Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Maire adjoint au développement durable et à la Ville du futur d'ANNECY

Le blog et son auteur sont en vacances...

Publié le 31 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans C'est personnel

barque_2.JPG

 

Et oui, ce sont les vacances.

On ne sait pas encore où la barque (à rames) va nous emmener, mais ce sera dans un premier temps "Hendaye > Bilbao" à pied sur le chemin du Nord vers Saint Jacques de Compostelle.

Bel été à tou(te)s les lecteurs de ce blog...

Rendez vous le 21 août.

Bilbao" à pied sur le chemin du Nord vers Saint Jacques de Compostelle. Bel été à tou(te)s les lecteurs de ce blog......"> commentaires

Du sang sur l'Ipad

Publié le 30 Juillet 2011 par Thierry BILLET

Je me fais l'écho du remarquable travail de l'association "Peuples solidaires" qui militent pour la reconnaissance du droit du travail dans les pays du Sud et notamment en CHINE dans les industries du jouet et de l'informatique, comme ici à propos de APPEL, entreprise qui se targue d'être citoyenne. Utilisateurs d'APPLE (et les autres qui font fabriquer dans les mêmes conditions de travail) n'hésitez pas à signer cet appel.

Du sang sur l’iPad : Marques et fabricants sur la sellette

 

08/06/2011 – Nouvelles de l’Appel Urgent 346 « Chine : La pomme empoisonnée d’Apple »

Une usine qui explose…

Alertés par la SACOM, partenaire basé à Hong-Kong, Peuples Solidaires a appris la survenue d’un grave accident le vendredi 20 mai 2011 dans l’usine Foxconn de Chengdu, en Chine. Une explosion s’est produite dans l’un des ateliers de fabrication des « iPad » d’Apple qui a provoqué la mort de trois personnes, une quinzaine d’autres étant blessées.

L’omniprésence de poussière d’aluminium dans les locaux mal ventilés est très probablement à l’origine de la déflagration. Cet événement survient dans un contexte que les enquêtes de la SACOM nous décrivent comme étant celui d’un développement accéléré des moyens de production chinois au service des marques Apple, Dell et HP. L’établissement de Chengdu, qui produit des composants électroniques vendus partout à travers le monde, emploie ainsi près de 100 000 personnes.  Les conditions de construction de cette usine, sortie de terre en deux mois, se sont faites au détriment des impératifs de sécurité. De plus, la direction de Foxconn y pratique la discrimination à l’embauche en choisissant majoritairement les femmes « plus facilement contrôlables ».

Des travailleurs-euses empoisonné-e-s…

Tout cela fait écho au dernier Appel Urgent, lancé le 7 mai, au sujet d’un solvant très toxique, à l’origine de lésions neurologiques graves, utilisé dans l’usine chinoise de Wintek, également fournisseuse d’Apple. Mais également à cet autre Appel lancé pour défendre Charles Hector, avocat au service des travailleurs birmans d’une usine qui livre des composants électroniques à Hitachi. Son tort est d’avoir dénoncé sur son blog les mauvaises conditions de travail chez ce sous traitant.

Les faits relevés à Chengdu et Wintek l’ont été grâce au travail d’enquêtes de terrain que mène la SACOM. Ce partenaire dénonce les entreprises qui violent les droits des travailleurs-ses, et ce de façon d’autant plus efficace qu’il s’assure de la collaboration des salarié-e-s eux-elles-mêmes.

Un treizième suicide…

Une semaine après l’explosion de l’Usine de Chengdu, un jeune employé de Foxconn s’est donné la mort en se jetant du haut de son appartement, portant ainsi à 13 le nombre de personnes s’étant suicidées depuis janvier 2010. Cet évènement atteste de façon tragique que l’augmentation des salaires décidée l’année dernière par Foxconn suite à cette vague de suicides ne saurait être une mesure suffisante à l’amélioration tangible des conditions de travail. Pour notre partenaire chinois la SACOM, ces suicides sont indubitablement liés à la pression morale et physique subies par des travailleurs-euses dont les droits sont systématiquement bafoués et la vie régulièrement mise en danger.

