Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Un mois sans blog

Publié le 10 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Un mois d'arrêt pour ce blog. Retour le 10 octobre...

commentaires

Soyons positifs !

Publié le 9 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Encore une belle livraison de la revue KAIZEN sur la nécessaire positivité. J'en tire cet extrait d'un entretien avec Pierre RAHBI : "Cessons d'incriminer le système comme si il était indépendant de nous et que nous en étions les impuissantes victimes. Ce système c'est nous qui l'alimentons tous les jours. Des brigades de pousseurs de chariots dans les supermarchés lui donnent leur argent et leur pouvoir, cautionnant la disparition des paysans et des artisans. Lever le poing sans rien changer à nos actes quotidiens serait stérile et inefficace.

Lutter contre la mainmise des multinationales sur nos vies et sur l'ensemble du vivant demande une certaine forme de résistance qui peut être pacifique : comme celle de faire son jardin pour répondre, même partiellement, à ses besoins vitaux par soi-même.

Entre contestation et créativité, je propose donc la part du colibri : que chacun exerce son autonomie, sa puissance, son libre-arbitre, là où il peut. Ne laissons pas la pensée unique et son immense pouvoir d'endoctrinement nous faire croire que nous n'avons aucun pouvoir".

Pour ce blog, un mois entier de repos pour 30 jours de marche en ESPAGNE sur la via de la plata...

Il est d'une malhonnêteté intellectuelle rare de faire porter à Cécile DUFLOT le chapeau de l'insuffisance des mises en chantier de logements du fait de la loi ALUR que le parlement à majorité socialiste a voté. Comme elle le rappelle dans le LIBERATION de SAMEDI, l'objectif de sa loi était de favoriser la construction et c'est ainsi qu'elle  fait voter dans cette loi des dispositions iniques limitant les droits de recours des riverains contre les permis de construire. Cette partie du texte n'est pas remise en question par VALLS...

Par contre, celles défavorables aux locataires sur le plafonnement des loyers va l'être et l'annonce d'une aide fiscale aux propriétaires qui construiront pour loger leurs enfants et petits enfants est une mesure destinées exclusivement aux plus riches dans la droite ligne des exonérations de droits de succession par SARKOZY.

Le parallèle entre les deux hommes est décidément frappant. Même pratique politique "putschiste" pour prendre le pouvoir, même certitude qu'ils ont seuls raison contre tous. Ils se nourrissent tous deux de la faiblesse de leur camp et de la fuite en avant considérée comme la seule voie de sortie de crise, alors que la réflexion et la stratégie manquent.

commentaires

Eradiquer, décidèrent Ségolène et Bernard

Publié le 8 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Après avoir longuement discuté avec Bernard ACCOYER comme elle l'a indiqué elle-même et annulé le rendez vous qu'elle devait avoir avec les associations de protection de la nature décommandée la veille au soir pour le lendement, Ségolène ROYAL a décidé la liquidation totale des bouquetins du BARGY... alors que les structures de concertation officielles n'ont pas été réunies. Il y a un enseignement politique à tirer de cela.

Les dirigeants socialistes partagent avec les dirigeants de l'UMP la même vision d'une nature qu'il faut domestiquer et sinon qu'il faut détruire. Ils font semblant d'avoir des désaccords pour justifier des écuries électorales différentes, mais en réalité, ils partagent les mêmes valeurs productivistes. Entre Ségolène ROYAL et Bernard ACCOYER, c'est par exemple la même diabolisation de l'écologie "punitive"... maigre paravent à leur refus d'admettre que nous vivons dans une seule planète "finie" et qu'il faut la ménager pour simplement y survivre. Il n'existe pas de planète "B" et ils font comme si ils ne le savaient pas.

SEGOLENE ROYAL DECIDE L’EXTERMINATION DE TOUS LES BOUQUETINS DU BARGY

 

 

Samedi 6 septembre, en redescendant du Nid d'Aigle vers Saint-Gervais pour l'inauguration symbolique du refuge du Goûter, Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, a déclaré qu'elle voulait "assainir" le massif du Bargy. Voici en substance ce qu'a dit la Ministre :

"Je souhaite protéger la qualité des productions du terroir donc il faut assainir le massif et nous prendrons les mesures qui s’imposent et que dans un second temps, la réintroduction du bouquetin se fasse sur un territoire assaini."

Elle a en outre indiqué que les opérations débuteraient à compter du 1er octobre prochain. Lire la suite

commentaires

Stratégie macro régionale dans les ALPES

Publié le 8 Septembre 2014 par Thierry BILLET

L'association des Villes des alpes de l'année que je préside au nom de la Ville d'ANNECY est sollicitée par l'Union européenne dans le cadre de la stratégie interrégionale pour les alpes : la "macro-région" selon les termes de l'UE. La CIPRA nous invite à répondre au questionnaire à la société civile que l'UE a mis en place sur internet. Pas besoin de parler anglais, vous choisissez votre langue de réponse sur le site et il est crucial que de nombreux points de vue favorables à la protection des ALPES se prononcent pour que les fonctionnaires et les élus européens sentent la mobilisation citoyenne pour la protection des ALPES.

