Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Maire adjoint au développement durable et à la Ville du futur d'ANNECY

Alliance pour la planète : pas dupe !

Publié le 4 Avril 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

L'Alliance pour la planète rappelle que tous les engagements environnementaux ne se valent pas

Paris, France - Le 03/04/07 - Au lendemain du rassemblement réussi du Trocadéro, initié par l'ensemble des associations environnementales, l'Alliance pour la Planète tient à rappeler que sur la base des évaluations qu'elle a menées, tous les programmes environnementaux des candidats ne se valent pas.

« Les candidats ont incontestablement travaillé sur les enjeux environnementaux depuis plusieurs mois et ont amélioré leur prise en compte dans leurs programmes présidentiels. C'est un saut qualitatif significatif. De plus en plus de candidats comprennent que les mesures de rupture que nous recommandons sont essentielles pour que d'autres politiques, plus respectueuses de l'environnement et plus créatrices d'emplois, soient possibles. Nous souhaitons que chaque électeur puisse constater l'engagement écologiste de celui ou de celle qui va diriger notre pays », déclare Serge Orru, directeur du WWF- France.

« Les progrès réalisés par la plupart des candidats en matière d'environnement ne signifient pas que les engagements des différents candidats se valent ! Il existe entre eux des différences notables dans l'approche des principaux enjeux écologiques et surtout dans la nature des politiques publiques à engager pour y faire face. Notre notation vise à ce que chaque citoyen puisse savoir quels sont les candidats qui, au delà des grands discours, sont prêts à s'engager sérieusement et concrètement. Pas question pour l'Alliance que les effets de mode sur l'environnement entraîne un "verdissement" généralisé des programmes politiques. L'expérience nous impose l'objectivité et le discernement », ajoute Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France.

« C'est la première fois que des associations notent des candidats sur les enjeux écologiques. C'est notre responsabilité d'organisations de la société civile, actives dans la protection de l'environnement depuis des décennies et réunissant plusieurs centaines de milliers de militants, d'interpeller et d'évaluer les candidats sur les politiques environnementales qu'ils entendent impulser une fois au pouvoir », poursuit Sandrine Mathy, présidente du Réseau Action Climat-France.

« Cette notation va peut-être plaire ou déplaire, mais chacun peut consulter le détail des notes attribuées sur le site internet de l'Alliance pour la planète et vérifier l'impartialité de nos travaux. Notre démarche est citoyenne et porte sur l'environnement. Elle ne constitue pas un appel à voter pour tel ou tel candidat, ou telle ou telle candidate, mais à donner des critères d'appréciation d'une dimension importante de leur programme. Nous continuerons à faire pression sur tous les candidats pour que l'excellence environnementale soit la règle et, quelque soit le résultat le 6 mai prochain, nous serons présents sur le terrain pour que la cause environnementale soit défendue avec ambition et obstination », conclut Anne Bringault, directrice des Amis de la Terre.


Pour rappel, notre notation des programmes environnementaux des candidats du 30 mars a donné les résultats suivants : Dominique Voynet : 17,5 ; José Bové : 16 ; Ségolène Royal : 16 ; Olivier Besancenot : 13,5 ; François Bayrou : 13 ; Marie George Buffet : 9,5 ; Nicolas Sarkozy : 8,5 ; Philippe de Villiers : 7 ; Arlette Laguiller : 6 ; Jean-Marie Le Pen : 6 ; Frédéric Nihous : 6 ; Gérard Schivardi : programme non évaluable (non noté le 26 février).
commentaires

La blanchisseuse

Publié le 3 Avril 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

Les images se bousculent alors que la campagne présidentielle s'accélère.

Avant hier, c'était la manifestation de Nicolas HULOT au TROCADERO avec quelques vedettes.

Nicolas HULOT serrant la main de SARKOZY et faisant mine de croire que ce dernier serait écolo compatible. Comment peut on s'illusionner autant ?

Heureusement Corinne LEPAGE rappelle que le programme écolo de l'UMP, c'est d'abord la relance du nucléaire.

Et Nicolas HULOT qui refuse de soutenir VOYNET tout en lui faisant la bise : un baiser de Judas ?

Le pacte écologique se révèle être une fantastique lessiveuse où les grands pollueurs et leurs affidés peuvent ressortir tous blancs sans qu'on leur demande des comptes sur le passé.

Mais cette entreprise d'absolution profite à qui ?

Qui a fait voter la modification de la loi littoral sur les grands lacs français ?

Qui a permis d'abandonner la domanialité des espaces lacustres par l'Etat ?

Qui, chaque jour, impose dans le plus grand secret de nouveaux champs d'OGM en plein champ ?

Dommage que le site internet du pacte écologique refuse de me répondre pour savoir si Bernard ACCOYER et Pierre HERISSON ont signé le pacte écologique...





commentaires

A 41 (5), toujours pas d'accord avec les agriculteurs

Publié le 2 Avril 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Alors que les travaux avancent à grand pas, maintenant que ni le Conseil d'Etat, ni le tribunal administratif ne s'estiment compétents pour statuer sur les procédures judiciaires, les agriculteurs ont tenté une démarche intelligente consistant à faire acter dans un protocole, le fait que les communes des alentours, et en particulier celles qui sont concernées par l'échangeur de COPPONEX, s'engagent à limiter les zones artisanales et autres projets consommateurs d'espaces naturels.

Cela devait avoir lieu le 30 mars, mais Bernard ACCOYER a fait capoter la signature.

En sa qualité de président du Schéma de cohérence territoriale, il a les moyens de bloquer les choses, et il ne s'en prive pas.

Faudra qu'il y ait un maximum de voitures sur cette autoroute, sinon qui remboursera BOUYGUES ? C'est cela le développement durable à la mode UMP, des rentrées financières durables pour amortir une autoroute inutile.

Cet épisode me fait penser à la campagne européenne de 1998, et à la venue de Dany COHN BENDIT en HAUTE SAVOIE. Les RG craignaient une manifestation des agriculteurs et nous avions organisé une rencontre avec la FDSEA à Saint Jorioz. Au cours de cette rencontre, je me souviens de Dany apostrophant les responsables agricoles en leur expliquant que leurs alliés, dans un département comme la HAUTE SAVOIE, ce n'était pas le RPR, mais les écologistes si ils voulaient sauvegarder leur outil de travail pour les générations à venir. Malheureusement les agriculteurs ne l'admettent toujours pas majoritairement.

Mais le dernier agriculteur de ce département, lorsque le dernier hectare en fond de vallée aura été vendu pour la dernière zone industrielle ou le dernier lotissement, se dira qu'il aurait dû voter écolo avant qu'il ne soit trop tard.



commentaires

Déviation de PRINGY, continuons le tout voiture !

Publié le 1 Avril 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

La déviation de PRINGY qui consiste à construire une nouvelle route en deux fois deux voies le long de l'autoroute A 41 pour désengorger le centre ville a pris une tournure plus officielle ces derniers jours.

Cela fera 8 voies de circulation accolées, au lieu d'exiger d'AREA la gratuité du tronçon entre ANNECY nord et CRUSEILLES pour régler le problème !

26 millions d'euros pour cette plaisanterie partagés entre le Conseil général et la Communauté d'agglomération d'ANNECY...

Ils ne veulent vraiment rien comprendre. Il y a des soirs où le découragement vous prend. Avec VOYNET à 1% des intentions de votes, ils auraient tort de se gêner...

commentaires

Poisson d'avril

Publié le 1 Avril 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

commentaires