Et toujours pas de réaction satisfaisante d’Apple.

Il sera important pour nous de voir comment Apple va réagir au drame de Chengdu. Car jusqu’à présent, la marque ne fait que peu ou pas pression auprès de ses fournisseurs. Pourtant, dans le rapport de la SACOM sur Foxconn, la présence de personnels des clients est signalée dont la mission est, outre de s’assurer de la qualité des produits, de surveiller le respect des termes des contrats.

Devant la gravité des évènements survenus dans l’usine de Chengdu, l’interpellation de Steve Jobs, si soucieux de son image de « boss charismatique », est encore plus pertinente. D’autant qu’à travers lui et la notoriété de son entreprise, ce sont toutes les défaillances de la filière électronique qui se trouvent visées.
Le relais médiatique de ces graves violations de droits constitue un élément important de la pression qui doit continuer d’être exercée sur Apple au niveau international.

commentaires

L'artificialisation des sols, une tendance lourde...

Publié le 29 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

Alors que les écologistes et les gens raisonnables plaident pour économiser l'espace agricole et naturel, les tendances à l'oeuvre sont inverses. Cet enjeu est essentiel. Pour le bassin annécien, c'est la Schéma de cohérence territoriale (SCOT) qui doit organiser cela. Il avance si lentement que les belles intentions qu'il contient deviennent à chaque mois qui passe des regrets supplémentaires de ne pas le voir se mettre en place concrètement.

Voici ce que nous dit la lettre d'information d'Univers Nature sur le sujet :

 

D’après le Commissariat général au développement durable (1), les espaces artificialisés ont augmenté d’environ 3 % (+ 820 km²), entre 2000 et 2006, en France. En 2006, ils occupaient ainsi plus de 5 % du territoire métropolitain selon la base de données européennes Corine Land Cover. Ces espaces artificialisés englobent tant les zones urbanisées, industrielles ou commerciales et les réseaux de communication que les mines, décharges et chantiers ou les espaces verts urbains.

 

L’accroissement global de ce phénomène s’est fait à 90 % aux dépens de terres agricoles (745 km²), lesquelles incluent principalement des terres arables (44 %) et des zones agricoles hétérogènes. Ces dernières regroupent majoritairement des mosaïques agricoles (31 %) et des prairies (18 %). Outre l’impact sur les ressources agricoles, l’artificialisation des sols a de lourdes retombées environnementales. Responsable de l’imperméabilisation de la surface des sols, elle favorise le ruissellement de l’eau le long des pentes au détriment de son infiltration, l’érosion des sols, les coulées d’eau boueuse et le risque d’inondation. Par ailleurs, la concentration du ruissellement intensifie le transfert de sédiments, chargés de contaminants des sols (2), vers les cours d’eau. Enfin, l’artificialisation des sols contribue également à la fragmentation des habitats naturels et des écosystèmes, fragilisant la biodiversité.

 

En France métropolitaine, les sols de très bonne qualité agronomique représentaient plus du tiers (34,8 %) des surfaces agricoles artificialisées entre 2000 et 2006, au niveau national. Dans environ la moitié des régions françaises, les sols qui présentent le meilleur potentiel agronomique sont les plus touchés.

 

Cécile Cassier

 

1- Le Commissariat général au développement durable interfère auprès de l’ensemble des ministères pour promouvoir une meilleure intégration de l’environnement dans leurs propres politiques et projets.

2- Engrais azotés ou phosphatés, hydrocarbures, métaux lourds, produits phytosanitaires.

 

commentaires

"Des hommes", la guerre d'Algérie, mon père

Publié le 28 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans C'est personnel

Je vous ai dit le choc qu'avait été la lecture de "Ce que j'appelle oubli" de Laurent MAUVIGNIER :

Choc littéraire : MAUVIGNIER !

