Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Lionel TARDY contre la loi HADOPI


Parce que l'UMP n'a pas mobilisé ses députés ce midi, la loi sur l'internet a été retoquée.

Grosse colère de SARKO à prévoir, mais il y en a un qui rigole, c'est Lionel TARDY, le député de notre circonscription qui s'exprime sur RUE 89.

« Je trouve ça excellent », a réagi à chaud sur Eco89 Lionel Tardy, un des meneurs de la contestation au sein de l'UMP.


L'affaire semblait pourtant pliée. En octobre, le Sénat avait adopté à l'unanimité le texte de Christine Albanel. Et jeudi dernier, l'Assemblée l'a adopté à son tour, avec quelques adoucissements. Ceux-ci avaient ensuite été rejetés mardi par la Commission mixte paritaire (CMP, sept sénateurs et sept députés), chargée d'harmoniser les versions votées au Sénat et à l'Assemblée. Et le Sénat a adopté cette nouvelle version ce jeudi matin, avant l'arrivée du texte devant les députés.


Surprise lors du vote définitif à l'Assemblée ce jeudi midi : 15 voix pour, 21 contre. Deux députés de la majorité, le Nouveau Centre Jean Dionis du Séjour et le souverainiste non inscrit Nicolas Dupont-Aignan, ont notamment voté contre.


Analyse de Lionel Tardy, député UMP opposé au projet de loi :

« A l'UMP, il y avait un malaise par rapport au texte. Peut-être que ça a joué sur la présence des députés ce matin. C'est le boulot du groupe UMP de rameuter les troupes. Ou au moins aux élus parisiens d'assurer la majorité [une bonne partie des provinciaux étant déjà repartis dans leurs circonscriptions, ndlr]. Normalement, quand un texte est bien ficelé, on a la majorité sans problème. On peut trouver beaucoup de raisons pour ce rejet, mais il faut peut-être se poser les vraies questions sur le texte. »

Lionel Tardy avait été un des principaux animateurs des débats la semaine dernière, lors de l'examen du texte à l'Assemblée.


Jeudi dernier, à la fin des débats, il avait voté contre le projet de loi.


Mais, ce jeudi midi, il a « boycotté » la séance :

« Je refusais de créditer ce truc (…). On n'a pas voulu me laisser de temps de parole, le groupe a choisi (Frédéric) Lefebvre et (Philippe) Gosselin. Je ne voulais pas participer à cette mascarade. »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :