Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Le SCOT "grenellisé"

Publié le 29 Février 2012 par Thierry BILLET

Le Syndicat mixte du SCOT a décidé de "grenelliser" le Schéma de cohérence territoriale du Bassin annécien.

C'est à dire que le Syndicat a choisi d'intégrer les obligations issues de la Loi Grenelle 2 et notamment la question des changements climatiques.

En ce sens, c'est un progrès potentiel réel.

Il y en a d'autres.

Par exemple, le Document d'Orientations et d'Objectifs devra arrêter des objectifs chiffrés d'une consommation économe de l'espace qui peuvent être ventilés par secteur géographique (Art. L. 122-1-5 du code de l'urbanisme).

Reste que la lenteur de l'élaboration de ce document sur le Bassin annécien ne sera pas améliorée par le choix d'intégrer la Loi GRENELLE dans la démarche.

Nous n'en sommes encore qu'à la définition du Plan d'aménagement et de développement durables et bien loin du document d'orientations et d'objectifs (DOO) semble t'il...

Je tiens à votre disposition une synthèse des changements législatifs entre la loi " SRU : solidarité et renouvellement urbain" et la loi Grenelle 2 par simple demande par courriel (adresse électronique sur la colonne de gauche du blog).

 

commentaires

COHN BENDIT remet le couvert...

Publié le 28 Février 2012 par Thierry BILLET

LIBERATION publie le courriel adressé par Dany COHN BENDIT à propos de la posture prise par les députés verts français sur le mécanisme européen de stabilité. Il en profite pour remettre le couvert sur la démarche politique des VERTS dans cette élection présidentielle.

 

Le texte ci-dessous est signé Dany Cohn-Bendit, le 24 février 2012.


Billet d'humeur "bariolée"


Je suis touché par cette avalanche d'invitations de candidats "Europe-Ecologie" me demandant d'aller les soutenir pour les législatives. Je préfère cependant annoncer la couleur afin d'éviter les éventuels malentendus.


Pour commencer, je ne peux m'empêcher de dire que l'évolution d'Europe Ecologie est franchement décevante et qu'elle n'offre aucune perspective exaltante.

 

Les positions récentes contre le mécanisme européen de stabilité (MES) permettant, pour la première fois, d'aider concrètement les pays de la zone euro qui ne peuvent plus emprunter m'ont consterné. Au lieu d'argumenter, les élus d'EE se fondent indistinctement dans le slogan "Pas de cadeau à Sarkozy" au point de ne même plus savoir ce qu'ils font. Si demain, Sarkozy copiait son idole "Angie Merkel" en décidant de fermer 5 réacteurs nucléaires, le bon ton à gauche serait de s'y opposer! C'est tout simplement aberrant!!

 

On ne s'étonnera pas ensuite de la prolifération d'idées rocambolesques pour faire front à Sarkozy telles que " l'abstention dynamique" de la gauche contre le MES! Ce concept inédit de l'hypocrisie politique est à ce point puissant qu'il a séduit notre propre candidate sourde aux analyses de "ses" économistes...En tout cas, il y aura eu la vénérable "abstention constructive" de gauche "made in France" destinée au marché intérieur de la politique française et le vote des députés de la droite pour aider les Grecs! Consternant!


Un petit mot également à propos des déclarations de mon ami Noël -Mamère- pour qui ma position sur le MES serait "allemande". Avec la même logique, on en vient à se demander si les positions d'un Français d'origine algérienne seraient finalement "françaises" ou "algériennes", d'un franco-Sénégalais plutôt "blanches" ou "noires", d'un Français descendant de Coréens ... "Déraillement", c'est le terme qui me vient à l'esprit pour qualifier ses propos. Manifestement, une certaine "liturgie verte" voudrait qu'à un moment donné ma transmutation s'opère pour redevenir allemand. En 1999, Voynet m'avait déjà offert un billet retour pour Francfort... Inutile de dire que la liturgie n'est pas ma tasse de thé! Et à la longue, je trouve lassant de devoir justifier mes "positions françaises" -notamment sur la Bosnie ou la Lybie- en Allemagne et mes soi-disant "positions allemandes" en France.