Je viens de dévorer "Des hommes", son roman précédent sur les appelés du contingent envoyés en ALGERIE.

La même écriture vibrante, le même foisonnement d'images, l'immédiateté de l'écriture en phase avec la pensée du personnage, la polyphonie des expressions...

Et puis cette histoire du traumatisme profond vécu par les appelés du contingent lors des "événements d'ALGERIE" où l'on envoya des appelés pour des années de combats où certains durent faire et/ou subir les pires atrocités.

Cette lecture a fait remonter à ma mémoire deux souvenirs très personnels.

Celui de mon père d'abord, appelé en ALGERIE, qui jamais n'évoqua cette période de sa vie pourtant nécessairement douloureuse puisque je suis né quand il était là-bas et qu'il a dû rester 18 mois en ALGERIE malgré cela. La biographie de ma mère m'a rappelé que je reconnaissais ses lettres aux flammes militaires de l'affranchissement. Si petit je n'en suis pas sûr, peut-être la volonté de ma mère d'enjoliver cette période si difficile pour elle, seule au travail avec un bébé et son mari dans un pays en guerre. Peut-être est-ce, avec le souvenir de l'occupation, ce qui l'a rendue aussi europhile pour éviter la guerre ?

Et le souvenir du PSU, ensuite, de ses militants que j'ai rejoints en 1973 et qui étaient - pour les plus anciens d'entre eux - issus du PSA (parti socialistes autonome qui avait quitté la SFIO), des réseaux Jeanson ou des amis de Témoignage Chrétien. Ils avaient fait leurs classes militantes contre la guerre d'ALGERIE et avaient vécu la sale guerre intérieure de Maurice PAPON, le massacre de CHARONNE en 1961, etc. Ces militants exemplaires ont marqué mes premières années d'engagement politique et je garde pour eux une amitié et une estime filiales.

Lisez MAUVIGNIER !

commentaires

Message de Nicolas Hulot

Publié le 27 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans C'est personnel

Nicolas HULOT vient d'adresser ce message à ses soutiens.

Il me paraît important de le faire connaître.

Pour autant, Eva JOLY ayant été désignée démocratiquement, elle est aujourd'hui la candidate légitime des écologistes quels que soient les regrets des uns ou des autres.

 

Chères amies,
chers amis,

Sachez combien tout au long de cette magnifique expérience vos soutiens nous ont été précieux, à mon équipe et à moi. Je veux très amicalement vous dire que ma tristesse et ma déception sont à la mesure des ambitions que nous portions. Elles sont l’expression de notre profonde sincérité.

Etant donnés les résultats de la Primaire, il n y a d'autre attitude possible que de s'incliner avec respect et d'autre commentaire que de souhaiter à Eva Joly et à Europe Ecologie Les Verts de rencontrer l'adhésion du plus grand nombre dans la campagne présidentielle à venir.

À cet instant singulier, nous n’avons aucun regret à avoir car chacun, là où il est, a fait ce qu’il a pu pour se faire entendre et tenter de convaincre que nous pouvions établir la jonction entre les Françaises et les Français et l’écologie politique.

Le temps nous a peut-être manqué, mais rien ne dit que quelques semaines supplémentaires auraient permis de changer le cours des choses.
Ce qui est certain, c’est que nous avons mené la campagne de cette Primaire avec dignité et élégance – et c’est essentiel. Nous n’avons souscrit à aucune facilité, ni de langage ni d’attitude, car, pour nous, la fin ne justifie pas les moyens.

Notre engagement a été conforme à l’idée que je me fais de la politique et je me réjouis que nous ayons agi en adéquation avec les valeurs que nous portons et avec nos principes.

