras...

Mais il y a toujours eu entre nous la reconnaissance d'une droiture et d'une conviction que "si les choses redevenaient terribles comme aux heures sombres que notre pays a connues, nous serions dans le même camp"...

Et puis, il y a eu la loi LITTORAL et la bataille véhémente que nous avons menée de concert contre l'UMP.

Ce sont de ces moments de vérité où vous vous trouvez emportés par un élan commun qui transcende les désaccords ponctuels sur tel ou tel dossier.

Garder le lac dans le patrimoine public de l'Etat, maintenir l'application de la loi LITTORAL et de la loi MONTAGNE sur le lac d'ANNECY, mobiliser contre la Directive territoriale des Alpes du Nord et son empiètement sur les espaces proches du rivage...

Il y a des combats moins nobles.

 

Que ces deux personnes qui me sont chères soutiennent François BAYROU est pour moi un gage de crédibilité.

 

L'élection présidentielle est un moment dramatique de notre pays. S'y joue le sens que l'on veut donner à notre démocratie. François BAYROU peut représenter ce renouveau démocratique parce qu'il est libre et parce qu'il n'est pas inféodé à des intérêts privés.

Il est le meilleur garant de la défaite de Nicolas SARKOZY.

Je me suis engagé en politique en Septembre 1973, le lendemain du coup d'Etat au CHILI. Dans l'horreur du monde qui se déchire autour de nous, nous avons besoin d'un Président qui réaffirme les valeurs humanistes de notre démocratie.

Et, à ce titre, François BAYROU est politiquement incontournable et mérite d'être soutenu au premier tour de l'élection présidentielle.

commentaires
1 2 3 > >>