"La stratégie européenne pour les Alpes pourrait combler les lacunes de la Convention alpine, pense Claire Simon, directrice de CIPRA International. C’est maintenant, pendant la phase de consultation, l’occasion de participer et d’exiger un développement soutenable. La suite est sur le lien ci-dessous :

commentaires

Publié le 7 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Grosse semaine de travail sur la labellisation de la Ville par "CIT'ERGIE", la déclinaison française du label européen "european energy award" pilotée par l'ADEME et qui a pour objectif de valoriser le travail déjà réalisé par la Ville en matière de lutte contre les changements climatiques et de mesurer les écarts avec les "meilleures" dans les différents domaines.

Travail minutieux où chaque action engagée doit être "prouvée" par des documents écrits, des délibérations du conseil municipal, un travail transversal entre les services.

C'est d'ailleurs ce point qui a pris du temps : rencontrer chaque responsable de service pour décrire les actions engagées, les méthodes de travail mises en oeuvre pour décliner l'engagement municipal de réduction des nos émissions de GES d'ici 2020 de 20% et d'arriver à 20% d'énergies renouvelables dans le même laps de temps.

Notre auditeur a été surpris par le fait que la Ville faisait beaucoup de choses mais que nous avions peu de délibérations municipales "cadre" fixant les objectifs ou annonçant le lancement de telle politique. Et ceci pourrait nous desservir dans le cadre de la labellisation car le référentiel met l'accent sur ce point très formel. Et effectivement, la méthode de travail de la Ville est de "faire", mais pas d'annoncer que l'on va faire tant que l'on n'a pas décidé des actions concrètes que l'on est capable de mettre en oeuvre.

Pour chercher souvent des comparaisons avec d'autres villes moyennes je constate souvent qu'entre l'article de presse qui relate telle action municipale et la réalité de celle-ci, il y a un écart terrible. A ANNECY, nous sommes atteints du syndrome inverse : faire et ne pas en parler. Nous avons une école VALLIN-FIER pilote en matière énergétique, premier équipement d'une telle importance labellisé MINERGIE P en FRANCE, mais qui le sait ? Notre modestie risque de nous faire perdre la labellisation d'entrée dans CITERGIE...

Plus d'information sur la démarche ici :

 

 

 

commentaires

Moi citoyen, le 27 septembre

Publié le 6 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Je ne serai pas en FRANCE lors de la journée de la transition, mais le projet que porte cette coopération de différentes initiatives citoyennes en faveur d'un changement concret de nos pratiques quotidiennes me parle en tant qu'associé au capital d'ENERGIE PARTAGEE et de consommateur d'électricité verte ENERCOOP. Merci de prendre connaissance de cette initiative et de vous inscrire si elle correspond à votre volonté d'engagement.

 

Nous sommes nombreux à appeler de nos voeux un changement radical de nos habitudes de consommation, de production, d'alimentation, d'énergie... Nous sommes nombreux à exiger une finance plus juste et une démocratie citoyenne...
 
Le Collectif pour une Transition Citoyenne lance une grande campagne de passage à l'action" intitulée "Moi, Citoyen(ne) !".
 
Dès aujourd'hui, vous pouvez rejoindre le mouvement, et rallier l'un des plus de cents évènements organisés partout en France le 27 septembre ! 
Je suis témoin
 
Un mouvement est en marche qui, partout réinvente les façons de produire, d'échanger, d'habiter, de s'alimenter, de se déplacer, d'élever les enfants, de s'organiser… Des centaines de milliers de personnes construisent des alternatives au modèle actuel.

Ce mouvement doit changer d'échelle, pour cela il faut qu'un public beaucoup plus large s'engage. C'est la volonté du Collectif pour une transition citoyenne : donner du souffle aux alternatives citoyennes, au plus près des territoires.
 
Et maintenant, je peux agir !
La campagne « Moi, Citoyen » vise à m’encourager et encourager mes proches à prendre la voie du changement en commençant par un premier pas très concret. Le choix des actes est vaste : consommer des produits sains et locaux, de l’énergie renouvelable, donner du sens à son argent...
 
Comment faire ?
La campagne va durer 3 mois à partir de septembre. En allant sur le site www.moicitoyen.org, je peux :
  1. Déposer une « promesse d’engagement » ainsi qu’une photo / un « selfie » (autoportrait), une vidéo, un texte expliquant mon premier ou mon prochain pas.
  2. Suivre le nombre de promesses d’engagement à travers un compteur : la transition est en marche et nous sommes nombreux ! 
  3. Organiser ou participer, le samedi 27 septembre, au point d’orgue de la campagne « Moi, Citoyen ». Dans le cadre de la Journée de la transition, lors plus de cents événements organisés dans de nombreuses localités pour montrer les initiatives locales de transition, un stand sera dédié au recueil des engagements « Moi, Citoyen ».
Au-delà, je peux aussi soutenir la campagne « Moi, Citoyen » et la Journée de la Transition en participant à sa diffusion et, ou, en faisant un don.
> N'hésitez pas à nous contacter par retour de mail pour toute question !