Je sais, au fond de moi, que si, demain, nous voulons faire revenir dans l’espace politique celles et ceux qui, pour diverses raisons, s’en sont éloignés, la forme dans laquelle s’incarnera l’enjeu écologique sera aussi essentielle que le fond. Le respect et la tolérance sont des valeurs inaliénables. Comme est essentiel le fait d’acter la complexité. La résolution des crises ne se fera pas d’un coup de baguette magique, aucune formule simpliste ne nous y mènera. Ce sera un long chemin dont l’issue sera déterminée par une capacité à rassembler sur des valeurs humanistes et dans un esprit d’ouverture.

Dans cette période de repos qui s’ouvre et dont j’espère que toutes et tous vous pourrez profiter, le temps sera à la réflexion et à l’analyse. Je sais que vous ne doutez pas de ma présence demain sur le chemin de l’écologie, où j’avance depuis plus de vingt ans. Et vous avez raison.

Pour autant, compte tenu du résultat de la Primaire et des attitudes et des propos qui y ont été tenus, la question que je dois me poser, en conscience, est : où serai-je le plus utile pour continuer à servir la cause écologique ? Je vais naturellement y réfléchir pour pouvoir ensuite répondre d’une manière positive et constructive.

Une fois encore, je veux vous remercier de votre confiance que j’entends honorer à l’avenir et vous redire combien j’ai été fier de toutes celles et de tous ceux qui ont constitué spontanément mon équipe de campagne.

Très sincérement,

   

commentaires

Photovoltaïque, coup d'arrêt à ANNECY aussi...

Publié le 26 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

LE MONDE titrait la semaine dernière sur la politique de gribouille du gouvernement qui a tué le solaire photovoltaïque en FRANCE,  qui est ainsi devenue le seul Etat européen où la filière perd des emplois !

En adoptant une tarification hyper complexe des prix de revente de l'électricité, le gouvernement met en cause durablement la pérennité des PME françaises qui s'étaient développées dans ce secteur !

Cela profite évidemment à EDF avec sa filiale ENR énergie renouvelable et aux grands groupes qui vont avoir les moyens de développer enfin l'éolien off shore, au détriment des initiatives plus locales en faveur de l'électricité solaire.

On constate cela au niveau municipal.

Ces chamboulements ont tari les demandes de subvention des annéciens à la Ville sur les installations solaires qui avaient pris une vitesse de croisière intéressante.

Nous sommes bel et bien face à une volonté politique centralisatrice où EDF et AREVA vont continuer de faire la loi à la place des citoyens et des élus locaux dans le cadre de grosses opérations nécessitant une accumulation capitalistique importante.

Madame KOZIUSCO-MORIZET peut présenter dans l'indifférence générale les centaiens de préconisation de son plan national contre les changements climatiques, plus personne ne considére que ce gouvernement a la moindre crédibilité sur l'écologie après avoir abandonné la mise en oeuvre des mesures les plus significatives du Grenelle de l'environnement.


commentaires

Fukushima, les centrales les plus sûres du monde...

Publié le 25 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

 

 

On croirait entendre Anne LAUVERGEON ou Eric BESSON :

remplacez General Electric par AREVA, ça fait froid dans le dos...

D'autant plus si vous lisez cet article de MEDIAPART qui annonce un nouveau retard du chantier EPR de FLAMANVILLE...

 

C'est un revers de plus pour le chantier de l'EPR : EDF vient d'annoncer un nouveau retard de deux ans avant le lancement de ce réacteur nucléaire de troisième génération construit à Flamanville, dans la Manche, le premier de ce type en France. Sa mise en service est désormais prévue en 2016. L'année dernière, l'électricien avait déjà reculé de deux ans la date d'entrée en fonctionnement de l'EPR. Ces délais supplémentaires alourdissent considérablement la facture du chantier, aujourd'hui estimée autour de 6 milliards d'euros, soit presque le double de son prix initial, autour de 3,3 milliards d'euros.