(...)

En 1945, je naissais apatride. Nous sommes en 2012 et me voici politiquement apatride. Intéressant! Au fond, c'est peut-être simplement une version de la liberté...

Honni soit qui mal y pense....

commentaires

Omar et Jamel répondent à Marine Le Pen

Publié le 27 Février 2012 par Thierry BILLET

 

commentaires

Histoires d'Eaux, première conférence

Publié le 27 Février 2012 par Thierry BILLET dans Politique locale

La salle Yvette MARTINET était pleine pour cette première conférence des "Histoires d'Eaux" sur le thème de l'eau potable.

Passionnante fresque historique que nous a présentée Mme Marie-Claude RAYSSAC, archiviste municipale, en retraçant l'histoire de l'alimentation en eau de la Ville d'ANNECY depuis le milieu du XIX° siècle.

Dire que le captage de l'eau à la cascade de MORETTE (en face du cimetière des combattants des Glières à THONES) a longtemps tenu la corde... avant que l'on ne se décide enfin à pomper l'eau du lac au début du XX° siècle.

Les participants ont reçu un ouvrage de synthèse.

Notez la prochaine, le 18 avril 2012 à 19 heures salle Yvette Martinet :

"Eaux publiques pour activités privées" : laver son linge en plein air, au temps des bains douches...

Décidément, cette année "Ville des alpes 2012" promet d'être riche en manifestations agréables et instructives...

IMF LARGEUR275 WEB CHEMIN 5503 1326359315

commentaires

BAYROU s'engage pour la moralisation de la vie politique

Publié le 26 Février 2012 par Thierry BILLET dans C'est personnel

François Bayrou propose d’organiser «un référendum de moralisation de la vie publique» qu’il annonce pour le 10 juin, jour du premier tour des législatives.

 

Les votants auront à se prononcer sur la mise en place d’une loi-cadre prévoyant de :

  • Fixer les règles de composition d’un gouvernement resserré, composé de moins de vingt ministres, tous ministères compris.
  • Interdir les cumuls de mandat pour les députés et les limiter pour les sénateurs.        
  • Créer une règle nouvelle pour que les députés ne puissent déléguer leur vote, de sorte à obliger à la présence effective du député,
  • Diminuer le nombre des députés à 400 et des sénateurs à 100.
  • Introduire la  proportionnelle sur un quart des sièges des élus afin «de représenter de manière substantielle les courants d’opinion qui passent la barre des 5 % des voix»
  • Reconnaître le vote blanc.
  • Renforcer l’obligation de parité,
  • Supprimer «la myriade de micro-partis individuels ou de complaisance».
  • Définir le conflit d’intérêts, obliger à la déclaration publique des intérêts privés avant l’entrée dans la fonction et lors de toute modification et «fixer les incompatibilités», chez les élus comme les hauts fonctionnaires.
  • Instituer une Autorité de déontologie de la vie publique qui pourra être saisie par les citoyens.
  • Empêcher le retour dans la vie publique des élus condamnés pour corruption.
  • Faire adopter par vote du Parlement à une majorité qualifiée la nomination par le premier ministre et le président du Ministre de la justice.        
  • Supprimer la  nomination des présidents de l’audiovisuel public par le chef de l’État.
  • Soumettre au parlement les nominations pour «éviter les nominations de complaisance».

François Bayrou confiera la rédaction de l’avant-projet de loi-cadre à une commission de juristes.

Discours de clôture de F. Bayrou au Forum «Nouveau contrat démocratique», 25 févr. 2012

commentaires

Rio + 20: la transition, c'est maintenant!

Publié le 26 Février 2012 par Thierry BILLET

Rio + 20 ans : il faut vraiment se bouger en faveur d'une réécriture de nos modes de pensée par rapport au développement humain. Le développement durable est employé à toutes les sauces, mais rien ne change vraiement. Cet appel me paraît d'une brulante actualité...

