Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Le "Nein" de l'Allemagne à Monsanto

Publié le 17 Avril 2009 par Thierry BILLET


OGM, On n’en veut pas !

Le "Nein" de l'Allemagne à Monsanto

Après la France, la Grèce, l'Autriche, la Hongrie et le Luxembourg, "l'Allemagne, poids lourd de l'Union européenne, a rejoint le camp des réfractaires au maïs génétiquement modifié en interdisant sa culture" rapporte Les Echos. Coup dur pour la firme américaine qui qui voit le cercle des anti-Monsanto s'élargir.

Interrogée par Euronews, "la ministre allemande de l’Agriculture justifie cette décision en invoquant les dangers pour l’environnement. 'Les nombreuses questions qui restent ouvertes concernant le seul organisme génétiquement modifié actuellement autorisé en Europe montrent clairement que des recherches poussées sur la sécurité sont nécessaires', a expliqué Ilse Aigner."

La science vient appuyer la position de Berlin. "D'après la ministre, cette décision a [en effet] été motivée par de 'nouveaux éléments scientifiques', en l'occurence 'deux nouvelles études' qui avaient amené le Luxembourg à prendre une décision similaire fin mars" [Libération]. Ces études "laissent apparaître une contamination de l'environnement par le MON810", explique Les Echos.

Cette déclaration intervient alors que "le renouvellement d'autorisation du seul OGM cultivé dans l'Union européenne, homologué en 1998 pour dix ans, est en cours d'évaluation", rappelle La Tribune. Dès lors, "seule une décision de la Commission, soutenue par une majorité qualifiée d'Etats de l'UE, pourrait mettre fin à la décision allemande" [Libération].

Cette possibilité s'éloigne puisque "les ministres de l'Environnement ont déjà mis leur véto début mars à une proposition similaire de la Commission" [Libération]. Pour Euronews, "la Commission européenne se retrouve [ainsi] dans une position délicate", ses décisions étant la plupart du temps favorables aux OGM.

Alors que les interdictions de la France et de la Grèce de cultiver le MON810 vont être prochainement soumises au vote des pays de l'UE, la décision allemande constitue "une nouvelle victoire pour les anti-OGM dans une Europe où les opinions publiques sont majoritairement contre" [Euronews].