Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Mensonges sur le photovoltaïque

Publié le 20 Février 2019 par Thierry BILLET

Cela revient trop souvent dans les discussions entre élus sur le solaire photovoltaïque pour qu'il s'agisse de coïncidences. A tout propos, un bêtisier sur le solaire reprenant exactement les mêmes arguments nous est servi. Une mise au point s'impose dans l'ordre des allégations les plus courantes.

1/" Les panneaux durent dix ans" : les panneaux que va installer la SOLAIRE DU LAC sont garantis pour produire 80% de leur capacité actuelle dans 20 ans. Les panneaux durent de l'ordre de 40 ans sans aucun problème pour les anciens : les plus récents seront encore plus résistants.

2/ "Il n'y a pas de filière de recyclage" : la filière de recyclage est déjà existante et elle fonctionne au ralenti puisque peu de panneaux sont atteints par la limite d'âge. Et le plus étonnant est que les mêmes qui profèrent cette allégation pestent contre le principe "pollueur payeur" qu'ils voudraient voir appliquer au photovoltaïque, mais pas aux autres activités polluantes.

3/ "Tout vient de CHINE" :  La baisse du prix de rachat de l'électricité verte et l'absence de volonté européenne pour protéger l'industrie européenne ont ouvert la voie aux importations chinoises qui inondent le marché : qui a décidé de cette politique sinon ceux qui la dénoncent aujourd'hui pour diffamer le photovoltaïque ? Mais pour autant on trouve encore des panneaux européens comme ceux que le GRAND ANNECY et la SOLAIRE DU LAC vont installer prochainement. 

4/ "On brade l'indépendance nationale en remettant en cause le nucléaire" : ​​​​​​​ C'est le dernier argument, mais il sous tend les autres : cet "argumentaire" est en fait un plaidoyer pour le nucléaire. Et il ramène à la CHINE qui est le seul autre pays au monde à développer encore le nucléaire. Pierre RADANNE avait raison de faire remarquer que le nucléaire ne s'était développé que dans des pays centralisateurs où le pouvoir pouvait imposer des centrales nucléaires à leurs territoires : la FRANCE et le JAPON. Après FUKUSHIMA et les fautes commises par la filière atomique japonaise, la CHINE a pris le relais : elle est notre partenaire, sinon le vampire de la construction des réacteurs EDF en ANGLETERRE à Hinkley Point. Après la faillite d'AREVA, et le mur d'investissements auquel EDF est incapable de répondre pour remettre à niveau les centrales nucléaires existantes (100 milliards d'euros), c'est un nouveau scénario catastrophe industriel que nous prépare "l'indépendance nationale" annoncée.