Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Marché de Noël, marchés tronqués

Publié le 22 Novembre 2021 par Thierry BILLET

Les chalets du marché de NOEL made in ROUMANIE au nom de l'éco-responsabilité de l'équipe ASTORG/LARDET ne sont que la partie immergée du laxisme municipal en matière de commande publique et de respect des engagements pris par les prestataires de la Ville. 

Un autre exemple sur le plan environnemental : les chalets installés sur le square de la déportation comprennent au moins deux bars. Petit problème : il devait s'agir selon le marché passé par la Ville d'un « Univers familial du Village du Père Noël localisé Square des Martyrs de la Déportation ». S’agissant d’un lieu dédié aux enfants et aux familles est-il acceptable d’avoir un bar à vins (chalet Chérubin) et un bar à bières artisanales (chalet Bieronomy) ? sans oublier des soirées organisées par un restaurateur TOUS les soirs pendant 6 semaines de 18h à 21h30 (les chalets de Bonlieu) sans que cela soit indiqué dans le mémoire technique du groupement tel qu'il a été validé par la commission d'appel d'offres de la Ville. Tout cela n'a plus rien à voir avec un "univers familial" ; ce sont des débits de boisson à quelques mètres de la stèle aux déportés qui a toutes les chances de devenir une pissotière la nuit tombée. 

Sur le plan environnemental, au même endroit, les eaux usées seront évacuées dans des barils derrières les chalets : qui va les vider ? Où partira toute cette eau usée chargée de lessive ? Des centaines de litres d'eau sale seront déversées par les exploitants dans le réseau d'eaux pluviales ET donc directement dans le lac. 

Bravo Mme SERRATE, Bravo M. ASTORG - pour ne citer que les décideurs directs -  de votre attention à la pollution du lac.

Autre manquement : le prestataire s'était engagé à mettre en place des toilettes sèches; si vous en trouvez quelque part, signalez le moi. Il y a bien des algeco mais ils n'ont jamais fonctionné  avec de la sciure et des lombrics.

Je ne parle pas ici des questions de sécurité avec les tentes qui ne tiendront pas la neige si elle tombe et qui n'étaient pas du tout prévues au marché, les sapins coupés partout alors que la Ville avait validé des sapins "replantables", etc.

Et j'oubliais les chauffages au gaz bientôt interdits par la loi CLIMAT mais pour lesquels les élus annéciens n'ont pas voulu anticiper la réglementation alors qu'il suffisait de l'inscrire dans le cahier des charges au bénéfice de couvertures ou d'autres moyens non émetteurs de gaz à effet de serre. Il fallait juste y penser et utiliser la nouvelle loi. Du travail, effectivement et du temps à passer en mairie...

Comme l'a dit en substance Monsieur ASTORG en conclusion du dernier conseil municipal, "toutes ces polémiques sont inutiles, l'important est que les gens s'amusent". Drôle d'écologistes qui se moquent du respect de la parole des prestataires de la Ville, de la qualité des eaux du lac et du bilan carbone de cette manifestation symbolique. Je sais qu'il me répondrait que c'est le domaine réservé de Mme LARDET, adjointe au commerce... Et c'est bien là que le bât blesse : dans l'attelage à deux cochers que les Verts et le PS ont imposé à ANNECY en s'alliant avec les députées LRAM il n'y a plus de pilote dans l'avion; mais des ambitions contraires qui aboutissent au fiasco actuel.