 

"A quelques mois du prochain Sommmet de la Terre, en juin 2012 à Rio de Janeiro (Brésil), le Collectif RIO+20, qui regroupe une quarantaine d'organisations (1), se mobilise «pour un changement de civilisation qui se conjuguera avec une gestion collective et responsable de la planète».

Dans le contexte actuel de crise, la prochaine Conférence Rio+20 pourrait être l’occasion de repenser le développement à l’échelle mondiale en intégrant des régulations économiques, sociales, environnementales et juridiques. Le Collectif RIO+20 porte des propositions en ce sens pour une transition dont le Sommet signifierait le point de départ. La crise est sur toutes les lèvres. Les marchés financiers font autorité, la précarisation des emplois et les licenciements montrés comme justifiés, l’éducation et le social relégués au second plan… Les jalons de l’instabilité financière mondiale sont posés depuis les années 70. Le modèle s’effondre, comme en 1929, et l’on ne peut que constater les limites physiques, humaines et sociétales d’un système qui n’a pas réussi à installer la prospérité, qui a aggravé les inégalités, tout en ignorant les contraintes écologiques et les conséquences sociales et sanitaires des choix effectués. Sorties de crises et nouvelles voies de développement Le pouls de ce monde traduit bien des maux sociaux, écologiques, démocratiques qui se heurtent à l’économique et à la finance toujours plus étroitement entremêlés et incontrôlés. Avec une augmentation de la population mondiale de 2 milliards d’habitants sur les trente prochaines années et la pression considérable des pays émergents pour atteindre la prospérité, comme tous les pays du monde, la sortie par le haut rend encore plus indispensable la recherche de nouvelles voies de développement, qui répondent de manière équitable et durable aux besoins sociaux, alimentaires, énergétiques et sanitaires pour tous. Une prise de conscience collective mondiale est nécessaire. Les Sommets de la Terre organisés tous les 10 ans sous l’égide de l’ONU donnent lieu, si ce n’est à de vraies décisions politiques, du moins à la formulation de nouveaux impératifs. Aujourd’hui, nous avons besoin d’un engagement politique international pour affronter l’interdépendance des crises et inverser le cours des événements. A partir du 13 juin 2012 à Rio, la société civile se mobilisera autour de la conférence onusienne. Le Collectif RIO+20, créé en 2010, regroupe des organisations de solidarité internationale, environnementales, féministes, syndicales, d’économie sociale et solidaire et think tank… pour préparer des propositions. Le Collectif porte la volonté d’un projet de société qui fasse sens. A l’échelle nationale, c’est par la réduction des inégalités et non par la réduction des budgets sociaux ou l’enfoncement des plus vulnérables dans une précarité croissante que nous devons envisager la sortie. Une transition appuyée sur une quadruple régulation inédite Plutôt que de poursuivre un business as usual, jusqu’au point de rupture morale, nous voyons dans cette période actuelle une phase unique de l’histoire, où les champs qui structurent nos sociétés et leurs systèmes de pensée ne sont plus adaptés aux défis qui nous attendent. Cela suppose d'introduire quatre nouvelles régulations: une régulation économique et financière; l’élaboration d’un socle international de protection sociale et l’arrêt du dumping social; une régulation écologique pour lutter contre le changement climatique et l’érosion de la biodiversité ; une régulation juridique par l'adoption d'une Charte des responsabilités universelles, complément de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et de la Charte de l'ONU, fondement d'un droit international responsabilisant sur l'impact des politiques et des actes et garantissant à chacun l’effectivité de ses droits. Rio+20 serait un point de départ de cette transition à l’échelle planétaire, mais aussi locale, affirmant les accès aux droits fondamentaux, à une gouvernance mondiale démocratique. Pour ne parler que du chômage, affectant une population toujours croissante, il faut engager une transformation du travail fondée sur la production de biens et de services répondant aux besoins d’un développement humain et du fonctionnement collectif. La transition vers la société bas-carbone peut être l’avènement d’une industrie et de nouveaux services responsables écologiquement et socialement prônant l’emploi décent pour tous et une sécurité sociale professionnelle. Dans tous les domaines, nous avons besoin de transformations majeures passant par un intérêt général, hissé au niveau de l’humanité tout entière et s’appuyant sur tous les échelons de la société, et sur une base démocratique solide. Le Collectif français RIO+20 a soumis une contribution à l’ONU réaffirmant ses attentes, des principes et mises en œuvre possibles. Nous portons une ambition pour l’humanité et l’impulsion pour une transition qui dépassera 2012. La société civile se mobilise pour un changement de civilisation qui se conjuguera avec une gestion collective et responsable de la planète, nécessitant la construction d’une nouvelle gouvernance mondiale et ayant pour clé de voûte une réponse aux quatre régulations. La transition de nos sociétés doit commencer !

