Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Compagnie Nationale du Rhône, déficit hydrique prononcé

Publié le 4 Février 2018 par Thierry BILLET

Lors des assises de la transition énergétique à GENEVE, une des interventions marquantes aura été celle de la présidente de la CNR Mme Elisabeth Ayrault, poussant un cri d'alarme sur le déficit hydrique du RHONE. Le débit annuel moyen en 2017 est inférieur de 30% à celui des vingt dernières années. Et ses prévisions sont qu'il pourrait encore baisser de 10 à 40% dans les années à venir.

Le pic printanier généralement enregistré à la fonte des neiges a avancé de vingt deux jours en un siècle. En 2017, le fleuve a connu son étiage en décembre - un phénomène de basses eaux jamais constaté en période hivernale. En vérité, ce sont les "à coups" marqués entre des périodes extrêmes de plus en plus fortes sans transition : on passe de la sécheresse à des pluies diluviennes sans période intermédiaire.

Dans LE MONDE du 2 février, le directeur de l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse, explique que "Le RHONE est affecté par le changement climatique; ce qui se passe dans les Alpes le concerne directement. Il n'est pas inépuisable, les baisses des débits enregistrés sont considérables, il y a une nécessité d'agir".  Le même article affirme que la température du lac LEMAN est passée de 5,4° à 7,4° en cent ans à 50 mètres de fond, soit un réchauffement considérable de 2° en un siècle.

Les mêmes tendances d'évolution de diminution de l'alimentation en eau par les affluents du lac d'ANNECY avaient été discernées lors de l'étude sur le rétablissement du marnage en 2013. Ce phénomène ne s'est pas arrêté.

Si nous ne prenons pas, comme nous y invite l'Agence de l'eau,  les mesures d'adaptation au changement climatique qui nous a déjà rattrapé, le réveil risque d'être douloureux face à des épisodes météorologiques que nous ne connaissons pas.