Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

GÉOTHERMIE MOYENNE PROFONDEUR : une OPPORTUNITÉ SÉRIEUSE

Publié le 27 Novembre 2019 par Thierry BILLET

On connaît peu la géothermie moyenne profondeur, c’est à dire de l’ordre de 2 500 mètres sous le plancher des vaches. Mais nous sommes persuadés que c’est une solution sans aucun doute prometteuse pour le GRAND ANNECY. De quoi s’agit-il concrètement ?

Tous les annéciens connaissent l’existence de la faille géologique du VUACHE qui est responsable du risque sismique que nous subissons. Cette faille est le signe palpable d’un sous-sol complexe propice à l’existence de couches d’eau chaude susceptibles d’être utilisées pour chauffer des logements.

Un partenariat entre la Ville qui a la compétence juridique sur les réseaux de chaleur (Novel, Seynod,...), le GRAND ANNECY qui a la compétence juridique de la transition écologique et le SYANE, le syndicat départemental de l’énergie et du numérique, a permis de mutualiser la recherche en collaboration étroite avec l’Université SAVOIE MONT BLANC.

Retenez que l’objectif est de chauffer de l’ordre de 8 000 équivalents logements pour amortir l’investissement sur une durée longue de l’ordre de 30 ans.

Une modélisation hydrogéologique 3D du sous-sol jusqu’à 3 000 mètres sera disponible d’ici fin 2019. L’objectif est d’identifier si il existe à une profondeur de l’ordre de 2 000 mètres une source d'eau chaude de l’ordre de 60 degrés et d’une capacité suffisante pour chauffer autant de logements.

Ce projet dans sa phase finale est d’un montant de l’ordre de 25 à 30 millions d’euros. C’est dire qu’il sera soumis à diverses validations techniques et financières tout au long de l’année 2020 et au-delà pour une mise en service en 2024 ou 2025 si le réservoir d'eau chaude est satisfaisant sous nos pieds.

Il conviendra par exemple de déterminer un lieu adapté à l’installation d’une plate forme de forage et d’exploitation du réseau de chaleur et de valider un prix de la calorie qui soit compétitif pour les copropriétés ou les institutions qui se trouveront dans le périmètre.

L’important aujourd’hui est de disposer d’une évaluation stratégique de cette énergie renouvelable pour l’intégrer dans notre stratégie de neutralité carbone d’ici 2050.