Pourquoi ce nouveau retard? Reconnaissant avoir sous-estimé l'ampleur de la tâche, EDF explique (dans un communiqué à lire ici) avoir «dû revoir son appréciation de l'ampleur des travaux à mener, notamment en matière de génie civil». Ces derniers mois, deux  accidents graves ont ralenti les travaux. Un salarié de la branche maintenance industrielle de GDF-Suez, Endel, s'est tué en juin dernier après une chute de dix mètres alors qu'il circulait dans la salle des machines en construction. Par ailleurs, l'électricien doit se soumettre à des évaluations complémentaires de sûreté qui doivent être conduites, à la suite de l'accident de la centrale japonaise de Fukushima.

Le groupe annonce aussi une nouvelle organisation du chantier avec ses partenaires, notamment l'entreprise de BTP Bouygues.

Et «trois milliards de plus sur les factures» d'électricité des consommateurs, a aussitôt protesté France nature environnement (FNE), fédération d'associations écologistes, qui reproche à EDF de ne pas prendre en compte le coût de l'assurance, de l'élimination des déchets et du démantèlement du futur réacteur.

commentaires

Des jardins pour les annéciens

Publié le 24 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

De plus en plus d'habitants sollicitent la Mairie pour essayer de trouver des terrains qui soient mis à leur disposition pour les cultiver.

On voit fleurir un peu partout en EUROPE des demandes des habitants concernant des délaissés ou des espaces de faible superficie qui pourraient être cultivés.

J'ai personnellement repéré par exemple un petit terrain sur la montée du chateau en face de l'hôtel et qui pourrait accueillir deux jardiniers.

Bien entendu, il faut encadrer cette mise à disposition qui ne doit en aucun cas être une privatisation d'un espace public qui doit pouvoir être utilisé pour un projet d'intérêt général à moyen terme.

Mais ce mouvement du jardinage urbain se généralise et il mérite une attention soutenue.

Il permet en outre de renouveler notre vision de la densification urbaine qui ne s'oppose pas à la présence d'espaces publics largement ouverts, bien au contraire.

commentaires

Qualité de l'air en SAVOIE : tout savoir sur l'année 2010

Publié le 23 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

Pour vos informations sur la qualité de l'air à ANNECY, je vous rappelle le site de l'air de l'Ain & des Pays de Savoie le lien direct sur notre ville :

http://www.atmo-rhonealpes.org/site/accueil/monaccueil/geolocaliser/Annecy%2C74000

L'association publie en outre un rapport annuel sur la situation en Rhône Alpes pour 2010.

 

Rapport annuel : Tout savoir sur l’air de 2010

 

 

 

L'Observatoire de l'Air en Rhône-Alpes publie son rapport annuel 2010.

Synthèse de tous les travaux de l’année, il est composé d’un site Web et de 6 brochures par territoire.

 

Un site web
www.atmo-rhonealpes.org/RA2010

Accessible également depuis la page d’accueil de notre site internet.

Retrouvez tous les thèmes marquants 2010, le diagnostic territorial et réglementaire de l’air Rhônalpin, et les études de qualité de l’air de l’année. 

 
 

 6_plaquettes.png

En complément, une brochure spécifique à chaque territoire est disponible.
En 4 pages, découvrez une étude phare de l'année, l'état de la qualité de l'air sur le territoire, et la régionalisation qui prévoit une seule et même structure de surveillance de la qualité de l'air en Rhône-Alpes dès 2012.

Consulter les plaquettes
Air-APS : L'air de l'Ain et des Pays de Savoie
AMPASEL : L'air de la Loire
ASCOPARG : L'air du Sud-Isère
ATMO Drôme-Ardèche : L'air de la Drôme et de l'Ardèche
COPARLY : L'air du Rhône et de la Côtière de l'Ain
SUP'AIR : L'air du Nord-Isère
 

commentaires

Menace sur les associations de défense de l'environnement

Publié le 22 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

Je retranscris ici l'article signé de ma consoeur Corinne LEPAGE sur son blog de RUE 89 à propos de la modification de la recevabilité des associations de protection de l'environnement.

