Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

ASTORG : 1 million d'euros pour le tunnel sous le SEMNOZ

Publié le 27 Septembre 2020 par Thierry BILLET

L'équipe municipale de François ASTORG a voté en bloc 1 million d'euros pour la Nouvelle voirie urbaine du Tunnel sous le SEMNOZ. Ce projet "climaticide" comme ils l'appelaient il y a à peine 3 mois; c'est à dire il y a un siècle, c'est à dire avant les MUNICIPALES. Pas une expression défavorable ou simplement d'explication de vote. Non, la nouvelle majorité municipale vote un crédit qu'elle n'aurait pas voté sous la présidence de JLR, mais qu'elle vote exactement dans les mêmes termes sous la présidence de Mme LARDET. C'est simplement miraculeux ce que Mme LARDET arrive à leur faire avaler.

Qu'il est loin le temps de l'abandon du projet de tunnel ! Qu'il est loin le temps où François ASTORG et tous les autres se faisaient le porte parole du GRENELLE DES TRANSPORTS ! Car qui vote la nouvelle voie urbaine, vote le Tunnel. Sinon pour quelle raison étudier la NVU si c'est au final pour bloquer la réalisation du Tunnel ? Pour gaspiller de l'argent public en études qu'on a déjà choisi de ne pas mettre en oeuvre puisqu'on ne fera pas le tunnel ? La volte face est impressionnante !

Mais cela ne s'arrête pas là. La majorité municipale s'est abstenue au terme d'une explication alambiquée sur l'aide à l'Université catholique de LYON (UCLY) à SAINT MICHEL alors que ses représentants avaient voté CONTRE du temps de JLR. Là encore le projet et le montant sont exactement identiques à l'euro près. Mais maintenant qu'on est au pouvoir, on change. Preuve que l'opposition était de pure façade, factice ou que le pouvoir et les indemnités qui vont avec sont tellement bons à garder qu'on accepte de Mme LARDET ce qu'on refusait à JLR.

Et puis pour parfaire le tableau, voilà la vague de surf sur le THIOU soutenue par les élus de CRAN qui étaient farouchement contre avant comme après la fusion des communes. Là encore, changement de pied radical en quelques semaines pour qui se souvient des interrogations outrées de Mme SEGAUD LABIDI en réunion de municipalité de la commune nouvelle. Je le redis ici, ce projet va complexifier la gestion du THIOU alors que nous ne savons pas comment gérer efficacement la production hydro électrique sans compter le dérangement du biotope qu'il va nécessairement générer. J'attends avec intérêt de connaître le point de vue environnemental de l'Etat. Dans ce dossier, le(s) conflit(s) d'intérêts sont multiples et méritent toute l'attention nécessaire.