Coopérativement,
 
L'équipe Energie Partagée
 
La création du Collectif pour une Transition Citoyenne est le résultat d'une histoire démarrée il y a plus de 30 ans par des organisations qui œuvrent, chacune dans leurs domaines, à la construction d'une société plus écologique, sociale et humaine. Aujourd'hui, 16 structures composent le Collectif : Biocoop, MIRAMAP, Colibris, Enercoop, Terre de Liens, Artisans du Monde, les Jardins de Cocagne, Alternatiba, la NEF, Villes et Territoires en Transition, Énergie Partagée, Plan ESSE, Bio Consom'acteurs, ATTAC, Cfé, Amis de la Terre.
commentaires

Criquets à MADAGASCAR

Publié le 5 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Incroyable d'entendre un "responsable" demander de l'argent pour continuer d'épandre des pesticides pour tuer les criquets au lieu de s'opposer à la déforestation responsable de leur multiplication...

commentaires

Chamonix, Ville des alpes de l'année 2015

Publié le 4 Septembre 2014 par Thierry BILLET

C'est un grand plaisir que d'annoncer que CHAMONIX sera la Ville des alpes de l'année 2015. Elue par un jury international comme l'avait été ANNECY en 2012, CHAMONIX réalisera donc en 2015, à l'occasion des festivités marquant les 150 ans de l'alpinisme, plusieurs actions environnementales d'envergure qui seront détaillées dans les semaines qui viennent.

Se renforce ainsi le réseau des Villes des alpes de l'année, un réseau artisanal de villes engagées dans des stratégies durables d'aménagement et reliées par la volonté d'échanger les bonnes pratiques et de tenter d'appliquer les principes de la Convention alpine sur leur territoire.

 

commentaires

Ville du futur

Publié le 3 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Réunion de travail avec les partenaires publics et privés susceptibles de participer à la réponse à l'appel à projet HORIZON 2020 de l'Union européenne autour des moyens de mobiliser les entreprises locales du numérique dans la réponse des Villes de alpes de l'année avec lesquelles nous travaillons, mais aussi le SYANE qui travaille non seulement sur l'installation des "tuyaux" dans lesquels passeront les applications mais aussi du contenu de ce qui sera utile aux citoyens dans le déploiement du numérique, et enfin  de SOMFY qui serait associée dans le cadre de ses applications domotiques déclinées dans les immeubles collectifs, par exemple sur l'éco quartier ou dans le cadre de l'opération de rénovation thermique des copropriétés.

Un challenge intense compte tenu de la date de remise du projet dès mars 2015,de sa dimension internationale, et de notre manque d'expérience dans le management d'un tel projet, mais chacun sent bien qu'il y a une opportunité de collaborations fructueuses et de développement économique permettant de décarboner la Ville grâce à de nouvelles applications.

commentaires

Najat Vallaud-Belkacem mérite le respect

Publié le 2 Septembre 2014 par Thierry BILLET

Najat VALLAUD-BELKACEM est l'objet d'attaques virulentes de la part d'obscurantistes racistes et sexistes. Il convient de la soutenir pour ce qu'elle représente et parce qu'il est intolérable que les femmes soient l'objet de telles attaques. Je vous invite à signer la pétition de soutien

 

Accusée par les réactionnaires de tout poil d’avoir osé promouvoir l’ABCD de l’égalité, qui portait la très nécessaire question de l’égalité entre les hommes et les femmes, Najat Vallaud-Belkacem concentre sur son nom un degré d’acharnement verbal qui pourrait surprendre au premier abord.
 
Mais ne nous y trompons pas : Najat Vallaud-Belkacem est une cible idéale pour tous ceux qui veulent distiller l’idée qu’une femme d’origine immigrée ne saurait avoir légitimement sa place au sein d’un Gouvernement.
 
Il est particulièrement inquiétant que des responsables politiques se présentant comme appartenant à la droite républicaine puissent entretenir, voire susciter, cette dynamique contraire aux idéaux sur lesquels notre pays est fondé.
 
Les procès en illégitimité, en incompétence, en extranéité, en dangerosité ne semblent en effet jamais mieux se déployer (comme l’illustrent les précédents de Rachida Dati ou de Christiane Taubira) que lorsqu’il s’agit de faire passer cette idée aussi violente qu’immorale : il existe des parties du genre humain qui ne sauraient accéder aux responsabilités dans un pays.
 
Nous, citoyens conscients de vivre en 2014 et non plus au 19ème siècle, exprimons pour notre part cette idée simple et salutaire : nous n’admettons pas qu’être femme et/ou coloré soit une source de disqualification sociale et politique.

commentaires
1 2 > >>