Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Incinération : changement radical au SILA

Publié le 19 Mai 2009 par Thierry BILLET


Le SILA qui gère l'usine d'incinération SYNERGIE à Chavanod vient de procéder à une révision très positive de sa politique en matière de gestion des déchets.

Confronté à la nécessité d'un investissement de l'ordre de 35 millions d'euros pour rénover la 3° ligne de fours dans une période budgétaire complexe accompagnée d'une baisse significative des tonnages dont j'ai déjà parlé ici

SYNERGIE, forte baisse des volumes incinérés

il était nécessaire de définir une stratégie.

L'ensemble des structures du SILA a décidé de suivre à l'unanimité la proposition de Pierre BRUYERE de renoncer à cet investissement de capacité et de travailler sur un scénario de 70.000 tonnes d'ordures ménagères à traiter, en travaillant à développer les filières alternatives à l'incinération du tri optique des valorisables, de la méthanisation de la fraction fermentescible des ordures ménagères, et le traitement sur place des boues de la station d'épuration de CRAN GEVRIER.

A terme de quelques années, c'est donc une révision radicale de la politique du SILA qui est en marche, s'appuyant sur les conclusions du GRENELLE 2.

Les chiffres des surcapacités des incinérateurs tout neufs de CHAMBERY et de BOURGOIN JALLIEU, toutes les deux dénoncées dans le vide par les écologistes dans le mandat précédent sont aujourd'hui patentes.

Plutôt que de courir après les tonnages et de faire venir de loin des déchets dans l'unique but de remplir les fours et d'équilibrer les comptes, le SILA choisit de rompre avec cette tentation du "dumping" sur les prix.

Une période transitoire de deux années s'ouvre devant nous au cours de laquelle les études confiées au cabinet MERLIN permettront d'affiner les choix de filières, et qui devront trouver un équilibre financier optimal, en attendant la reconversion décidée.

Une excellente nouvelle pour l'environnement et qui traduit une prise de conscience très élargie de la question de la gestion des déchets par rapport au mandat précédent.

Il reste encore à faire avancer la question de la transformation de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères par une redevance incitative au niveau de l'agglomération.

Mais l'unanimité des vice présidents, puis du bureau du SILA ce lundi 18 mai illustre un aggiornamento politique qui me fait réellement plaisir; d'autant qu'il n'est pas isolé comme le montre le projet de certification ISO 14001

SILA, en route vers une certification ISO 14001 

ou le lancement du bilan carbone du SILA qui a été confié au cabinet CYTELIA et va donner lieu à une présentation aux agents du SILA pour les impliquer dans la démarche de réduction des gaz à effet de serre, par exemple pour leurs déplacements domicile-travail.