Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

NOVEL à énergie positive

Publié le 21 Décembre 2019 par Thierry BILLET

Alors qu'ils avaient présenté un vœu sur l'urgence écologique au dernier conseil municipal, les élus verts et socialistes ont voté contre ou se sont abstenus au dernier conseil sur le projet d’îlot à énergie positive sur le quartier de NOVEL. Dans le réseau de chaleur qui utilise déjà 84% de biomasse, il s'agit de remplacer le gaz fossile utilisé pour l'eau chaude sanitaire par du solaire thermique grâce à un "smart grid" gérant le stockage de l'énergie solaire. Comprenne qui pourra une telle inconséquence. Voici la délibération, jugez par vous-même en la lisant. Il y a les discours et il y a les actes.

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : PROGRAMME PLURIANNUEL ET CANDIDATURE A L’APPEL A PROJET EUROPÉEN HORIZON 2020

La commune d’Annecy est riche d’un patrimoine bâti représentatif des différentes périodes de son développement, et notamment de l’après-guerre. Ce patrimoine représente une source majeure de perte et de gaspillage énergétiques (consommation annuelle en énergie finale d’environ 60 000 MWh pour une émission de 7 000 tCO2).

En anticipation d’un probable programme pluriannuel de rénovation énergétique des équipements publics municipaux, et dans la prolongation du programme « J’éco rénove ma copropriété » initié par la Ville d’Annecy, la commune entend se porter candidate à un appel à projets européen Horizon 2020. Celui-ci vise à déterminer un îlot (bloc) immobilier constitué d’habitat et de locaux à usage d’intérêt général sur lequel il s’agira de mettre en œuvre un panel de solutions techniques d’isolation, de production et d’économies d’énergies. L’objectif est d’en faire un îlot à énergie positive.

Ainsi, le Commissariat aux Énergies Alternatives (CEA) a sollicité la Ville d’Annecy pour répondre conjointement à un appel à projet européen de type Horizon 2020 « Smart cities and communities » dit « LC-SC3-SCC-1-2020 » avant le 29 janvier 2020.

Cet appel à projet consiste à engager la rénovation énergétique d’un groupement de plusieurs bâtiments résidentiels et tertiaires d’une surface d’au moins 10 000 m² en « bloc à énergie positive » par la réduction de la demande énergique et une compensation via une production d’énergie renouvelable.

La consommation d’énergie au sein du bloc sera suivie tout au long du projet de 5 ans, avant, pendant et après la réhabilitation des immeubles. Un équilibre énergétique annuel doit être atteint entre les dépenses énergétiques en chauffage et la production en énergies renouvelables sur site, notamment solaire thermique et photovoltaïque. La mobilisation des résidents est aussi recherchée pour accompagner un changement de comportement et ainsi réduire leur facture d’énergie.

La candidature à présenter doit regrouper les propositions (démonstrateurs) de deux villes phares, dont la commune d’Annecy, et cinq villes suiveuses pour lesquelles un plan de réplication est proposé. Le chef de file du consortium, qui rédigera le dossier complet de candidature, est un centre de recherche espagnol reconnu en la matière (Fondation Cartif).

Pour la commune Annecy, il est proposé de dessiner le projet sur le quartier de Novel en lien avec plusieurs bâtiments raccordés au réseau de chaleur urbain et situés dans un secteur géographique limité à proximité immédiate de la chaufferie biomasse. Ces immeubles, qui appartiennent aux bailleurs sociaux Haute-Savoie Habitat et Halpades (rue Léandre Vaillat), engageront des travaux conséquents de rénovation, permettant une réduction significative des besoins énergétiques grâce à de nouveaux procédés d’isolation par l’extérieur (industrialisation des process) et l’installation de panneaux solaires thermiques de nouvelle génération (technologie bi faciale) en toiture. Des actions de sensibilisation des locataires sont également envisagées. L’énergie solaire thermique produite sera alors réinjectée dans le réseau de chaleur urbain de Novel, selon des procédés innovants (Annecy Bio Chaleur). Un contrôle intelligent et avancé du réseau de chaleur et des stockages thermiques assureront la rentabilité économique des installations.

Il est également prévu que le groupe scolaire des Teppes, situé à proximité, fasse l’objet d’une rénovation énergétique lourde au sein de ce projet et d’installation de panneaux solaires thermiques en toiture. D’autres espaces de parkings accueilleront l’aménagement de centrales solaires photovoltaïques de grandes surfaces (ombrières) avec réinjection au réseau électrique. Différents gestionnaires, dont Syan’EnR et Solaire du Lac, sont recherchés pour exploiter ces centrales solaires.

L’ensemble de la candidature, réunissant villes phares et suiveuses, proposerait un budget total de 18 M€ d’environ avec une quote-part de 4 M€ pour le territoire annécien. La clé de répartition s’établira selon le nombre et l’implication des partenaires mobilisés.

Ainsi la Ville bénéficierait d'une aide notable de l'Union européenne pour monter ce projet de l'ordre de 4 millions d'euros sur un budget global de 18 millions d'euros à partager avec les autres villes engagées dans le projet si nous sommes retenus par l'UE.