 

Les organisations membres du Collectif RIO+20 4D, AAEOG, Agrisud, AGTER, APE, Aitec-Ipam, Artisans du Monde, ATTAC, CCFD-Terre solidaire, Centre de Recherche en Sustainability Science de Reims, CFDT, CGT, Cohérence Rio+20, Comité 21, CRID, ENERGIES 2050, Entreprendre Vert, Fondation Charles leopold Mayer, France Libertés, FNE, FSU, GRET, Genre et développement soutenable, HELIO-International, IGAPURA, IDD, Ligue de l’Enseignement, Monde pluriel, Mouvement Jeunes Femmes, OREE, P’actes Européens, Les Petits Débrouillards, RAC-France, RARE, REFEDD, Réseau Ecole et Nature, Réseau environnement et santé, SECAFI, Secours Catholique, Réseau Féministe Ruptures, Syndex, Synergence, WWF, VECAM, VivAgora

commentaires

Réussite du meeting BOSSON-BENNAHMIAS

Publié le 25 Février 2012 par Thierry BILLET

Réunir 200 personnes à CORNIER pour un meeting politique en pleines vacances de février n'était pas gagné d'avance. Mais le pari a été réussi.

img1.jpg

Le duo BOSSON/BENNAHMIAS a bien fonctionné, l'ancien ministre et l'ancien journaliste de la presse alternative (Vous avez connu le mensuel ANTIROUILLE ?") ont su répondre avec franchise et conviction aux questions, notamment sur la question environnementale avec plusieurs questions d'anciens soutiens d'EUROPE ECOLOGIE sur FUKUSHIMA et sur l'urgence écologique.

Jean-Luc BENNAHMIAS a répondu de manière franche à ces questions : François BAYROU n'est pas devenu écologiste. Mais sa sensibilité personnelle, mais aussi sa capacité d'écoute et ses rencontres avec le mouvement écologiste le rendent de plus en plus perméable à ces questions incontournables compte tenu de l'état des finances publiques. Comme l'a plaidé l'ami Jean-Loup BERTEZ, on ne pourra pas en même temps dépenser 60 milliards d'euros pour sécuriser les centrales nucléaire et développer les énergies renouvelables. La crise financière nous obligera à faire des choix : le nucléaire n'est pas une solution d'avenir, c'est une solution de transition, le temps de faire "monter" la puissance des énergies renouvelables productrices d'électricité.


Avec modestie, également, car certaines questions n'ont aujourd'hui pas de réponse, comme celle de la question européenne et de son articulation avec le "produire français".

Mais aussi avec la conviction qu'on ne peut sortir de cette crise aux multiples facettes sans un rassemblement des Français aussi large que possible pour partager équitablement les efforts à fournir. BAYROU est le seul à proposer une tranche supplémentaire d'impôts sur le revenu à 50% pour assurer une véritable redistribution sociale.


Comme je l'ai dit au cours de la réunion, ce qui a fait rire la salle, il était il y a quelques mois plus surréaliste d'estimer qu'un meeting BOSSON/BENNAHMIAS soit possible que de penser aujourd'hui que BAYROU puisse être au second tour de la Présidentielle.


 img2.jpg

commentaires

Bananes du Costa Rica...