Ce nouveau mauvais coup porté en douce aux acteurs de l'environnement est parfaitement cohérent avec la volonté de l'UMP de bloquer l'action contentieuse des associations.

Action contentieuse pourtant indispensable pour simplement faire respecter la Loi... même si elle agace les élus ou l'Etat...

Action contentieuse que l'on accuse de tous les maux alors qu'elle n'est nullement un frein à l'acte de construire si le dossier de permis de construire par exemple est solide.

Ce n'est nullement le recours judiciaire qui empêche un promoteur de lancer une construction, il peut prendre l'initiative de lancer les travaux ce qui oblige le requérant à engager une procédure d'urgence.


Voici l'article de Corinne LEPAGE :

"Le décret qui entube en douce les assos pour l'environnement

Les mauvais coups se font généralement le 14 juillet ou le 15 août. C'est encore plus tentant en période de crise majeure, comme actuellement. C'est sans doute pour cette raison que le Journal officiel du 13 juillet publie un nouveau décret concernant les associations.

Celui-ci fixe les modalités d'application au niveau national de la condition prévue au premier point de l'article R.141-21 du code de l'environnement, concernant les associations et fondations souhaitant participer au débat sur l'environnement dans le cadre de certaines instances.

Pour pouvoir participer, une association devra désormais compter au moins 2 000 adhérents. Quant aux associations d'utilité publique, elles devraient exercer leur action sur la moitié des régions au moins, et disposer d'un minimum de 5 000 donateurs, pour pouvoir se faire entendre.

Les seuls organismes ayant le droit de faire entendre leur voix sur les politiques environnementales sont des organismes publics au sein desquels seules ces grandes associations ont le droit d'être représentées. De plus, l'Etat s'octroie le droit de vérifier les conditions de financement des associations pour s'assurer « de leur indépendance ».

Les assos les plus gênantes pour les lobbies handicapées

Ce texte est liberticide au regard de la liberté d'association ou plus précisément du droit des associations à se faire entendre. Il exclut en particulier toutes les associations d'experts qui ont fait l'essentiel du travail en termes d'alerte au cours des dernières années.

Mouvement des générations futures , Criirad, Criigen, réseau santé environnement, Inf'OGM, pour n'en citer que quelques-uns,  n'auront aux termes de ce texte plus le droit de participer, voire plus le droit d'être agréés puisque c'est l'agrément au titre de l'environnement lui-même qui est touché par ce décret scélérat.

Autrement dit, non seulement aucun texte de protection des lanceurs d'alerte n'a jamais été pris par ce gouvernement, du temps de monsieur Borloo comme a fortiori du temps de madame Kosciusko-Morizet, mais plus encore, c'est la capacité des associations les plus dérangeantes pour les lobbies défendus par le gouvernement qui est ici mise en cause. En effet, sans agrément, la capacité de porter plainte avec constitution de partie civile reste très réduite. Dans ces conditions, les procès mettant en cause ces lobbies deviennent beaucoup plus difficiles.

De la même manière, le fait que les agréments soient conditionnés par le nombre de personnes rendra très difficile la tâche des associations locales, constituées contre tel ou tel projet, telle ou telle infrastructure. Les préfets pourront toujours soutenir qu'elles ne remplissent pas les conditions.

Ainsi le gouvernement s'est-il attaqué avec efficacité, une fois encore, aux modestes contre-pouvoirs que notre pays compte encore."

 

► Référence concernant l'arrêté du 12 juillet 2011 fixant les modalités d'application au niveau national de la condition prévue au 1° de l'article R. 141-21 du code de l'environnement concernant les associations et fondations souhaitant participer au débat sur l'environnement dans le cadre de certaines instance (JORF n°0161 du 13 juillet 2011, page 12 154).

commentaires
1 2 3 > >>