Publié le 24 Février 2012 par Thierry BILLET

Pas de commentaires après le visionnage de cette vidéo sur les conditions de travail des ouvriers agricoles du COSTA RICA.

PEUPLES SOLIDAIRES lance un appel au soutien d'un syndicaliste qui vient de se faire licencier.

 

Le 9 décembre 2011 a été une triste journée pour Lester Gustavo Freire Burgos et pour la liberté syndicale en Équateur. Ouvrier et secrétaire général du syndicat FENACLE à la plantation de bananes de Los Alamos, Lester a été licencié et expulsé de son lieu de travail par des agents de sécurité. Sans aucune justification officielle, il a dû quitter son emploi après plus de treize ans au sein de cette plantation détenue par la multinationale Noboa.

Face à ce nouvel acte de répression, qui est loin d’être isolé, la FENACLE en appelle à la solidarité internationale pour exiger que la direction de Noboa réintègre ce travailleur dans l’entreprise et cesse toute pratique antisyndicale. 

Agissez en signant cet Appel et en le diffusant à vos contacts !

 

http://www.lejustefruit.org/impliquez-vous/appels/equateur-un-multimillionnaire-pietine-le-droit-syndical


commentaires

Droit de réponse à Mme Cécile DUFLOT

Publié le 23 Février 2012 par Thierry BILLET dans C'est personnel

Je vous prie de trouver ci-joint le droit de réponse que je demande au Dauphiné Libéré de publier
dans son édition de demain suite à l'interview de Mme DUFLOT ce matin.

"Lors de son passage fugace en HAUTE SAVOIE,
Madame Cécile DUFLOT, secrétaire nationale des VERTS,
m'accuse d'avoir retourné ma veste à de nombreuses reprises.
Je tiens à préciser que j'ai été adhérent des VERTS de 1989 à 2008.
Puis d'EUROPE ECOLOGIE depuis sa création jusqu'en 2010.
Soit plus de 20 ans d'engagement ininterrompu dans l'écologie politique.
Qui peut en dire autant parmi les soutiens de Mme DUFLOT ?"

 


"Seule la vérité est révolutionnaire", disait Antonio GRAMSCI.

Au plus bas dans les sondages, la direction des VERTS dérape en s'en prenant à tous les écologistes sincères qui n'accepte pas ses diktats. Corinne LEPAGE est ainsi mise en cause dans le DL sans ménagement. Ce n'est pas en portant le fer contre les autres écologistes que Mme DUFLOT redressera la popularité de son parti.

 

Cliche-2012-02-24-09-47-46.jpg

commentaires

Roule & Co s'installe dans ses portes vélos...

Publié le 23 Février 2012 par Thierry BILLET

Chers adhérents, chers sympathisants, chers passionnés de vélos,


Nous avons tous attendu ce moment avec beaucoup d'impatience; après plus d'un an et demi de combat et d'attente, l'atelier de réparation vélo de l'association Roule & Co ouvre ses portes le jeudi 1 mars

De 15h à 20h, des outils, des pièces détachées d'occasion et des conseils des membres de l'association seront à votre disposition pour réparer, entretenir, chérir votre monture. 

Pour rappel, l'accès à l'atelier est gratuit pour les membres de l'association. Pour celles et ceux qui ne seraient pas à jour, veuillez trouver ci-joint la plaquette de présentation de Roule & Co ainsi que le bulletin d'adhésion. Il sera également possible d'adhérer sur place.

La porte de l'atelier sera ensuite ouverte tous les jeudis soir. En fonction des demandes, nous proposerons de nouvelles heures d'ouverture. Des séances de démontage des vieux vélos à recycler seront également organisées afin d'augmenter le stock de pièces détachées à disposition (cf ci-joint une photo de notre local de stockage avec les bénévoles de l'association en pleine action!).

amenagement-stockage-Roule-Co-18-02-2012.jpg

dans l'attente de vous rencontrer le 1er mars,
bonne semaine à tous,
Toute l'équipe de Roule & Co

Flyer-WEB_2012.jpg
commentaires
1 2 3 4 > >>